Skip to main content

Zibanejad veut aider les Rangers à passer au prochain niveau

L'attaquant est au travail en Suède en attendant de savoir si son équipe repêchera Hughes ou Kakko

par Peter Ekholm / Correspondant NHL.com

GOTEBORG, Suède - Mika Zibanejad ne se cache pas pour le dire, les deux dernières saisons n'ont pas été des plus agréables chez les Rangers de New York. Mais le futur de l'équipe lui permet d'être des plus optimistes.

Le visage de la relève à New York aura droit à un changement drastique lors du repêchage 2019 de la LNH, les 21 et 22 juin à Vancouver. Les Rangers, qui n'ont pas participé aux séries éliminatoires lors des deux dernières saisons, détiennent neuf choix, dont le deuxième au total, ce qui devrait leur permettre de sélectionner soit Jack Hughes ou encore Kaapo Kakko, qui sont respectivement classés premiers parmi les patineurs nord-américains et internationaux. Ce sont les Devils du New Jersey qui parleront en premier lors du repêchage.

« Quand tu repêches aussi haut - et tu sais à quel point ce sont de bons joueurs qui sont disponibles, puisque je les ai vus jouer les deux - tu es excité et tu as hâte », a souligné Zibanejad, qui avait lui-même été un choix de première ronde (6e) en 2011 par les Sénateurs d'Ottawa. « Mais tu sais que tu dois aussi être patient. C'est une transition difficile (de jouer dans la LNH), et certains joueurs vont s'habituer plus rapidement que d'autres. Tu ne le sais pas tant que tu n'es pas rendu. J'espère que tout va tomber en place et que l'équipe en profitera. »

À LIRE : Les Rangers ne veulent pas échanger le deuxième choix | Les Devils ne révèleront pas leur choix

Les Rangers sont au milieu d'une phase de reconstruction, amorcée en février 2018 quand l'équipe a échangé le défenseur Ryan McDonagh et les attaquants J.T. Miller et Rick Nash. Cette saison, sous la gouverne de l'entraîneur recrue David Quinn, les attaquants Mats Zuccarello et Kevin Hayes ont changé d'adresse à la date limite des transactions et l'équipe a conclu l'année avec une fiche de 33-36-14, à 20 points des Blue Jackets de Columbus, la dernière équipe repêchée pour les séries éliminatoires de la LNH dans l'Association de l'Est.

« Ça n'a pas été facile, avec beaucoup de hauts et de bas. Nous avons connu un bon début de saison et on faisait bien jusqu'à Noël et à la pause du Match des étoiles. Nous avions vraiment une chance (d'atteindre les séries), a affirmé Zibanejad. Si tu regardes notre formation, et tu la compares aux autres équipes, nous n'avions peut-être pas les plus grandes attentes, même si on visait les séries. Mais par la suite, il s'est produit ce qu'on savait qui allait se produire (transactions, départs de joueurs). C'était difficile. Ce sont des amis que nous avons vus partir. 

« C'est important de regarder à long terme, mais tu n'es jamais satisfait, même si ton classement est meilleur que celui de l'année précédente. Tu veux gagner et c'est pourquoi tu joues. »

Zibanejad se tient au courant de ce qui se passe durant les présentes séries éliminatoires, ce qui lui permet de demeurer motivé. Il est de retour en Suède pour s'entraîner et se préparer pour la prochaine saison, bien qu'il préfèrerait davantage être encore de l'action et se battre pour la Coupe Stanley.

« Tu veux être (des séries) et on pensait vraiment avoir une chance d'y être », a souligné l'auteur de neuf points en 12 matchs éliminatoires avec les Rangers en 2017. « Il y a certaines parties où on sentait que le résultat aurait pu être différent et on aurait réussi à se qualifier. Mais perdre autant de matchs, ce n'est pas dû à la malchance, peut-être à un manque d'expérience et de sang froid dans certaines situations.

« Parfois, tu dois vivre de telles situations pour être en mesure de t'améliorer. Tu ne peux pas être satisfait de passer proche. En ce moment, on tente de trouver notre identité en tant qu'équipe et organisation. »

Video: NYR@MIN: Zibanejad marque d'un angle impossible

Zibanejad a connu sa meilleure saison en carrière avec 74 points en 82 matchs. L'attaquant de 26 ans a mené les Rangers pour les buts, les passes, les points, les filets en avantage numérique (11), les buts gagnants (5), en plus d'avoir d'importantes responsabilités au fil de la saison en affrontant le meilleur trio de l'adversaire.

« Il y a toujours des choses que tu peux améliorer. Mais je pense que je dois continuer ce que j'avais fait l'été dernier, avec ma préparation et travailler l'aspect mental du jeu. Je suis heureux d'avoir trouvé ce qu'il fallait faire. Je vais tenter de faire encore mieux. »

Alors que Zibanejad peaufine son art durant l'été afin de connaître une saison encore meilleure l'an prochain, les Rangers devront faire de même. Tout d'abord, lors du repêchage, où ils parleront quatre fois dans les deux premières rondes (2e, 20e, 49e, 58e), puis à l'aide de transactions potentielles et le 1er juillet, lors de l'ouverture du marché des joueurs autonomes.

« Je suis chanceux de pouvoir me concentrer sur ma démarche. Tu ne peux avoir d'impact que sur ton propre travail. Ça ne donne rien d'espérer ou regarder ce que quelqu'un d'autre fait. Ce que tu désires, c'est d'être le plus prêt possible afin de ne rien regretter plus tard. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.