Skip to main content

Will Butcher accepte un contrat de deux ans avec les Devils

Le défenseur repêché par l'Avalanche a gagné le trophée Hobey Baker la saison dernière

par LNH.com / LNH.com

Le défenseur Will Butcher a choisi les Devils du New Jersey, avec lesquels il a paraphé une entente de recrue de deux saisons dimanche, parce qu'il estime que c'est au sein de cette orgsniation qu'il pourra le plus s'épanouir comme joueur.

Butcher, âgé de 22 ans, a obtenu le statut de joueur autonome sans compensation après avoir refusé de s'entendre avec l'Avalanche du Colorado, qui l'avait repêché en cinquième ronde (no 123) au repêchage de 2013.

Il a admis avoir considéré des offres contractuelles des Sabres de Buffalo, des Kings de Los Angeles et des Golden Knights de Vegas.

« Ce sont toutes des organisations formidables et je ne pouvais pas me tromper, a commenté lundi Butcher qui touchera un salaire annuel moyen de 925 000 $. J'ai choisi les Devils parce que je jugeais que c'était le meilleur endroit pour moi afin que je progresse comme joueur, pas uniquement pour les deux prochaines années mais pour une longue période de temps. »

Dimanche, son conseiller Brian Bartlett avait été plus explicite.

« Il veut évoluer pour une équipe qui le comprend réellement, qui croit en lui en comme joueur et en ce qu'il peut lui apporter, alors il écarte les équipes qui semblent simplement vouloir un bon joueur puisque toutes les équipes ont besoin de bons joueurs, avait affirmé Bartlett. L'autre volet est de savoir quelle équipe allait lui offrir une occasion et les ressources nécessaires afin de lui fournir la meilleure chance d'être un joueur professionnel pendant longtemps. Nous n'avons pas demandé à ce qu'il perce l'alignement dès la fin du camp d'entraînement ou à ce qu'on lui garantisse un poste. Nous parlons du processus qui sera instauré pour les prochaines années. »

Butcher sait qu'il n'est pas le plus imposant physiquement (5 pieds 10 pouces, 190 livres) ou le plus rapide. Il se fait un point d'honneur d'être un défenseur cérébral, qui utilise son intelligence au jeu afin d'être un coup de patin devant ses adversaires et d'exécuter des jeux dans sa tête avant même qu'ils se produisent sur la glace. C'est une des raisons pour lesquelles Butcher et l'Université de Denver ont remporté le championnat de la NCAA la saison dernière et la raison pour laquelle il a cliqué avec l'entraîneur des Devils John Hynes et la philosophie de l'organisation.

« Je pense que c'est une bonne tête de hockey et un entraîneur compétent, a mentionné Butcher au sujet de Hynes. On dirait que sa façon de voir les choses est faite sur mesure au style que je veux préconiser. »

Butcher n'a pas arrêté son choix sur un coup de tête. Il a savouré la conquête du championnat universitaire pendant quelques semaines avant d'envisager son avenir. La décision qu'il a prise de ne pas s'entendre avec l'Avalanche et d'obtenir le statut de joueur autonome sans compensation a été longuement mûrie parce qu'il appréciait d'évoluer à Denver, une ville faite sur mesure pour l'amant de plein air qu'il est.

Mais après avoir discuté avec les gens de son entourage, il est arrivé à la conclusion qu'il devait tenter sa chance ailleurs.

Butcher a récolté 37 points (sept buts, 30 passes) en 43 matchs la saison dernière, sa quatrième à Denver. Il a été le capitaine de son équipe et a aidé les Pioneers à remporter le titre de la NCAA. Il est devenu le premier défenseur à gagner le trophée Hobey Baker depuis Matt Gilroy avec l'Université de Boston en 2009, et le deuxième joueur de Denver à décrocher cet honneur après Matt Carle en 2006.

En voir plus