Skip to main content

Vladimir Tarasenko s'est occupé de tout lors du match no 2

L'attaquant des Blues a inscrit deux buts, dont celui de la victoire

par Louie Korac / Correspondant NHL.com

ST. LOUIS - Vladimir Tarasenko a été bombardé de questions au cours des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Quand le nom du meilleur marqueur des Blues n'apparaît pas sur la feuille de pointage sur une base régulière, les questions sont posées et tout le monde cherche à savoir pourquoi il ne marque pas.

Mais l'entraîneur des Blues de St. Louis Mike Yeo a continué de dire que Tarasenko, qui a mené les Blues avec 39 buts et 75 points en saison régulière, faisait toutes les petites choses. Il se repliait, jouait bien défensivement et sautait sur les rondelles libres. En général, il faisait la différence sans toutefois marquer.

Mais Tarasenko peut inscrire les buts importants sans avertissement. Il l'a fait à deux reprises vendredi dans une victoire de 3-2 des siens face aux Predators de Nashville dans le deuxième match de la série de deuxième tour dans l'Ouest au Scottrade Center. Il a notamment enfiler le but qui a fait la différence avec 3:51 à faire.

Alors que les Blues étaient en danger de se retrouver avec un retard de 0-2 dans la série qui se transporte à Nashville dimanche (15h ET; TVA Sports, SN, NBC), Tarasenko savait bien qu'il devait faire quelque chose pour aider son équipe. Et on le voyait dans ses yeux.

« J'ai vu ce regard hier pour être honnête avec vous, a indiqué Yeo. Ce qu'il a fait en séries veut tout dire. Regardez les statistiques et vous verrez. C'est difficile pour un gars comme lui de répondre à ces questions et d'avoir à gérer la pression en plus d'être étroitement surveillé par l'autre équipe. Il est demeuré très fort mentalement et de façon impressionnante. Il a fait du très bon travail pour nous ce soir. Ce n'est pas comme s'il avait mal joué au cours des autres matchs. »

Tarasenko a marqué son premier de la rencontre en avantage numérique pour créer l'égalité 1-1.

« Tu ne peux pas marquer à chaque match, mais il faut quand même aider l'équipe, a-t-il indiqué. Tu dois bien jouer défensivement et montrer l'exemple. Juste être un bon coéquipier. 

« Ce sont les séries, ce n'est pas grave qui marque ou qui ne marque pas. Nous avons simplement besoin de gagner pour gagner la Coupe. »

Donc quand ses coéquipiers le voient plonger pour sortir la rondelle du territoire quand les siens n'ont qu'un but d'avance, Tarasenko mérite certainement leurs félicitations.

« Nous savons que la rondelle entrera dans le filet s'il obtient sa chance, a expliqué le joueur de centre Paul Statstny. Nous avons obtenu des buts importants d'un joueur important, qui l'a été toute l'année. » 

En voir plus