Skip to main content

Werenski freine l'élan des Canadiens

Le défenseur marque en prolongation et les Blue Jackets défont les Canadiens 2-1 au Centre Bell

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Comme ils l'ont fait contre les Sabres de Buffalo samedi, les Canadiens de Montréal ont gardé le meilleur pour la fin face aux Blue Jackets de Columbus. En fait, les deux équipes ont réservé leurs plus beaux élans pour le dernier tiers et un peu plus. Contrairement à samedi, le Tricolore n'a pu couronner sa remontée au troisième vingt avec une victoire, les visiteurs l'emportant 2-1 en prolongation.

Le défenseur Zach Werenski a tranché le débat à 1:09 du surtemps en déjouant le gardien Charlie Lindgren à l'aide d'un tir des poignets du côté rapproché.

Tirant de l'arrière en amorce du dernier vingt, le CH (8-9-2) a pris d'assaut le filet du gardien Sergei Bobrovsky qui a affiché sa forme des grands jours.

Le but de Paul Byron à 12:14 du dernier vingt lui a tout de même permis d'engranger un précieux point. Petit point peut mener loin, comme on dit.

Byron, qui en était à son 300e match dans la LNH, a soulevé du revers dans le haut des cordages le retour du tir du défenseur Shea Weber, qui s'était avancé sur le flanc droit. 

Video: MTL Résumé : Le Tricolore trébuche en surtemps, 2 à 1

Jusque-là, le but de Josh Anderson à 2:29 du début du match tenait bon pour les Blue Jackets (11-7-1).

« Nous avons créé de bonnes chances de marquer et il (Bobrovsky) a fait de gros arrêts, a relevé l'entraîneur Claude Julien. J'estime que nous avons été solides contre une équipe bien cotée. Nous avons limité les dégâts qu'ils auraient pu faire à l'attaque. »

Bobrovsky a terminé la soirée avec 28 arrêts. Lindgren n'a pas été en reste avec 23 lancers bloqués.

« C'est super de se mesurer à un gardien de ce calibre, a affirmé Lindgren. Son rendement n'affecte en rien ce que je fais à mon bout de patinoire. Ma tâche consiste à garder la rondelle hors de mon but. Cela dit, c'est un défi agréable à relever. »

Lehkonen, c'est sérieux

Les Canadiens ont fait savoir au terme de la soirée qu'ils devront composer avec la perte de l'attaquant Artturi Lehkonen, touché au bas du corps, pour une période de temps indéterminée.

« Artturi joue malgré le mal depuis quelque temps, mais c'est rendu au point où on doit le mettre au repos complet », a mentionné Julien.

But du match

Celui de Byron qui a finalement résolu le mystère Bobrovsky.

Video: CBJ@MTL : Byron profite d'un retour à son 300e match

Arrêt du match

Bobrovsky qui frustre Byron en échappée en situation d'infériorité numérique des Canadiens en deuxième période.

Video: CBJ@MTL: Byron s'échappe mais Bobrovsky se dresse

Jeu du match

L'époustouflant arrêt de Bobrovsky face à Jacob de la Rose à l'issue d'une descente en surnombre des Canadiens au début du troisième vingt. Est-ce que de la Rose aurait pu tirer plus vite après avoir reçu la passe d'Andrew Shaw du côté gauche? À vous de juger.

« Le gardien a laissé tomber son bâton pour se donner une meilleure chance de faire l'arrêt avec son bouclier. Ç'a été tout un arrêt. C'est ce que j'ai vu, a commenté Julien. Aurait-il pu décocher son lancer plus tôt? Le gars qui tire sait quelle emprise il a sur la rondelle et à quel moment il peut dégainer. Ç'a été un beau jeu, une belle occasion de marquer. »

Video: CBJ@MTL: Bobrovsky vole de la Rose du bloqueur

Ce qu'ils ont dit

« Il n'y avait pas beaucoup d'émotion au début, c'était bizarre. Ils (les Blue Jackets) ont fait des changements de trio rapides. Ils n'avaient pas de spectacle à donner. Nous avons eu de la misère à trouver notre rythme, mais nous avons davantage dicté le jeu qu'eux. C'est une bonne performance de notre part qui a mal viré à la fin. » -- L'attaquant Phillip Danault des Canadiens.

« Nous avons plusieurs de nos meilleurs éléments à l'attaque qui éprouvent des problèmes. On ne parle pas que d'un gars, mais de quatre ou cinq qui sont au neutre en même temps. Nous devons trouver une façon de les relancer. Aucune des équipes n'a guère été menaçante au cours des deux premières périodes. Sergei Bobrovsky a volé le spectacle en troisième. Son brio nous permet d'amasser des points actuellement. » -- L'entraîneur des Blue Jackets John Tortorella.

Ce qu'il faut savoir

Malade, le vétéran attaquant Torrey Mitchell a dû déclarer forfait tout juste avant la période de réchauffement. Comme l'équipe n'a pas pu rappeler un joueur de l'équipe-école à Laval, le défenseur recrue Victor Mete a été appelé à pourvoir le poste de 12e attaquant. Mete n'a pas mal paru du tout, en compagnie de de la Rose et de Byron Froese. Il a fait de belles actions en territoire offensif en première période.

« Il a bien fait, a commenté Julien. Il m'a dit qu'il avait même été utilisé à la position de centre dans les rangs juniors. Je lui ai dit que ça n'arriverait pas avec nous, a rigolé l'entraîneur, mais il a fait du bon travail. » 

La suite

Canadiens : Poursuivent leur plus long séjour au Centre Bell en accueillant les Coyotes de l'Arizona, jeudi (19 h 30 HE; RDS, TSN2, FS-A).

Blue Jackets : Sont de retour à domicile afin de recevoir les Rangers de New York, vendredi (19 h HE; TVAS, NHLN-US, FS-O, MSG+).

En voir plus