Skip to main content

Shea Weber, la brute

Le vétéran défenseur des Canadiens continue d'émerveiller avec sa force lors des tests d'évaluation physique

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Elle est révolue l'époque où les joueurs se présentent à l'ouverture des camps d'entraînement dans la LNH dans une méforme. Il n'y a plus de mauvaises surprises (ou presque) au cours de la journée de tests d'évaluation physique et d'examens médicaux que tiennent les équipes avant la rentrée sur la glace. Les joueurs se présentent tous dans une forme exemplaire.

« Ce n'est plus un problème », a corroboré le directeur - science du sport et performances - chez les Canadiens de Montréal Pierre Allard, jeudi. « D'année en année, les joueurs arrivent en grande forme, à leur forme maximum. Ils ont travaillé fort pendant l'été et ils sont fins prêts pour la saison. La journée d'évaluation vient simplement boucler leur été d'entraînement et nous sommes prêts à lancer la saison. »

À LIRE AUSSI : Kotkaniemi a pris du coffreLehkonen a aiguisé sa touche de marqueur cet été

Les athlètes sont rendus de véritables laboratoires humains, des machines qui n'ont plus aucun secret pour les organisations dans le sport professionnel.

« La technologie est venue grandement changer la donne au cours des dernières années. On peut tracer un portrait élaboré de chacun des joueurs sur les plans de la force, de la vitesse et de la puissance. »

Sans dévoiler de secrets d'État, Allard a dit être émerveillé toutes les fois par la force herculéenne du défenseur Shea Weber.

« Chaque année, je suis ébloui de voir comment Shea Weber est fort physiquement, a-t-il dévoilé. C'est vraiment une brute sur le plan physique. Quand je le vois lever des haltères, il est vraiment à un niveau supérieur. Shea a toujours eu à cœur de maintenir une excellente condition physique. »

Allard a dit que les joueurs de hockey s'accordent habituellement trois semaines de congé d'entraînement hors glace par année.

Video: NYI@MTL: Weber marque d'un boulet très précis

« Dès le 1er mai cette année, on travaillait avec des joueurs dans le gymnase, a-t-il noté. Quand l'entre-saison est long, on accorde aux joueurs des périodes de récupération. Six semaines avant l'approche de la saison, on met l'accent sur des exercices liés à des mouvements de hockey. Autrement, les exercices sont basés sur la prise de masse ou de force. Comme le hockey d'aujourd'hui est rendu très rapide, on met moins l'accent sur l'aspect musculaire de la préparation physique. »

Les joueurs sont également très soucieux de leur nutrition. On a demandé à Allard si on leur permettait parfois de vider un sac de croustilles. Il a répondu en souriant « qu'à l'occasion sûrement, mais de moins en moins ».

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.