Skip to main content

Vlasic disputera un 1000e match avec les Sharks

Il deviendra le 17e défenseur de la LNH à atteindre ce plateau en jouant tous ses matchs avec la même équipe

par Ross McKeon / Correspondant indépendant NHL.com

SAN JOSE - Marc-Edouard Vlasic deviendra le 17e défenseur de l'histoire de la LNH à jouer 1000 matchs avec la même équipe alors que les Sharks de San Jose accueilleront les Canucks de Vancouver, samedi (22 h HE; CBC, SN, SN360, SN1, CITY, NBCSCA, NHL.TV).

« Ç'a passé tellement vite, a dit le Québécois de 32 ans. Ça fait 13-14 ans qui passent aussi rapidement, et j'ai encore du plaisir à jouer. »

Vlasic a été sélectionné par San Jose en deuxième ronde (no 35) lors du Repêchage de 2005, un choix acquis des Flames de Calgary en échange de Miikka Kiprusoff dans ce qui s'avérait la première transaction impliquant un joueur de l'alignement des Sharks transigé par le directeur général Doug Wilson.

À LIRE AUSSI : Boughner, une « nouvelle voix » à la barre des Sharks

Vlasic a fait ses débuts dans la LNH lors de la saison 2006-07 après avoir joué sa troisième et dernière campagne avec les Remparts de Québec dans la LHJMQ. À 19 ans, Vlasic était le plus jeune défenseur de la LNH à ce moment, et a terminé au sixième rang du scrutin pour la course au trophée Calder, remis à la meilleure recrue. Il avait amassé 26 points (trois buts, 23 passes) et maintenu un différentiel de plus-13 en 81 matchs. 

« Jouer contre les joueurs que j'avais regardés en grandissant a été pour moi le fait marquant, s'est souvenu Vlasic. Tu rêves d'évoluer dans cette ligue, et un jour tu affrontes ces joueurs que tu regardais. »

Reconnu comme un des meilleurs défenseurs, Vlasic n'a pas eu à attendre bien longtemps avant de se mesurer aux meilleurs trios adverses et de retrouver sur son chemin les Jaromir Jagr, Joe Sakic, Brendan Shanahan, Keith Tkachuk, Mike Modano, Jarome Iginla et Bill Guerin, qui est plus tard devenu un coéquipier.

« Il est tellement constant », a dit l'attaquant Patrick Marleau, qui détient le record pour le plus grand nombre de matchs joués dans l'uniforme des Sharks avec 1523. « Il se présente au boulot pour travailler fort soir après soir et il est un gros morceau de cette équipe. Il l'est depuis de nombreuses années d'ailleurs. »

Video: SJS@TBL: Vlasic déjoue Vasilevskiy sous la barre

Maintenant à sa 14e saison dans la LNH et sous contrat pour les six à venir, Vlasic fait partie du top-10 de l'histoire des Sharks dans plusieurs catégories : les matchs joués (troisième; 999), les mentions d'aide (sixième; 248) les points (huitième; 320), les tirs au but (septième; 1399), les matchs disputés en séries éliminatoires (troisième; 142) et le différentiel en séries (premier; plus-20).

Vlasic, qui a obtenu des séquences impressionnantes de rencontres consécutives au sein de la formation (255 et 217), détient le record de San Jose pour le meilleur différentiel en une saison (plus-31 en 2013-14). 

Il donne le crédit de ses succès aux défenseurs avec qui il a formé une paire au cours des années. Cette liste inclut Scott Hannan, Craig Rivet, Rob Blake, Dan Boyle, Brent Burns, Justin Braun et présentement Erik Karlsson, deux fois gagnant du trophée Norris, remis au meilleur défenseur de la LNH (2011-12, 2014-15).

« C'est un gars qui roule sa bosse depuis longtemps, et il fait partie des meilleurs depuis longtemps, a dit Karlsson à propos de son coéquipier. Ça nous a pris un peu de temps à nous comprendre sur la patinoire afin d'optimiser nos forces respectives, mais ça se passe bien et nous espérons continuer ensemble sur une longue période. »

Vlasic n'a jamais présenté de gros chiffres au point de vue offensif durant sa carrière. Ses 11 buts en 2017-18 et ses 39 points en 2015-16 constituent ses sommets dans la LNH.

Video: DET@SJS: Vlasic fait mouche de la pointe

Mais son jeu défensif n'a jamais été remis en question et c'est la raison pourquoi il a toujours été un choix très populaire pour rejoindre les rangs de l'équipe nationale du Canada. Vlasic a remporté la médaille d'or aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014, faisait partie de l'équipe championne à la Coupe du monde de 2016, et a joué comme finalistes des équipes de 2009 et 2017 au Championnat du monde de la FIHG.

« Il ne reçoit peut-être pas toute la reconnaissance dans les médias, mais chaque personne dans le monde du hockey sait ce qu'il apporte à une équipe », a mentionné Marleau. 

La marque de commerce de Vlasic, c'est de jouer avec constance, peu importe ce qui arrive. 

« Je suis le même joueur que j'étais quand j'ai commencé, mais 14 ans plus vieux, a rigolé Vlasic. Je me présente sur la glace en essayant de faire les bons jeux, en affrontant les meilleurs joueurs et en tentant de gagner des matchs de hockey. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.