Skip to main content

Une lutte à trois pour le trophée Conn-Smythe

Kuznetsov, Ovechkin et Fleury se sont élevés au-dessus de la mêlée

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

Avant le début de la Finale de la Coupe Stanley, un seul joueur semblait retenir l'attention des experts dans la lutte pour le trophée Conn-Smythe, remis au joueur le plus utile en séries éliminatoires. Le gardien des Golden Knights de Vegas Marc-André Fleury était le favori, certains allant jusqu'à prédire qu'il gagnerait le trophée même en cas de défaite.

Le portrait semble maintenant beaucoup moins clair alors que les Capitals de Washington pourraient soulever la Coupe Stanley pour la première fois de leur histoire, jeudi au T-Mobile Arena de Las Vegas (20h HE; NBC, CBC, SN, TVAS).

À LIRE: Washington emporté par la fièvre | Garon: Fleury laissé à lui-même

Plusieurs facteurs influenceront le choix des médias qui voteront pour le gagnant du trophée et certains donneront plus d'importance aux performances lors des finales d'association et de la Coupe Stanley que lors des deux premières rondes des séries.

Voici un portrait des joueurs qui pourraient remporter le trophée.

 

Evgeny Kuznetsov

Centre, Capitals de Washington

Statistiques en séries : 12 buts, 19 passes, 31 points en 23 parties

Statistiques en finale d'association : 4 buts, 6 passes, 10 points en 7 parties

Statistiques en Finale de la Coupe Stanley : 1 but, 6 passes, 7 points en quatre parties

Kuznetsov dispute assurément le meilleur hockey de sa carrière dans les présentes séries et domine la colonne des pointeurs avec cinq points d'avance sur Alexander Ovechkin.

La production offensive de Kuznetsov est d'autant plus spectaculaire en Finale de la Coupe Stanley puisqu'il a subi une blessure au poignet avec 5:22 à faire en première période du match no 2 contre les Golden Knights. Il n'est revenu au jeu que lors du match no 3. Depuis, il a ajouté six points à sa récolte malgré cette blessure.

Video: VGK@WSH, #3: Kuznetsov fait 2-0 d'un tir précis

Kuznetsov a aussi été l'architecte de 11 buts des Capitals en séries en complétant la dernière passe qui a mené au filet. Seul Nicklas Backstrom a fait mieux avec 12 premières passes. Ovechkin en a amassé cinq. Régulier comme une horloge, il a inscrit des points dans 18 des 23 parties des Capitals en éliminatoires.

Surtout, Kuznetsov a pris la relève lorsque la production offensive de son capitaine a diminué en à partir de la finale d'association. Lors des deux séries les plus importantes des 20 dernières années à Washington, le joueur de centre a amassé 17 points en 11 parties. C'est six de plus qu'Ovechkin.

Statistiquement, Kuznetsov est le meilleur.

 

Alex Ovechkin

Ailier gauche, Capitals de Washington

Statistiques en séries : 14 buts, 12 passes, 26 points en 23 parties

Statistiques en finale d'association : 4 buts, 3 passes, 7 points en 7 parties

Statistiques en Finale de la Coupe Stanley : 2 buts, 2 passes, 4 points en quatre parties

Ovechkin aura permis aux Capitals de faire en 2018 ce qu'ils n'ont jamais été en mesure de faire depuis 1997 : battre les Penguins de Pittsburgh en séries, sortir vainqueur de la deuxième ronde des séries et atteindre la Finale. Ovechkin a été le meilleur pointeur de son équipe lors des deux premières séries, face aux Blue Jackets de Columbus et aux Penguins.

Le Russe est aussi le meilleur buteur de la LNH ce printemps avec 14 buts et il a joué un jeu beaucoup plus physique - avec 79 mises en échec - qu'a pu le faire Kuznetsov (21).

Surtout, Ovechkin dispose d'une carte cachée afin d'influencer les journalistes qui voteront pour le trophée : il a élevé son jeu à un niveau supérieur dans toutes les sphères où on lui avait reproché de ne pas fournir un effort constant depuis le début de sa carrière, que ce soit en repli défensif, pour bloquer des tirs et, surtout, pour donner l'exemple.

C'est lui qui a marqué le premier but du premier match de la Finale de la Coupe Stanley à Washington en 20 ans. C'est lui qui a inscrit le premier filet du match ultime en finale d'association contre Tampa Bay. Face aux Penguins, Evgeny Kuznetsov a marqué le but qui a éliminé Pittsburgh, mais c'est Ovechkin qui a trouvé son coéquipier pour lui permettre de s'échapper et battre Matt Murray après qu'il ait récupéré la rondelle qui s'était retrouvée devant lui à la suite de son repli défensif.

Video: WSH@PIT, #6: Kuznetsov joue les héros pour Washington

Si les statistiques penchent en faveur de Kuznetsov, la performance complète d'Ovechkin a semblé avoir plus d'impact sur ses coéquipiers. Est-ce que le côté émotif l'emportera sur les statistiques ? Il serait en effet bizarre de voir Ovechkin soulever la Coupe, mais pas le trophée de joueur le plus utile.

 

Marc-André Fleury

Gardien, Golden Knights de Las Vegas

Statistiques en séries : 19 victoires, 13 défaites, M.B.A. de 2,15; pourcentage d'arrêts de ,929

Statistiques en finale d'association : 4 victoires,1 défaite, M.B.A. de 2,02; pourcentage d'arrêts de ,938;

Statistiques en Finale de la Coupe Stanley : 1 victoire, 3 défaites, M.B.A. de 4,08, pourcentage d'arrêts de ,845.

Si les Golden Knights ne sont pas en mesure de pousser la série plus loin que le match no 5, Marc-André Fleury sera assurément le seul membre de l'équipe à avoir une chance de remporter le trophée Conn-Smythe. Le gardien a été fumant durant ces séries, disputant ce qui était possiblement le meilleur hockey de sa carrière lors des trois premières rondes des séries éliminatoires.

C'est en finale que le tout s'est gâté jusqu'à présent. Ses statistiques sont en chute libre, il n'a pas réussi à faire les arrêts importants et, surtout, il n'a pas reçu l'aide de sa défensive, particulièrement sur les longues passes latérales payantes des Capitals.

Video: VGK@WSH, #3: Fleury vole Ovechkin avec la mitaine

Malgré tout, s'il devait connaître une excellente performance jeudi dans une défaite, il terminerait son parcours éliminatoire avec des statistiques spectaculaires, meilleures que celles des trois derniers gardiens qui ont remporté la Coupe Stanley en disputant la majorité des matchs de leur équipe en séries : Matt Murray (Penguins, 2016), Corey Crawford (Blackhawks de Chicago, 2015) et Jonathan Quick (Kings de Los Angeles, 2014).

Est-ce suffisant pour imiter Jean-Sébastien Giguère (Ducks d'Anaheim, 2003) et Ron Hextall (Flyers de Philadelphie, 1987), les deux derniers gardiens à avoir réussi l'exploit d'être nommé le joueur le plus utile des séries éliminatoires alors que leur équipe s'était inclinée? Dans ces deux cas, la série finale avait atteint le cap des sept matchs, ce qui, en cas de défaite jeudi, ne sera pas le cas pour les Golden Knights.

Toutefois, si les Golden Knights devaient revenir dans la série, cette remontée serait assurément signée Fleury. Le gardien a été le pain et le beurre de cette équipe cette saison, il est celui qui a mené Vegas en finale et la donne ne changera pas pour obtenir trois ces victoires. Si un tel revirement de situation a lieu, on peut immédiatement commencer à graver son nom sur le trophée Conn-Smythe.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.