Skip to main content

Wayne Gretzky arbore un sourire à 1 million $

La Merveille a passé « une superbe journée » derrière le banc de la section Métropolitaine, qui a remporté le Match des étoiles et un gros chèque

par Lisa Dillman @reallisa / Journaliste NHL.com

LOS ANGELES - La Merveille était tout sourire.

Tout l'après-midi, les caméras ont capturé des images de Wayne Gretzky en train de sourire et de rire derrière le banc dans son rôle d'entraîneur d'un jour au Match des étoiles Honda 2017 de la LNH au Staples Center dimanche.

« J'ai adoré toute ma fin de semaine, a affirmé Gretzky. J'aime être associé à cet événement. Ce fut une très belle journée. »

Gretzky marchait et parlait dans le corridor de l'aréna, il était constamment en mouvement, peu après avoir mené la section Métropolitaine à un gain de 4-3 contre la section Pacifique en final, ce qui a permis à ses joueurs de mettre la main sur un chèque de 1 million $. Il a remplacé l'entraîneur des Blue Jackets de Columbus John Tortorella, qui devait régler une situation familiale.

C'était la première fois que Gretzky se trouvait derrière un banc de la LNH depuis 2008-09, sa dernière saison avec les Coyotes de Phoenix. Ne vous méprenez pas, il ne s'agissait que d'un service rendu à la ligue, et non une tentative de retour. 

« Non, non, non. Ma carrière d'entraîneur est terminée », a-t-il affirmé sans équivoque. 

C'était une journée et une fin de semaine d'adieu pour Gretzky. 

« Wayne's World » est devenu un endroit défini dans un développement immobilier du centre-ville de Los Angeles, à une quinzaine de kilomètres de l'endroit où il a évolué dans l'uniforme des Kings, le Forum d'Inglewood. En tant qu'ambassadeur des fêtes du Centenaire de la LNH, Gretzky était en vedette au cours de la fin de semaine du Match des étoiles Honda 2017 de la LNH, et ce dès vendredi au cours du gala « The NHL100 présenté par GEICO ».

À titre d'entraîneur Gretzky a été réuni à son ancien coéquipier des Oilers d'Edmonton et ami proche Paul Coffey. Les deux membres du Temple de la renommée ont dirigé deux des plus grandes vedettes de leur sport, Sidney Crosby des Penguins de Pittsburgh et Alex Ovechkin des Capitals de Washington.  

« J'ai pu passer du temps avec Paul et je pense que vous avez pu voir à quel point nous avons aimé être aux premières loges pour un match de hockey, a noté Gretzky. Ce fut une journée très plaisante pour nous tous. Écoutez, n'importe quelle équipe aurait pu l'emporter. C'était un tournoi à 3-contre-3 avec beaucoup de place pour patiner. J'ai trouvé qu'ils avaient tous joué avec intensité. »

Il y avait peut-être beaucoup de sourire et de rires, mais la nature compétitive de Gretzky n'était pas bien loin sous la surface, selon l'un de ses joueurs.

« Il était très sérieux derrière le banc, a assuré l'attaquant des Devils du New Jersey Taylor Hall. Dans les derniers instants du match, il a raccourci les présences des joueurs. J'ai l'impression d'avoir été rappelé au banc rapidement après le début d'une de mes présences. Pourvu que nous en sortions gagnants. Ce fut un honneur de jouer devant un homme comme lui. »

Le joueur le plus utile du Match des étoiles Wayne Simmonds des Flyers de Philadelphie a offert une description similaire de sa journée.

« Selon moi, Wayne Gretzky est évidemment le plus grand joueur à avoir pratiqué ce sport, a avancé Simmonds. D'avoir la chance de jouer pour lui fut un véritable honneur. »

Il a été demandé à Hall s'ils avaient reçu des discours de motivation de la part de Gretzky.

« Non, pas vraiment, a répondu Hall. Lorsque nous avons remporté le premier match, il est arrivé et nous a dit : "Nous en sommes là. Pourquoi ne pas aller jusqu'au bout". Les joueurs de hockey sont compétitifs de nature et lorsque nous sommes placés dans une situation où il n'y a que six joueurs sur la glace… personne ne veut être embarrassé. »

Le centre des Islanders de New York John Tavares n'avait jamais rencontré Gretzky avant la fin de semaine du Match des étoiles. Dimanche, Tavares jouait pour lui. 

« Ce fut fantastique, a dit Tavares. Je l'ai annoncé à ma famille ce matin. J'avais vraiment hâte, car je n'avais jamais rencontré Wayne auparavant. Ce fut extraordinaire de simplement pouvoir le côtoyer dans le vestiaire. 

« De l'avoir derrière le banc, de réaliser que le meilleur joueur de tous les temps me dirigeait, c'était fantastique. »

Gretzky et la ligue fondaient de grands espoirs dans cette fin de semaine spéciale, une reconnaissance du passé de ce sport et une appréciation de son présent. Il y avait beaucoup de travail à faire.

Le verdict? 

« Ce fut encore mieux que ce à quoi je m'attendais », a conclu Gretzky.

En voir plus