Skip to main content

Avalanche: Il faut battre le Wild « à tout prix »

Beauchemin et ses coéquipiers chercheront à resserrer la course pour obtenir une place en séries face au Wild

par Rick Sadowski / Correspondant LNH.com

CENTENNIAL, Colorado - Pour l'Avalanche du Colorado, la rencontre de samedi au Pepsi Center contre le Wild du Minnesota (15h HE; FS-N, ALT, NHL.TV) aura l'allure d'un septième match des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Le Colorado (38-32-4) a trois points de retard sur le Minnesota (36-28-11) dans ce qui est devenu une course à deux équipes pour l'obtention de la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries dans l'Association de l'Ouest.

« Je crois qu'il faut considérer ce match-là comme un affrontement qu'il faut absolument remporter, a déclaré le défenseur de l'Avalanche Francois Beauchemin, vendredi. Il nous en reste huit à disputer, on sait où on se trouve au classement, la situation fait en sorte qu'il faut absolument l'emporter. On a déjà subi des défaites contre ces gars-là cette saison, c'est un gros match. »

L'Avalanche a disputé une rencontre de moins que le Wild et a un avantage d'un match au chapitre des victoires en temps réglementaire et en prolongation (34-33), ce qui constituerait le premier bris d'égalité s'il fallait départager les deux équipes. Une défaite, samedi, serait toutefois un coup dur.

« Ce sont des matchs excitants à jouer, a noté Beauchemin. Tout le monde nous regarde et dit qu'on est dans une situation difficile, mais il faut regarder tout ça de façon positive et s'en servir comme motivation. On contrôle notre propre destinée. Une victoire et on est de retour au plus fort de la course. Tout le monde sait que si on perd, on se retrouve dans une situation difficile, mais c'est entre nos mains pour le moment. »

L'Avalanche a subi la défaite dans trois des quatre affrontements précédents contre le Wild cette saison, et neuf des 11 derniers contre le Minnesota. Les hommes de l'entraîneur Patrick Roy ont défait le Wild 2-1 en prolongation, le 7 décembre, après avoir bousillé une avance de 1-0 en fin de match.

Le Colorado a essuyé huit revers cette saison après avoir pris l'avance au score en troisième période, dont six en temps réglementaire. Les problèmes de ce type ont commencé lors du match d'ouverture, contre le Minnesota justement, quand l'Avalanche a vu une priorité de 4-1 au troisième engagement se transformer en amère défaite de 5-4.

« L'aspect positif, c'est qu'on a maintenant une chance de revenir à un point d'écart avec un match en mains, a noté Roy. C'est ça qu'il faut avoir en tête, et c'est sur notre façon de réagir à cette situation qu'il faut se concentrer. On a tenu une réunion [vendredi] matin afin de rappeler qu'il ne faut pas s'attarder au portrait d'ensemble, mais plutôt regarder les objectifs à atteindre à court terme et chercher à être prêt pour le début du match.

« J'ai dit aux gars, 'Je suis très content de la façon dont on a joué ces derniers temps'. Je trouve vraiment qu'on a joué du hockey solide. Oui, on a perdu des avances, mais c'est l'équipe qui s'est mise dans cette situation-là. Est-ce un manque de maturité, un manque d'expérience? Je pense que cette équipe apprend beaucoup en ce moment. On progresse beaucoup en tant qu'équipe. J'ai l'air d'un gars qui est très positif, mais je crois qu'on peut bâtir là-dessus. »

L'Avalanche a eu l'avance au score ou était à égalité à l'occasion de ses cinq derniers revers. C'est là une tendance qui s'est poursuivie jeudi, lors d'une défaite de 4-2 subie aux mains des Flyers de Philadelphie. Ceux-ci ont marqué deux fois en fin de troisième période, à 19 secondes d'intervalle, et ajouté un but dans un filet désert.

« Les petits trous qu'il y a dans le jeu des joueurs, il faut les éliminer et s'améliorer, a déclaré Roy. [Jeudi] soir, j'ai trouvé qu'on a eu de très bons moments. Il y a peut-être eu quatre ou cinq présences en deuxième et en troisième périodes où on n'a pas si bien joué, et tout à coup la rondelle s'est retrouvée dans notre filet. »

L'Avalanche devra surveiller l'attaquant du Wild Zach Parise quand il sera sur la glace. Il a marqué quatre buts - dont un tour du chapeau lors du match d'ouverture - et amassé trois aides dans les quatre premiers matchs disputés entre les deux équipes, en plus d'y aller d'une autre soirée de trois buts, jeudi, dans le gain de 6-2 que le Minnesota a décroché contre les Flames de Calgary.

« J'espère qu'il ne lui en reste plus dans le réservoir, a lancé Beauchemin. Il est un des meilleurs joueurs dans la Ligue et on accorde toujours un peu plus d'attention à ces gars-là. On essaie d'être robuste, de rester du bon côté de la rondelle et de ne pas lui laisser trop de temps et d'espace parce qu'il est rapide et a un bon tir. »

L'Avalanche sera privé de ses deux meilleurs marqueurs, les joueurs de centre Matt Duchene et Nathan MacKinnon. Ils sont tous deux absents en raison d'une blessure au genou, ce qui signifie que d'autres joueurs devront assurer la relève à l'attaque.

« Nous savons que nous avons assez de profondeur, une équipe assez bonne pour l'emporter, a noté le capitaine Gabriel Landeskog. Il s'agit de se concentrer sur ce que nous avons à notre disposition, sur les joueurs que nous avons dans l'alignement. Certains joueurs vont avoir droit à plus de temps de glace, ils vont obtenir l'occasion de jouer en avantage numérique. Ces gars-là vont avoir une belle opportunité de donner de l'élan à l'équipe. »

En voir plus