Skip to main content

Zubrus espère que la troisième fois soit la bonne

Le défenseur des Sharks a perdu ses deux dernières présences en Finale de la Coupe Stanley

par Eric Gilmore / Correspondant LNH.com

SAN JOSE -- Le seul joueur des Sharks de San Jose qui a disputé un match de la Finale de la Coupe Stanley, l'attaquant Dainius Zubrus a offert un conseil simple à ses coéquipiers alors qu'ils se préparent pour la Finale contre les Penguins de Pittsburgh.

« Saisissez le moment et profitez-en », a déclaré l'attaquant des Sharks Tommy Wingels après l'entraînement samedi avant que l'équipe ne voyage à Pittsburgh. « Il nous le dit, ces opportunités ne viennent pas tous les jours. Alors, éliminons les distractions, partons du bon pied et trouvons le moyen de gagner. »

Le gardien des Sharks Martin Jones a remporté la Coupe Stanley en 2014 à titre de gardien auxiliaire des Kings de Los Angeles, mais il n'a jamais sauté sur la glace dans la Finale contre les Rangers de New York.

Zubrus a disputé 10 matchs dans deux Finales de la Coupe Stanley pendant sa carrière. Il était une recrue âgée de 18 ans avec les Flyers de Philadelphie quand il a joué dans sa première Finale en 1997. Les Flyers ont été balayés par les Red Wings de Detroit.

Quinze ans plus tard, il est revenu en Finale, cette fois-ci avec les Devils du New Jersey, menés par l'actuel entraîneur des Sharks Peter DeBoer. Les Devils se sont inclinés en six matchs par les Kings.

Il participe maintenant à la Finale pour la troisième fois à l'âge de 37 ans avec les Sharks, et il sait bien que ce pourrait être sa dernière chance de remporter la Coupe Stanley.

« Alors que ta carrière progresse, tu comprends à quel point c'est difficile d'atteindre cette étape, a dit Zubrus. Même d'accéder aux séries éliminatoires. Ce n'est pas facile d'atteindre les séries et passer au deuxième tour. Ma première saison, j'ai joué en Finale. Et puis je n'ai pas joué en deuxième ronde pendant 10 saisons.

« Quand tu y penses, c'est beaucoup de hockey à jouer. C'est la réalité. Aucune équipe ne reste intacte d'une saison à la prochaine, et alors nous n'allons pas être la même équipe ici. Je pense que tout le monde le sait, et c'est une aussi bonne chance de gagner que nous allons déjà avoir. Je le sais. Je le savais il y a 10 ans. J'espère que nous pourrons l'achever cette fois-ci. »

Le match no 1 aura lieu à Pittsburgh lundi (20h H.E.; TVA Sports, CBC, NBC).

Avec le recul, c'est remarquable que Zubrus ait une autre chance de gagner la Coupe Stanley cette saison. Les Devils ont racheté la dernière saison de son contrat, et il n'a pas eu de poste dans la LNH cette saison avant de parapher un contrat avec les Sharks le 24 novembre à la suite d'un essai professionnel.

DeBoer croyait que Zubrus (6 pieds 5 pouces, 225 livres) allait rapporter du leadership à ses troisième et quatrième trios et ajouter un peu de puissance à son alignement. Il a disputé 50 matchs pour San Jose en saison régulière ainsi que les neuf derniers matchs des séries éliminatoires.

« Je pense qu'il est une excellente ressource, a dit DeBoer. Zubby, il fait partie de ce groupe de joueurs dans le vestiaire, les leaders qui font leur travail de la bonne façon chaque jour. Il n'y a aucun conseil unique pour tout le monde qui va résoudre tous les problèmes à ce stade de la saison. Je crois qu'il faut vivre le moment présent et faire ce qui nous a permis d'atteindre cette étape, et il montre l'exemple.

« Il joue de la même façon chaque fois qu'il se pointe à l'aréna et met son équipement. Je pense que ce sont les meilleurs conseils qu'il peut donner. »

Zubrus sait à quoi s'attendre pendant les prochains jours parce qu'il a déjà vécu la Finale de la Coupe Stanley à deux reprises.

« Tout est agrandi parce qu'il y a tant d'attention des médias, des cousins, des amis, de la famille, de tout le monde », a déclaré Zubrus, qui participe aux séries éliminatoires pour la 10e fois. « Tout le monde est un critique. Tout est multiplié par 100 par rapport à la dernière semaine.

« Demeurez aussi normaux que possible. Restez loin des distractions. Continuez de faire ce que vous faisiez il y a cinq jours ou deux mois. Tentez de continuer de faire de même, parce qu'il y aura beaucoup de distractions. »

En voir plus