Skip to main content

Zuccarello ne sait pas à quoi s'attendre à son retour à New York

L'attaquant du Wild, qui a joué neuf saisons avec les Rangers, a affirmé que ce sera spécial de retrouver les partisans

par Amalie Benjamin @AmalieBenjamin / Journaliste NHL.com

BOSTON - Mats Zuccarello ne sait pas trop à quoi s'attendre.

Après avoir passé ses neuf premières saisons en carrière dans la LNH avec les Rangers de New York, Zuccarello est de retour dans la ville où il s'est établi comme joueur pour la première fois depuis la transaction qui l'a fait passer aux Stars de Dallas le 23 février.

L'attaquant de 32 ans sautera sur la glace, lundi, dans l'uniforme du Wild du Minnesota et il aura une pensée pour les partisans qui l'ont soutenu et la ville qui l'a si bien accueilli, sous les yeux de ses anciens coéquipiers, alors que le Wild affrontera les Rangers au Madison Square Garden (19 h HE, MSG, FS-N+, ESPN+, NHL.TV).

À LIRE AUSSI : Lemieux s'est souvenu des leçons de Patrick RoyLes Maple Leafs ont fait des débuts de Keefe un moment spécial

Et il ne sait pas comment tout va se dérouler.

« Nous verrons quand nous arriverons là-bas », a lancé Zuccarello samedi, avant la défaite de 5-4 du Wild en prolongation contre les Bruins de Boston. « Je n'y pense pas beaucoup. C'est plutôt les autres autour de moi qui en parlent. De mon côté, j'ai toujours eu un beau lien avec la ville de New York et les partisans.

« J'étais jeune quand je suis débarqué là-bas, et c'est là que j'ai grandi. J'ai habité là durant presque toute ma vingtaine. Évidemment, ça fait partie de moi. Donc oui, mais je ne sais pas s'il y aura beaucoup d'émotions. »

Zuccarello a déjà pensé qu'il pourrait rester à New York pour toujours, s'étant habitué à l'ambiance de la ville et ayant fait ses preuves auprès de partisans exigeants. Il a été le meilleur marqueur des Rangers à quatre reprises, les aidant à atteindre la Finale de la Coupe Stanley en 2014 et la finale de l'Association de l'Est en 2012 et 2015. Il a remporté le prix du deuxième effort Steven McDonald à trois reprises lors d'un scrutin effectué par les partisans.

Mais avec le début de la reconstruction des Rangers et un contrat qui venait à échéance, Zuccarello a compris que ses jours à New York étaient comptés la saison dernière.

Puis, ce qui devait arriver arriva.

« Tu apprends à connaître le côté business de la Ligue, c'est-à-dire que tu te sens comme à la maison et soudainement, on veut t'échanger, a expliqué Zuccarello. Ç'a été difficile à accepter au début, car tu es passionné par ton équipe et loyal. Tu as tout donné lors de chaque match et soudainement, tout ça se termine. On ne veut plus de toi ou on décide d'aller dans une direction différente. Ç'a été difficile à accepter au début pour moi. »

Il n'a pas trouvé que les Rangers ont été francs avec lui dans toute cette situation, alors que la date limite des transactions 2019 approchait dans la LNH. C'est ce qui l'a le plus dérangé.

« C'est ce que j'ai trouvé le plus dommage, la communication n'était pas tellement présente, a raconté Zuccarello. J'ai été là-bas longtemps, mais je ne sentais pas que c'était le cas et c'était difficile, mais ce n'est pas différent pour n'importe qui. Je pense tout simplement que ça fait partie du hockey.

« Vous savez, je ne suis pas stupide. Tu as une bonne idée de ce qui va se produire d'avance, mais la communication aurait pu être meilleure. C'est comme ça. C'est dans le passé et c'est quelque chose que tu dois accepter. J'ai mis plus de temps à l'accepter que je le pensais, car tu penses toujours que tu vas rester là-bas et ton équipe est comme ta famille. Mais soudainement, tu te retrouves au sein d'une autre équipe. »

Zuccarello a subi une fracture du bras à ses débuts avec les Stars et il a joué seulement deux matchs de saison régulière après la transaction avec Dallas. Il a toutefois effectué un retour au jeu et a obtenu 11 points (quatre buts, sept aides) en 13 rencontres durant les séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Video: COL@MIN: Koivu met la table pour Zuccarello

Il a accepté un contrat de cinq ans d'une valeur de 50 millions $ avec le Wild, le 1er juillet, et il cumule 11 points (quatre buts, sept mentions d'aide) en 19 parties. Il sera de retour à New York au cours d'une série de trois matchs avec au moins un point (un but, trois passes) après avoir obtenu deux aides contre les Bruins.

« En ce moment, je suis heureux, a-t-il dit. J'ai passé un beau moment à Dallas, et c'est la même chose ici. Évidemment, j'aimerais gagner un peu plus souvent, mais la vie et mes coéquipiers ici sont géniaux. »

Zuccarello a indiqué qu'il a hâte de se rendre au Madison Square Garden, de revoir le personnel et la patinoire et de saluer tout le monde. À partir de là, il ne sait pas trop comment les choses vont aller.

L'entraîneur du Wild Bruce Boudreau a assisté à ce genre de retrouvailles auparavant. Il s'est souvenu du moment où Teemu Selanne, alors avec les Ducks d'Anaheim, était retourné à Winnipeg le 17 décembre 2011, quand les Jets étaient revenus dans la LNH. Boudreau était alors l'entraîneur des Ducks.

« Ça fait longtemps que je suis dans le hockey et je sais qu'en étant l'un des favoris des partisans au sein de cette organisation pendant aussi longtemps, il ne pourra pas approcher ce match comme tous les autres, a fait valoir Boudreau. J'étais là quand Teemu est retourné à Winnipeg pour la première fois, et c'était complètement fou.

« Je ne sais pas si on pourrait atteindre ce niveau, mais Zuccarello a été très populaire à New York, et New York est une ville très passionnée, donc on ne sait jamais ce qui peut se produire. »

Même si Zuccarello ne sait pas trop ce qui l'attend à New York lundi, une chose est évidente pour lui.

« Les partisans m'ont tellement aidé et soutenu durant toutes ces années, a-t-il affirmé. Ce sera donc très spécial, c'est certain. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.