Skip to main content

Yzerman rend hommage à Gordie Howe

L'ancien capitaine des Red Wings a toujours admiré la regrettée légende du hockey

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Journaliste NHL.com

DETROIT -- Personne n'a pu chausser les grands souliers de Gordie Howe, pas même Steve Yzerman.

Mais Yzerman a porté les jambières de Howe une fois.

En début de sa carrière avec les Red Wings de Detroit, Yzerman a participé à un match caritatif avec Howe à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Ils mettaient leur équipement quand Yzerman s'est rendu compte qu'il avait oublié quelque chose.

« Il m'a dit, "Les voici. Portez mes jambières", a raconté Yzerman. Alors, Gordie m'a donné ses jambières et je crois qu'il n'a même pas joué. J'ai porté les jambières et il est parti. »

Yzerman les a gardés pendant l'été avant de les redonner à Howe en automne, s'assurant de remercier le légendaire attaquant.

« J'ai eu l'occasion de porter ses jambières, a dit Yzerman. Peu de personnes pourraient dire pareil. »

Yzerman a eu un rapport spécial avec Howe, qui est décédé vendredi à l'âge de 88 ans et qui a été honoré mardi avec une exposition en chapelle ardente au Joe Louis Arena. Yzerman a rencontré Howe quand il était une recrue des Red Wings âgée de 18 ans, et il a appris à mieux connaître la légende au fil des années, tout en devenant une vraie légende lui-même. Il a également évolué aux côtés du fils de Howe, Mark, et a travaillé avec ce dernier au sein de l'organisation des Red Wings à la conclusion de leur carrière de joueur.

Howe, Ted Lindsay et d'autres légendes des Red Wings ont eu une grande influence sur le jeune Yzerman.

« Étant un joueur à Detroit, tu verrais les anciens joueurs des Red Wings, ce sont des membres du Temple de la renommée, parmi les meilleurs joueurs de l'histoire de la ligue, et tu les rencontrerais par hasard dans cet aréna, a noté Yzerman. Si tu ne les connaissais pas, tu les aurais pris pour le conducteur de la surfaceuse ou un vendeur de hot-dogs en raison de leur comportement.

« Ils étaient des hommes humbles, très polis et très respectueux. C'était le cas pour eux tous. Ils venaient d'une ère différente, et ils ont donné l'exemple aux jeunes concernant l'importance de jouer ici et la manière dont un joueur des Red Wings devrait se comporter. »

Yzerman aimait écouter le conseil de Howe et des autres joueurs.

« Si tu avais la chance de parler avec lui, il raconterait des histoires de son époque, c'était vraiment instructif d'écouter leurs histoires et d'apprendre ce qu'ils ont dû gérer, a dit Yzerman. Tu as une idée de la vie de ces jours-là, la manière dont ils jouaient et agissaient, et ils vous discutaient de leurs coéquipiers et des situations dans lesquelles ils se sont trouvés.

« Les histoires étaient souvent amusantes. Cela t'a vraiment aidé à mettre les choses en perspective, peu importe si tu perdais ou si tu gagnais. Il a joué pendant longtemps, alors il avait beaucoup de choses à partager. »

Même s'il occupe présentement le poste de directeur général du Lightning de Tampa Bay, Yzerman est encore surnommé « Le Capitaine » à Detroit. Mais il n'y a qu'un seul « M. Hockey ».

« Peu importe où je vais, partout dans le monde, les gens parlent des Red Wings de Detroit et ils parlent de Gordie Howe, a dit Yzerman. C'est vrai. Allez n'importe où et vous trouverez des personnes de la génération de Gordie et ils vous diront comment ils sont devenus des partisans de hockey, des partisans des Red Wings, c'était en raison de Gordie Howe. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.