Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Alfredsson candidat au trophée Mark Messier pour son leadership

par Chris Lund / Ottawa Senators



Une autre journée, une autre candidature dans la catégorie leadership pour les Sénateurs. Alors que la candidature de Paul MacLean pour le Jack-Adams a été confirmée la semaine dernière, voilà que Daniel Alfredsson se retrouve parmi les finalistes pour le trophée Mark Messier.

Ce trophée est remis à « un joueur qui manifeste les plus grandes qualités de leadership au sein de son équipe sur la patinoire et à l’extérieur. » LNH.com a relevé les qualifications d’Alfredsson...

Alfredsson est le capitaine avec le plus d’ancienneté dans la LNH et il domine les Sénateurs dans de nombreuses catégories, donc le plus grand nombre de buts d’aides, de points et de matchs joués dans l’histoire de l’équipe. Son rôle de leader à l’extérieur de la patinoire est aussi bien établi et il est impliqué dans le Boys and Girls Club d’Ottawa, la Fondation de santé mentale Royal Ottawa ainsi que la Fondation des Sénateurs.

Il supporte le Boys and Girls Club depuis 10 ans, achetant des billets et des loges pour les membres du club invités à assister à des matchs des Sénateurs en plus de collaborer d’autres façons et il est le porte-parole de la Fondation Royale pour ses campagnes de financement et de promotion. Depuis 2008, il a aussi agi à titre de porte-parole et de champion pour la campagne « Vous me connaissez » du Royal Ottawa, afin d’aider à réduire les stigmates associés aux problèmes de santé mentale. De plus, Alfredsson a appuyé la campagne « Faites-le pour Daron », également du Royal Ottawa, afin d’aider à rehausser l’image liée aux problèmes de santé mentale.

Pour quiconque suit l’équipe, ce n’est pas une surprise que l'influence d'Alfredsson a joué un rôle déterminant dans les réalisations des Sénateurs en 2013. Il a été salué par ses entraîneurs, ses coéquipiers et la direction pour son travail au sein de l’équipe au cours de ce qui s'est avéré être une saison très difficile marquée par des blessures aux joueurs-clés et l’intégration des jeunes joueurs dans l’alignement.

On pourrait même oser dire que les Sénateurs ne seraient pas en train de se préparer pour le quatrième match de la deuxième ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley sans le leadership d’Alfredsson.

Craig Anderson a parlé de l'influence qu’exerce Alfredsson sur l'équipe et de ce qu’il amène loin des projecteurs.

« Il fait preuve de sang-froid tout en travaillant avec acharnement. C’est le type qui travaille le plus fort dans le vestiaire. Parfois, vous ne voyez pas ce côté de lui. Même s’il est fatigué, qu’il a eu une longue journée, quelques jours d’entraînement ou qu’il a disputé plusieurs matchs consécutifs, il demeure celui qui arrive en premier pour travailler sur son jeu ou dans la salle de musculation pour s'assurer qu'il est prêt. Je pense que ce type de comportement déteint sur ses coéquipiers. Il prêche par l'exemple et lorsqu’il parle, on l’écoute. »

La saison dernière, Alfredsson a remporté le trophée King-Clancy, pour ses qualités de leadership sur la glace et à l’extérieure et pour sa contribution au sein de sa communauté. Il fut le premier joueur des Sénateurs à remporter ce trophée et il pourrait devenir le premier à remporter le trophée Messier en 2013.

Les autres finalistes pour le trophée Mark Messier sont Dustin Brown, des Kings de Los Angeles, et Jonathan Toews, des Blackhawks de Chicago.

Avec la collaboration de LNH.com


Encore plus du Sénat : Dernières nouvelles/Articles :
En voir plus