Skip to main content

Wennberg a l'intention de rebondir avec les Blue Jackets

Le centre de Columbus a hâte de saisir la chance de « montrer que je suis meilleur que ce que j'ai montré l'an dernier »

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste NHL.com

Lorsque Alexander Wennberg est revenu sur sa saison dernière et sur tout ce qui s'était mal passé pour lui, le centre des Blue Jackets de Columbus n'avait pas vraiment l'intention de chercher des excuses.

Il considère maintenant qu'il bénéficie d'une nouvelle occasion, qui va s'amorcer avec le début du camp d'entraînement vendredi, de prouver qu'il peut être le joueur qu'il était en 2016-17, alors qu'il avait terminé au deuxième rang des pointeurs des Blue Jackets en vertu de sa meilleure récolte en carrière dans la LNH de 59 points (13 buts, 46 passes).

« Si je sais que je peux être meilleur que ce que j'ai montré l'an passé, je veux aussi le prouver aux gens, a-t-il affirmé. J'utilise ça comme motivation. »

Wennberg, qui aura 24 ans le 22 septembre, a été limité à 68 matchs et 35 points (huit buts, 27 passes) la saison dernière, alors qu'il a été ennuyé par une série de blessures, dont une à son dos et une autre au haut du corps. Il a subi une autre blessure au haut du corps au cours des séries éliminatoires de la Coupe Stanley à la suite d'une mise en échec de l'attaquant des Capitals de Washington Tom Wilson dans le match no 3 de la première ronde de l'Association de l'Est, ce qui l'a forcé à rater trois autres parties.

À LIRE : Deux ans de plus Tortorella à Columbus | Tortorella : Les cas de Panarin et de Bobrovsky ne dérangeront pas Columbus

« Les blessures font de toute évidence partie de notre métier, mais ce fut une année difficile, a reconnu Wennberg. Ce n'est pas ce que je voulais ou ce à quoi je m'attendais. »

Wennberg voulait en faire tellement après avoir paraphé un contrat de six ans le 1er septembre 2017. Il nie toutefois que le fait d'avoir voulu justifier ce contrat ait eu un impact négatif sur son jeu. 

« Je voulais être ici pour six autres saisons, et ça n'a rien eu à voir avec mon rendement, a-t-il assuré. Je dirais que différentes choses m'ont empêché de livrer la marchandise, mais pas mon contrat. »

Bien que Wennberg minimise l'importance de ses blessures et des attentes liées à son contrat, le directeur général de Columbus Jarmo Kekalainen croit que ces deux éléments ont eu une incidence la saison dernière.

« Il était davantage amoché que ce que les gens pensent, a avancé Kekalainen. Toutes ces choses mises ensemble font en sorte qu'il a éprouvé des difficultés, mais il veut vraiment prouver qu'il peut revenir au niveau qu'il affichait avant cela, et même le dépasser. »

Un Wennberg en santé qui retrouverait son élan de 2016-17 donnerait aux Blue Jackets un formidable duo de centres en compagnie du pivot de 20 ans Pierre-Luc Dubois, qui a élevé son jeu d'un cran pour le remplacer au centre du premier trio. Dubois a amassé 48 points (20 buts, 28 passes) comme recrue la saison dernière.

Video: CBJ@WSH, #1: Wennberg complète la remise de Jenner

Columbus croit miser sur plusieurs options au centre. Riley Nash a accepté un contrat de trois ans le 1er juillet à titre de joueur autonome, et Brandon Dubinsky va chercher à rebondir après une saison difficile, au cours de laquelle il n'a amassé que 16 points (six buts, 10 passes) en 62 matchs.

« Vous pouvez placer ces quatre joueurs au centre, peu importe sur quel trio, chaque soir, a argué Kekalainen. Nous souhaitons évidemment que Pierre-Luc continue à progresser comme il l'a fait. Il vient d'avoir 20 ans et il était notre centre numéro un à la fin de la dernière saison. Il va toutefois devoir mériter son temps de glace chaque soir lui aussi, avec les trois autres centres qui voudront lui prendre. »

Bien qu'il se réjouisse de la progression de Dubois, Wennberg est déterminé à reprendre une partie du temps de jeu sur le premier trio et à redevenir productif en avantage numérique. Il a terminé au premier rang de l'équipe avec 23 points (deux buts, 21 passes) en 2016-17, mais a été limité à cinq points (trois buts, deux passes) la saison dernière. 

Joueur de centre aimant alimenter ses compagnons de trio, Wennberg a au départ semblé être un complément naturel à l'attaquant Artemi Panarin, qui a mené les Blue Jackets en établissant un record de Columbus avec 82 points (27 buts, 55 passes) après avoir été acquis dans une transaction avec les Blackhawks de Chicago le 23 juin 2017. Mais lorsque Wennberg a connu des difficultés, il a été retiré du premier trio, puis déplacé du long de la rampe vers l'avant du filet en avantage numérique.

« Je ne veux pas m'imposer trop de pression et me dire qu'il faut que je connaisse ma meilleure saison, a-t-il nuancé. Je crois toutefois qu'il existe une bonne chance que je rebondisse. Que mon rôle soit différent au sein de l'équipe ou qu'on me demande de jouer à une autre position en avantage numérique, ce sera à moi de leur montrer que je veux être un centre de premier trio pour cette équipe en plus de marquer et d'amasser des points. » 

Wennberg espère utiliser la dernière saison comme une expérience d'apprentissage qui va l'aider à devenir un meilleur joueur. Il est persuadé que les Blue Jackets peuvent faire de même en tant qu'équipe après leur échec en séries contre les Capitals. 

Columbus semblait en voie de franchir la première ronde des séries pour la première fois de leur histoire de 17 saisons après avoir pris les devants 2-0 dans leur série quatre de sept. Les Blue Jackets ont toutefois perdu 3-2 en deuxième période de prolongation du match no 3 - alors que Wennberg était blessé - et les Capitals ont finalement remporté la série en six parties en route vers la conquête de la Coupe Stanley.

« Nous pouvons regarder ça aujourd'hui et nous dire qu'ils ont gagné la Coupe Stanley, et nous demander ce qui serait arrivé si nous les avions battus, a noté Wennberg. Nous avons le sentiment que nous avons fait de notre mieux, et que ce ne fut pas suffisant, mais il est toujours possible d'apprendre quelque chose de ces expériences.

« Il y a quelques éléments que nous devons améliorer. Au cours d'une série, il faut être intelligent et j'ai le sentiment que nous pouvons aujourd'hui travailler sur les petits détails, car nous formons une très bonne équipe et nous misons sur un jeune noyau qui pourra grandir ensemble. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.