Skip to main content

Ward, l'homme des grandes occasions chez les Sharks

Le vétéran attaquant est encore venu à la rescousse des siens

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

SAN JOSE - Les Penguins de Pittsburgh étaient à moins d'une seconde de résister à une situation d'infériorité numérique de quatre minutes à l'approche de la 10e minute de la troisième période.

Le but de Joel Ward sur le jeu de puissance, qui a créé l'égalité 2-2, a peut-être sauvé la saison des Sharks de San Jose.

« C'était notre occasion, a mentionné l'entraîneur Peter DeBoer. Nous n'avions pas eu beaucoup de chances en supériorité numérique depuis le début de la série. J'ai même utilisé le temps d'arrêt à ma disponibilité afin de garder nos gros canons sur la patinoire.

« Finalement, comme c'est arrivé souvent pour nous cette saison, notre seconde unité de l'attaque massive a livré la marchandise. Ward est un joueur des grandes occasions pour nous. Il l'a encore été ce soir. »

Les Sharks sont de retour dans la Finale de la Coupe Stanley après avoir signé une victoire cruciale de 3-2 en prolongation au SAP Center, samedi.

Le jeune Joonas Donskoi a redonné le sourire à l'organisation et à ses partisans en tranchant le débat en temps additionnel.

Le jeune Matt Murray a mal paru sur la séquence du but de Ward, la rondelle se frayant un chemin au-dessus de sa jambière gauche et sous sa mitaine.

« Ç'a été bizarre, a-t-il expliqué. Le point d'impact du bâton sur la rondelle était plus éloigné à l'arrière qu'à l'accoutumée. Le tir a eu une trajectoire légèrement tombante en arrivant, je n'ai pas pu le maîtriser.

« Ce n'est pas un mauvais but qui fait une mauvaise soirée. J'estime avoir réalisé de bons arrêts par la suite. »

Quelques secondes avant le tir de Ward, Sidney Crosby et Kristopher Letang ont vu une action en zone offensive être annulée, ce qui a provoqué la contre-attaque. Il aurait peut-être été préférable qu'ils se montrent moins gourmands à quelques secondes de la fin de la pénalité de Nick Bonino.

« Nous ne savions pas exactement à quel moment Nick quitterait le banc, a expliqué Crosby. On a pensé qu'il pouvait venir nous rejoindre. Si j'avais su qu'il restait quelques secondes, peut-être que je n'aurais pas fait la même chose. C'est facile de le dire après les faits, mais en y repensant ç'aurait peut-être été le meilleur jeu à faire. »

Sur la séquence du but gagnant, Murray a donné le mérite à Donskoi qui a fait un bon jeu.

« Ça s'est passé très vite. Je ne suis pas certain que la rondelle ait été déviée. Je l'ai vue bondir sur la palette de son bâton. Je ne crois pas qu'il visait la partie supérieure du filet. Il voulait simplement atteindre le filet. La rondelle a frôlé le côté de mon masque avant de pénétrer. C'est un bon tir, un bon jeu. »

Murray a assuré que ses coéquipiers et lui vont vite se retomber sur leurs pieds.

« Ce n'est qu'un match d'une série qui peut en compter jusqu'à sept, a-t-il fait remarquer. Nous allons nous concentrer sur le match à venir. Nous avons été la meilleure équipe de nouveau ce soir. Nous les avons dominés. Nous demeurons dans une bonne position. »

L'entraîneur Mike Sullivan a tenu des propos semblables à ceux de son jeune gardien.    

« J'ai apprécié beaucoup de choses de notre performance. Nous n'avons pas obtenu le résultat souhaité, mais nous avons joué avec intensité. Nous avons créé des occasions à l'attaque et nous avons imposé notre rythme pendant de bons moments. Les Sharks sont bons et ç'a été un match équilibré. »

Chez les Sharks, l'entraîneur DeBoer a souligné le brio du duo de défenseurs formé de Marc-Edouard Vlasic et de Justin Braun, qui a été la plupart du temps jumelé au trio de Sidney Crosby.

« Ils ont été fantastiques, a-t-il affirmé. On parle souvent de la qualité de jeu de Vlasic, mais Braun a connu un fort match. Il a marqué et il nous a donné d'importantes minutes. »

Interrogé au sujet de la possibilité que Tomas Hertl puisse revenir au jeu dans le match no 4, DeBoer a dit que le statut du jeune attaquant est analysé sur une base quotidienne.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.