Skip to main content

Une semaine qui ne suscite plus les mêmes appréhensions chez le Canadien

LNH.com @NHL

MONTREAL - Il n'y a pas si longtemps encore, les joueurs du Canadien redoutaient la dernière semaine de la saison. Au cours des prochains jours, le Tricolore doit disputer quatre matchs face à des adversaires coriaces - Ottawa, New York (Rangers), Boston, Pittsburgh - capables de décider du sort de l'équipe.

Mais aujourd'hui, ces quatre rencontres n'inspirent plus les mêmes appréhensions. Avant les matchs de dimanche, le Canadien avait besoin de seulement trois points - une victoire et une défaite subie en prolongation ou en tirs de barrage - pour assurer sa participation aux séries éliminatoires. Sans être une formalité, cette qualification semble presque acquise même si Bob Gainey a rappelé les dangers de pavoiser prématurément.

Le Canadien occupe le septième rang et devance les Rangers de trois points et les Panthers de la Floride, de cinq.

"La prochaine semaine va être très intéressante, a dit Gainey au terme de la victoire de samedi à Toronto. Le classement va évoluer de jour en jour. Des équipes vont gagner des places, d'autres vont en perdre. Pour nous, on court le risque de descendre d'une place ou deux."

Un match de séries

Les Sénateurs seront au Centre Bell, lundi. Même s'ils sont écartés des séries pour la première fois depuis la saison 1995-1996, les Sénateurs offrent du bon hockey sous la direction du nouvel entraîneur (par intérim) Cory Clouston. L'équipe de la capitale fédérale a maintenu un dossier de 11-5 à ses 16 derniers matchs, incluant une victoire de 5-4 face au Canadien le 19 mars à Ottawa. Mardi, le Canadien va affronter les Rangers à New York dans un match qui pourrait décider de la saison des New-yorkais.

"Après le match contre Ottawa, on va livrer une véritable rencontre de séries éliminatoires aux Rangers, a fait valoir Gainey. On va commencer par ces deux matchs-là, après on aura une journée de congé avant de s'attaquer aux deux autres (Boston jeudi et Pittsburgh samedi)."

Chris Higgins rappelle que rien n'est gagné même si l'équipe a retrouvé ses moyens (5-0-1) depuis six matchs.

"Le travail n'est pas terminé, a-t-il prévenu. On a une grosse semaine devant nous. ??a s'annonce bien si on continue de jouer comme on le fait depuis deux semaines."

Revirement de situation

Guillaume Latendresse, lui, est réconforté par le revirement de situation.

"La semaine dernière, on se battait pour une place en séries. On ne veut pas trop regarder en avant mais on lutte aussi pour progresser au classement."

Latendresse a raison. Le Canadien peut encore gagner des places d'ici dimanche. L'équipe peut grimper au sixième, au cinquième et même au quatrième rang.

On croit rêver.

En voir plus