Skip to main content

Zibanejad prêt à amorcer « un nouveau chapitre »

L'attaquant des Rangers espère être à la hauteur des attentes à la suite de la transaction avec les Sénateurs

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

GREENBURGH, N.Y. -- Un changement d'équipe devrait être ce qu'il y a de plus simple à faire dans l'entre-saison pour Mika Zibanejad. La partie la plus difficile toutefois est de décider quoi faire de la nouvelle résidence dans laquelle il avait emmenagé quelques jours avant que les Sénateurs d'Ottawa ne l'aient échangé aux Rangers de New York, le mois dernier.

« Je tente d'amener la maison ici », a déclaré à la blague le joueur de centre vendredi quand il a rencontré les médias new-yorkais pour la première fois. « Je ne sais pas si c'est possible. Nous sommes présentement à la recherche d'un foyer. »

Zibanejad, 23 ans, a été acquis par les Rangers le 18 juillet avec le choix de deuxième ronde des Sénateurs au repêchage 2018 de la LNH, en retour du centre Derick Brassard et du choix de septième tour des Rangers en 2018. Zibanejad a effectué une visite de New York à la recherche d'un appartement et pour faire une tournée du complexe d'entraînement des Rangers.

« C'est un peu différent », a admis Zibanejad, qui a passé ses quatre premières saisons dans la LNH avec les Sénateurs. « Mais c'est un départ emballant, un nouveau chapitre de ma carrière. »

Zibanejad a avoué qu'il lui a fallu une semaine afin de comprendre pourquoi c'était arrivé et d'accepter que de nouveaux horizons s'ouvraient à lui. Le fait qu'il venait d'emmenager dans une maison qu'il avait fait construire dans le quartier Island Park d'Ottawa ne lui a pas facilité la situation.

« Je ne m'y attendais jamais, évidemment », a dit Zibanejad.

L'accueil chaleureux de nouveaux coéquipiers, incluant le capitaine des Rangers Ryan McDonagh, les adjoints Dan Girardi et Marc Staal, le gardien Henrik Lundqvist ainsi que les attaquants J.T. Miller et Kevin Hayes  a été un baume pour lui.

Zibanejad a mentionné que chacun des joueurs a pris le temps de lui parler de l'équipe et de la ville et que ç'a l'a tout de suite mis à l'aise.

« Beaucoup de gars me disent les mêmes choses, que je vais aimer la vie ici et que New York est New York, qu'il n'y pas de meilleure ville, a déclaré Zibanejad. Étant natif de Stockholm, qui est également une grande ville, un retour dans un environnement grouillant ne sera pas si dépaysant. C'est un changement par rapport à Ottawa. C'est un peu plus animé, mais j'aime ça. »

Maintenant qu'il a accepté le fait qu'il a été échangé et après avoir été chaleureusement acceuilli par le noyau de joueurs, Zibanejad commence à se concentrer sur sa préparation en vue de cette saison. Il dit croire que 2016-17 sera sa saison d'éclosion.

« Je pense qu'à ce stade de ma carrière, je suis prêt », a affirmé Zibanejad.

Sa production a augmenté dans chacune de ses quatre premières campagnes dans la LNH, passant de 20 points à 33, puis à 46, puis à 51 points la saison dernière.

Les Rangers pensent certainement qu'il est sur le point de passer à la prochaine étape. C'est une des raisons pour lesquelles ils ont échangé Brassard, un joueur populaire qui aura 29 ans le 22 septembre.

Le directeur général des Rangers Jeff Gorton a indiqué après la transaction qu'il croit que Zibanejad pourra fournir aux Rangers un meilleur rendement que celui qu'ils avaient reçu de Brassard, qui a mené l'équipe avec 118 points au cours des deux dernières saisons.

« Il n'a commencé qu'à effleurer son potentiel à l'âge de 23 ans », a argué Gorton.

Zibanejad a indiqué qu'il y aura deux façons de savoir s'il a franchi la prochaine étape.

Une, évidemment, sera son rendement. Il tentera de surpasser sa performance de la saison dernière, quand il a amassé 51 points (21 buts) en 81 parties. Brassard a récolté 58 points (27 buts) en 80 parties. On s'attend à ce que Zibanejad joue un rôle semblable à celui de Brassard, mais aussi qu'il écoule des pénalités.

L'autre façon n'est pas quantifiable.

« Pour moi, il s'agit davantage d'adopter une nouvelle mentalité, selon laquelle je ne dois plus me préoccuper de mon adversaire, a expliqué Zibanejad. Au contraire, je veux être une plus grande menace pour les autres équipes et faire en sorte qu'ils sachent que j'y suis et qu'ils se préoccupent de moi. »

Zibanejad aura l'occasion de se faire valoir dans toutes les situations du jeu. Avant toutes choses, il doit se dénicher un nouveau foyer à New York et prendre une décision quant à sa demeure à Ottawa.

Aucune des deux décisions n'affecte l'enthousiasme que Zibanejad affiche envers sa nouvelle équipe.

« Je veux avoir l'objectif de ne pas seulement atteindre les séries éliminatoires, mais d'aller loin et de me battre pour la Coupe, a-t-il résumé. Ça va être emballant. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.