Skip to main content

Une liste subjective des dix plus grands joueurs de l'histoire du Canadien

LNH.com @NHL

Voici une liste subjective des dix plus grands joueurs des 100 ans d'histoire du Canadien de Montréal:

1. Jean Béliveau: L'imposant joueur de centre était tellement talentueux que l'organisation du Canadien a acheté une ligue senior pour assurer de détenir ses droits durant les années 50. Il aura répondu aux attentes comme le prouve sa fiche en carrière de 507 buts et 712 passes et ses dix coupes Stanley au fil d'une carrière de 20 saisons qui a pris fin en 1971. Il a été capitaine de l'équipe lors de ses dix dernières années avec l'équipe, et a remporté le trophée Hart en 1956 et 1964. Il a ensuite occupé les fonctions de vice-président du Canadien et durant cette période, l'équipe a gagné sept autres coupes Stanley.

2. Maurice (Rocket) Richard: Ce combatif ailier droit est perçu comme étant le plus grand marqueur naturel dans l'histoire de l'équipe, et a été le premier hockeyeur à inscrire 50 buts (en 50 matchs) en 1944-1945 au sein de la fameuse "Punch Line" que complétaient Hector "Toe" Blake et Elmer Lach. Huit fois vainqueur de la coupe Stanley, Richard était tellement adoré des partisans du Canadien que ces derniers ont déclenché une émeute lorsque Richard a été suspendu pour le reste de la saison et la totalité des séries éliminatoires à la suite d'une bagarre. Il a été élu joueur le plus utile à son équipe en 1947 et a pris sa retraite après que le Canadien eut remporté une cinquième coupe Stanley d'affilée en 1960.

3. Guy Lafleur: Ce flamboyant ailier droit a été le moteur d'une équipe qui a gagné quatre coupes Stanley consécutives à la fin des années 1970. Il a remporté le championnat des marqueurs de la LNH en trois occasions et élu joueur le plus utile à son équipe en 1977 et en 1978. Lafleur est également devenu le premier joueur dans l'histoire de la ligue à connaître six saisons consécutives d'au moins 50 buts et 100 points. Trois ans après avoir amèrement annoncé sa retraite en 1984, Lafleur a effectué un retour au jeu avec les Rangers de New York. Il est retourné avec le Canadien à titre d'ambassadeur.

4. Howie Morenz: Reconnu comme étant la première super-vedette de l'histoire de la LNH, Morenz a gagné la coupe Stanley en 1924, 1930 et 1931. Il a aussi été nommé joueur le plus utile à son équipe en trois occasions et gagné deux championnats des marqueurs. En 1929-1930, il a totalisé 40 buts en 44 matchs. Il est décédé moins de deux mois après avoir subi de multiples fractures à une jambe en 1937, et des milliers de spectateurs ont défilé devant son cercueil, exposé en chapelle ardente au Forum de Montréal.

5. Doug Harvey: Septuple vainqueur du trophée Norris, dont six fois avec le Canadien, Harvey a été le meilleur défenseur de son époque et un élément-clé des cinq conquêtes de la coupe Stanley de l'équipe à la fin des années 50. Originaire de Montréal, Harvey pouvait contrôler le rythme d'un match grâce à son habileté à garder possession de la rondelle et la transporter lentement ou à grande vitesse. Il a été élu dix fois au sein de la première équipe d'étoiles de la LNH.

6. Jacques Plante: Il pouvait coudre ses propres tuques, mais il ne s'agissait pas là de son unique talent. Six fois vainqueur du trophée Vézina, Plante a joué un rôle instrumental dans les cinq championnats consécutifs du Canadien à la fin des années 1950. Il a aussi été un innovateur, devenant le premier gardien à contrôler la rondelle autour de son filet puis, en 1959, à porter un masque sur une base régulière. Plus tard, il est devenu le premier entraîneur des gardiens de la LNH. Il a remporté les trophées Hart et Vézina à l'issue de la saison 1961-1962.

7. Larry Robinson: Ce défenseur de six pieds quatre pouces a été l'épine dorsale de la dynastie de la fin des années 1970 et portait toujours l'uniforme tricolore lorsque le Canadien a signé une étonnante conquête de la coupe Stanley en 1986. Combinant talent offensif et présence intimidante en territoire défensif, Robinson a mérité le trophée Norris en 1977 et en 1980, et le trophée Conn-Smythe à l'issue des séries éliminatoires de 1978.

8. Patrick Roy: Ce maigrelet gardien originaire de la ville de Québec a popularisé le style papillon. Il a également laissé sa marque à titre de l'un des plus grands compétiteurs dans toute l'histoire de l'équipe. Son jeu exceptionnel a permis au Canadien de gagner la coupe Stanley en 1986 et en 1993, deux années à l'issue desquelles il a reçu le trophée Conn-Smythe. Triple vainqueur du trophée Vézina, Roy a ajouté deux coupes Stanley avec l'Avalanche du Colorado, après un douloureux divorce avec le Canadien en décembre 1995.

9. Serge Savard: Cet imposant et talentueux défenseur a surmonté deux fractures aux jambes, au début de sa carrière, pour mériter huit bagues de la coupe Stanley en 17 ans. Adepte à déjouer ses rivaux à l'aide d'un demi-tour, Savard est devenu directeur général du Canadien en 1983 et bâti les deux dernières formations ayant ramené la coupe Stanley, en 1986 et 1993.

10. Henri Richard: Le frère cadet de Maurice Richard était un joueur de centre de petite taille, doté d'une grande vitesse et qui détient un record qui pourrait ne jamais être égalé - 11 conquêtes de la coupe Stanley. Il a amorcé sa conquête avec cinq championnats consécutifs à la fin des années 1950, en ajouté quatre en cinq ans durant les années 60, et deux autres en 1971 et en 1973.

En voir plus