Skip to main content

Une victoire historique redynamise les Predators

Nashville sur un pied d'égalité avec les Sharks à l'aube du match no 5 grâce à un gain en troisième prolongation

par Robby Stanley / Correspondant LNH.com

NASHVILLE - Les Predators de Nashville ont joué un match tous les deux jours depuis le début des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, qu'ils ont amorcées le 15 avril au Honda Center face aux Ducks d'Anaheim en première ronde dans l'Association de l'Ouest.

Les Predators suivent une certaine routine depuis le début des séries, mais les circonstances de leur victoire au Bridgestone Arena mardi furent tout sauf routinières, les Predators faisant preuve d'une endurance hors du commun pour remporter le match no 4 de leur série de deuxième ronde de l'Association de l'Ouest par la marque de 4-3 en troisième période de prolongation. Il s'agissait d'une première aventure en prolongation pour les Predators au cours des présentes séries.

La série est maintenant égale 2-2. Le match no 5 aura lieu samedi au SAP Center à San Jose (22 h HE, NBCSN, CBC, TVA Sports).

Il est fort probable que les Predators ressentent les effets de la fatigue après avoir participé à un véritable marathon de 111:12 sans avoir le loisir de récupérer à leur gré. Toutefois, ils se considèrent comme étant sur un pied d'égalité avec les Sharks, même si ceux-ci ont profité d'une semaine de repos entre la première et la deuxième ronde.

« Nous étions acculés au mur, ce qui a peut-être insufflé à notre équipe la dose supplémentaire d'énergie nécessaire pour l'emporter. Par exemple, les choses auraient été différentes lors du match no 1 », a commenté l'entraîneur des Predators Peter Laviolette. « Avant le premier match, les Sharks avaient fait quelques courts trajets à [Los Angeles] lors de leur série précédente, alors que nous venions de compléter une série de sept matchs contre Anaheim, nécessitant plusieurs allers et retours éreintants. Je crois que ces circonstances nous désavantageaient peut-être un peu au début de cette série.

« Mais nous nous défendons maintenant à forces égales. Ils ont eu à jouer six périodes de hockey [jeudi]. Tout comme nous, ils doivent retourner en Californie. Nous sommes maintenant sur un pied d'égalité, ce qui n'était pas nécessairement le cas lors du match no 1. »

Les Predators ont eu à surmonter l'adversité à plusieurs occasions au cours des présentes séries éliminatoires et ont chaque fois bien réagi. Ils traînaient de l'arrière 3-2 dans leur série contre les Ducks avant de revenir de l'arrière pour l'emporter et ont comblé un retard de 0-2 contre les Sharks pour créer l'égalité dans la série.

« Je crois que tous les joueurs ont haussé leur jeu d'un cran et sont prêts à se sacrifier pour assurer le succès de leurs coéquipiers », a confié l'attaquant des Predators James Neal. « Nous formons un groupe peu commun; nous nous sommes battus toute l'année pour avoir l'occasion de jouer à ce temps-ci de l'année. En séries, différents joueurs doivent prendre les choses en main pour que l'équipe connaisse du succès d'un match à l'autre.

« On peut connaître la gloire et écrire sa propre histoire en séries. Avec un peu de chance, notre histoire se poursuivra, parce que c'est excitant. Nous comptons sur des joueurs à fort caractère et personne ne veut que l'aventure prenne fin. »

La victoire de Nashville lors du match no 4 fut un moment chargé d'émotion, les Predators remportant le premier match de série en prolongation à domicile de leur histoire. Toutefois, les Predators doivent aller de l'avant et se concentrer sur le prochain match, qui se déroulera en terrain hostile au SAP Center.

« Sans aucun doute, il faut tourner la page », a déclaré le capitaine des Predators Shea Weber. « La tâche est loin d'être terminée. C'est dorénavant une série au meilleur de trois matchs, comme notre série précédente, et nous devons trouver le moyen de gagner. »

En voir plus