Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Alfie soutient une «excellence cause» pour la jeunesse

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le capitaine des Sénateurs, Daniel Alfredsson, est heureux de continuer à donner un coup de main à Ringside for Youth, une collecte de fonds pour le Club des garçons et des filles d’Ottawa qui aura lieu jeudi soir (Photo par Ezra Shaw/Getty Images).
Daniel Alfredsson admet que son affinité pour la boxe a ses limites.


Mais il sait reconnaître un coup de poing gagnant quand il en voit un.

Donc Alfredsson continue d’apporter son soutien à la collecte de fonds annuelle Ringside for Youth du Club des garçons et des filles d’Ottawa. La soirée de boxe amateure de cette année, qui présente des boxeurs du club de boxe Beaver, aura lieu jeudi soir au Pavillon Aberdeen.

Officiellement, la marque de commerce pour la soirée se lit «Daniel Alfredsson et Walton International présentent Ringside for Youth XVI». Et, depuis plusieurs années maintenant, cela est devenu une cause chère au coeur du capitaine des Sénateurs.

«M’impliquer me fait plaisir parce que c’est pour les jeunes qui n’ont jamais suffisamment de soutien, a dit Alfredsson. Je me suis un peu engagé dans le Club des garcons et des filles et ensuite on m’a demandé de faire quelque chose avec Ringside for Youth. C’est une excellente activité. C’est très amusant et vous avez une chance de rencontrer beaucoup de bonnes personnes. Et vous recueillez aussi beaucoup d’argent.»

C’est vrai! À hauteur de 1,5 million $ depuis le lancement de l’activité en 1992, quand elle a été conçue comme collecte de fonds pour le Centre pour la jeunesse de la police d’Ottawa. Il a ensuite fusionné avec le Club des garçons et des filles d’Ottawa, qui offre maintenant des activités et des habiletés pour la vie à plus de 5000 enfants et jeunes chaque année.

Si vous vous posez la question, Alfredsson n’a jamais mis les gants lui-même entre les cordes.

«J’ai fait de la lutte, mais je n’ai jamais osé boxer, a-t-il dit. Mon père (Hasse) a voulu me pousser à essayer — il a fait de la boxe quand il était jeune — mais ce n’était pas pour moi.»

Il ne se qualifie pas non plus comme un grand amateur de ce sport, même s’il dit «Je peux regarder des combats de championnats». Alfredsson se rappelle aussi avoir entendu des histoires sur Ingemar Johansson, l’ancien champion du monde des poids lourds originaire de sa Suède natale.

«Nous avons beaucoup entendu parler de lui quand nous grandissions», a-t-il dit.

Même si ce ne sera pas la même chose, Alfredsson est heureux qu’il sera présent pour l’action de jeudi soir dans le grand vieil édifice dans lequel les Sénateurs d’Ottawa originaux ont gagné un jour une Coupe Stanley.

«J’ame cela parce que c’est une œuvre de charité d’un genre différent des autres, a dit Alfredsson au sujet de Ringside for Youth. Ce n’est pas simplement un souper ou un tournoi de golf avec un souper. Vous avez du divertissement. C’est à un excellent endroit, donc c’est gagnant-gagnant. Vous avez beaucoup de plaisir quand vous allez là et que vous appuyer une bonne cause.»

Pour plus d’information sur l’activité, branchez vous à www.ringside.ca.



En voir plus