Skip to main content

Vasilevskiy à quelques semaines d'un retour avec le Lightning

Le gardien n'a pas joué depuis qu'il s'est fracturé le pied gauche le 14 novembre

par Corey Long / Correspondant NHL.com

TAMPA - Andrei Vasilevskiy devra encore patienter quelques semaines avant de revenir au jeu avec le Lightning de Tampa Bay à la suite d'une fracture du pied gauche subie à l'entraînement le 14 novembre, a déclaré l'entraîneur Jon Cooper jeudi.

Vasilevskiy, un finaliste au trophée Vézina 2018, a raté les 11 derniers matchs de Tampa Bay. La durée initiale prévue pour sa convalescence était de quatre à six semaines.

« Il en a encore pour quelques semaines, a dit Cooper. Quand il recommencera à patiner ici, nous en saurons un peu plus, mais même lorsqu'il sera sur la glace, il y aura encore un long processus à suivre. On s'approche un peu plus. »

À LIRE AUSSI : Le Lightning de Tampa Bay, une machine de hockey bien huiléeCinq questions avec… Martin St-LouisPoolers : Reinhart s'amuse avec Skinner et Eichel à Buffalo

Le gardien auxiliaire Louis Domingue a bien fait pour combler l'absence de Vasilevskiy. Il montre un dossier de 11-4-0 avec un pourcentage d'arrêts de ,900, et il a remporté huit de ses 10 départs depuis la blessure de Vasilevskiy. Domingue devrait être le gardien partant quand le Lightning accueillera les Bruins de Boston, jeudi au Amalie Arena (19 h 30 HE, TVA Sports, SUN, NESN, NHL.TV). Lors du seul match que Domingue n'a pas entamé, Edward Pasquale, un portier de 28 ans qui effectuait ses débuts dans la LNH, a obtenu la victoire quand le Lightning a vaincu les Red Wings de Detroit 6-5 en tirs de barrage mardi.

Le défenseur Anton Stralman demeure lui aussi à l'écart du jeu en raison d'une blessure au haut du corps. Il a raté les 13 dernières rencontres et attend d'être réévalué.

« Il n'y a rien encore à son sujet, a mentionné Cooper. Nous devons encore attendre. »

Le défenseur Ryan McDonagh a affirmé que les blessures ont fait en sorte que le Lightning met plus l'accent sur le jeu défensif.

« Ce n'est pas comme si nous avions changé notre plan de match ou que nous jouions différemment devant le gardien, a expliqué McDonagh. Mais on se concentre assurément sur notre jeu défensif pour ne pas accorder de surnombres. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.