Skip to main content

Weber conserve son titre au Match des étoiles

Le défenseur des Canadiens de Montréal a atteint 102,8 milles à l'heure sur le radar

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

LOS ANGELES - L'épreuve du lancer le plus puissant n'a pas été aussi relevée que par les années précédentes au Concours d'habiletés Coors Light 2017 du Match des étoiles de la LNH, samedi. C'est comme si le radar avait été défectueux, tant la vitesse enregistrée par les participants a été plus basse qu'à l'accoutumée.

Shea Weber est demeuré le maître incontesté de l'épreuve avec un tir qui a atteint 102,8 milles à l'heure sur le radar. C'est nettement moins que le score de 108,1 milles à l'heure qu'il avait enregistré chez lui, à l'époque où il portait les couleurs des Predators, l'an dernier.

Le défenseur des Canadiens de Montréal avait atteint 108,5 milles à l'heure, il y a deux ans.

Devant 18 282 spectateurs au Staples Center samedi, seul l'ailier recrue Patrik Laine des Jets de Winnipeg l'a chauffé avec une frappe supérieure à 100 milles à l'heure -- 101,7 plus exactement.

« Je ne sais pas ce que ça peut être, a commenté Weber. Ça peut être pour différentes raisons, comme la location des tirs ou quelque chose dans l'air. Ou peut-être que les gars étaient tous dans une journée ordinaire.

« Personnellement, je savais que j'aurais un bon score sur ma première tentative, a-t-il renchéri. J'ai su tout de suite également que j'avais raté mon deuxième essai (99,4 milles à l'heure). »

Weber disait craindre son ancien jeune coéquipier Seth Jones dans la compétition. Jones, qui porte maintenant les couleurs des Blue Jackets de Columbus, a atteint 98,1 milles à l'heure.

P.K. Subban devait être de la compétition pour la section Centrale, mais il a été remplacé par Nathan MacKinnon de l'Avalanche du Colorado. MacKinnon n'a même pas franchi les 90 milles à l'heure à sa deuxième tentative.

Subban a expliqué tout simplement en badinant que ça ne lui tentait plus de prendre part à l'épreuve. Il vient d'effectuer un retour au jeu après avoir soigné une blessure au dos qui lui a fait rater 16 matchs.

MacKinnon a accepté de le remplacer au pied levé parce que personne d'autre ne voulait le faire.

« J'en ai pris une pour l'équipe. Ça ne me dérange pas. Je n'ai pas peur du ridicule. »

Weber et le gardien Carey Price ont aidé la section Atlantique à remporter les honneurs du Concours d'habiletés Coors Light 2017.

La section Atlantique a donc pu décider de son horaire et de l'identité de son rival, dimanche (15 h 30 (HE); TVA Sports, NBC, CBC, SN, NHL.TV), en vue du tournoi à trois contre trois opposant les étoiles de chacune des sections. Elle a choisi de jouer le deuxième match de l'après-midi contre la section Métropolitaine en demi-finale.

Les deux joueurs des Canadiens ont également permis à leur enfant de les accompagner sur la glace. Price a promené la petite Liv Anniston, à peine huit mois, pendant plusieurs minutes au moment où Weber a eu dans ses bras son fils Beckette, âgé de 2 ans. 

Ryker Kesler éclipse le paternel

Dans l'épreuve ultime des échappées, Price a été bon joueur en cédant un but à Ryker Kesler, âgé de 5 ans, fils du joueur de centre Ryan Kesler des Ducks d'Anaheim. Le petit Ryker n'était pas peu fier de son coup après avoir fait glisser la rondelle entre les jambières de Price.

« Il possède un bon petit tir des poignets, comme le bonhomme », a commenté le gardien des Canadiens avec le sourire.

Price l'a trouvé bonne quand on lui a souligné qu'on croyait que Ryker tenterait de le battre du côté du bloqueur.

Kesler a expliqué que Ryker lui avait dit avant de s'élancer qu'il était sûr de déjouer Price.

« J'étais nerveux de mon côté, a relaté le paternel Ryan. Il a été plus applaudi que moi en tout cas. J'ai été passablement hué (par les partisans des Kings de Los Angeles). » 

La fusée McDavid

Connor McDavid des Oilers d'Edmonton n'a pas raté sa rentrée parmi l'élite. Le joueur de centre de deuxième saison a survolé l'épreuve du patineur le plus rapide, avec un chrono de 13,020 secondes. 

McDavid a par la suite tenté d'améliorer la marque du tour de patinoire le plus rapide de Dylan Larkin, des Red Wings de Detroit (13,172 secondes). Il est tombé à court avec un temps de 13,310 secondes. 

« J'étais heureux de ma course, a commenté McDavid. Peut-être que si j'avais profité d'un départ avec élan (comme Larkin l'an dernier). Mais il mérite d'être le patineur le plus rapide. C'est un formidable patineur. 

« J'ai voulu reculer quelque peu au départ parce que je savais ce que Larkin avait pu faire, mais on avait tracé une ligne sur la patinoire qui était proche de la ligne rouge du centre. J'étais tout de même satisfait. »

McDavid a aussi eu le compas dans l'œil dans l'épreuve de précision en faisant tomber les quatre cibles au bout de cinq essais.

Dans ce Défi, Sidney Crosby des Penguins de Pittsburgh a ravi le titre à John Tavares des Islanders de New York en ayant besoin de cinq tirs et de 10,730 secondes afin de fracasser les cibles.

Tout juste avant lui, l'attaquant recrue Auston Matthews des Maple Leafs de Toronto avait pulvérisé les cibles à l'aide de cinq tirs en 12,280 secondes.

Smith fait mouche

Dans la nouvelle épreuve des quatre lignes, le gardien Mike Smith des Coyotes de l'Arizona a signé l'exploit. Le défi consistait à viser des ouvertures dans le but à partir des deux lignes bleues, de la ligne du centre et de la ligne du but à l'autre extrémité. Smith a fait mouche de la ligne rouge du but dans la mince ouverture au centre du filet à l'autre bout afin de donner 20 points à la section Pacifique.

Le premier concours du Défi des habiletés à relais a été l'affaire de la section Métropolitaine qui a obtenu un temps d'une minute 21,70 secondes au total des quatre mini-épreuves qui font partie du défi.

Tavares (passes soulevées), Justin Faulk (contrôle de rondelle) et Crosby (maniement de rondelle) ont été très habiles dans leur segment respectif.

En voir plus