Skip to main content

Une Finale Penguins-Sharks

Bryan Rust est le héros inattendu d'un gain de 2-1 de Pittsburgh face au Lightning

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

PITTSBURGH - Le retour de Steven Stamkos n'a pas été suffisant pour que le Lightning de Tampa Bay remporte le septième match de la finale de l'Association de l'Est, jeudi. La présence de l'ailier recrue Bryan Rust a été tout ce dont les Penguins de Pittsburgh ont eu besoin afin d'accéder à la Finale de la Coupe Stanley.

Rust a été la vedette individuelle inattendue d'une rencontre ultime fort enlevante, avec les deux buts des Penguins, qui ont donc gagné la série quatre de sept 4-3. Evgeni Malkin a récolté deux passes.

 

« Je ne sais pas trop comment je me sens actuellement parce que je suis un peu dépassé par les événements. Quand la poussière retombera, je réaliserai sans doute davantage l'importance de cet accomplissement », a commenté Rust, un Américain âgé de 24 ans qui avait uniquement comme objectif de décrocher un poste avec l'équipe en début de saison.

« Il y a plein d'histoires positives au sujet de nos joueurs, mais la plus belle histoire c'est notre groupe de joueurs, a déclaré l'entraîneur Mike Sullivan. Je ne peux pas être plus fier et heureux pour eux. Tous ont apporté leur contribution à la victoire, je leur ai dit ça après le match. Je leur ai aussi dit que le travail était loin d'être terminé, que la dernière ronde est la plus importante. »

Video: Rust marque deux buts, Pittsburgh accède à la Finale

Le brio du jeune gardien Andrei Vasilevskiy a été la principale raison pour laquelle le Lightning a été dans le coup jusqu'à la fin. Vasilevskiy a terminé la soirée avec 37 arrêts.

Même s'il n'a été mis à l'épreuve que 17 fois, son rival Matt Murray a répondu à l'appel quand ça comptait le plus. Seul Jonathan Drouin l'a déjoué.

« Ça fait mal parce que nous étions si près d'atteindre la Finale de la Coupe Stanley », a murmuré Drouin.

Pour ce qui est de Stamkos, qui a été utilisé pendant 11:55, il s'est retrouvé au cœur de quelques occasions intéressantes à l'attaque. On ne devait cependant pas s'attendre à des miracles de sa part, lui qui n'avait pas joué depuis presque deux mois.

« J'ai été très fier de prendre part au match, a affirmé Stamkos. C'était particulier de retrouver mes coéquipiers, qui ont formé un groupe tissé serré cette saison et qui ont surmonté d'innombrables obstacles.

« On se dit qu'on va y arriver dans des moments semblables en raison de tout ce que nous avons traversé. Mais ça n'a pas été le cas, peu importe la raison. Nous devrons apprendre de ça et revenir plus forts », a-t-il ajouté en disant n'avoir pas pensé au fait qu'il venait peut-être de disputer son dernier match avec le Lightning.

Les Penguins vont retrouver les finalistes de l'Association de l'Ouest, les Sharks de San Jose, en Finale de la Coupe Stanley. La série quatre de sept va se mettre en branle à Pittsburgh, lundi (20 h (HE); TVA Sports, CBC, NBC).

Les Penguins déchaînés

L'action n'a pas manqué après une première période qui a offert du jeu serré, quelque peu à l'avantage des hôtes (8-5 dans les tirs).

Le but de Rust à 1:55 du début du deuxième tiers a ouvert le bal.

Rust a pu s'amener avec de la vitesse en entrée de zone, avant d'accepter la passe de Chris Kunitz du flanc gauche et de décocher un tir imparable du côté de la mitaine dans le haut du but.

Avec Sidney Crosby comme chef de file, les Penguins ont littéralement pris d'assaut le territoire ennemi. Ils n'ont pas ralenti le rythme, même à la suite du beau but de Drouin, à 9:36.

L'attaquant québécois a bifurqué de la droite vers la gauche en s'approchant de l'enclave, avant de tirer à contre-courant dans la lucarne.

Trente secondes de jeu plus tard, à 10:06, Rust a redonné les devants aux siens. Vasilevksiy a été incapable de mettre sa grosse mitaine sur la rondelle à la suite d'un rebond sur la bande derrière lui. Rust l'a logée dans la mince ouverture entre la jambière gauche du gardien et le poteau.

Les Penguins auraient pu ajouter à leur avance s'ils avaient pu profiter de quelques occasions en supériorité numérique.

Ce ne sont pourtant pas les occasions de marquer qui ont manqué. L'ailier Conor Sheary a reçu la plus belle, mais il a été frustré par le défenseur Victor Hedman.

Stamkos a obtenu une belle chance à la 16e minute du côté des visiteurs. La frappe qu'il a décochée du flanc droit a été effleurée par Murray.

À la fin, les Penguins avaient dominé la période 21-5 dans les lancers. Le Lightning n'était toutefois qu'à un tir de créer l'égalité.

Époustouflante conclusion

Il fallait s'y attendre, le Lightning est revenu très fort au début du troisième vingt, passant beaucoup de temps en zone adverse.

Rust a continué de voler le spectacle chez les Penguins. Il aurait pu réussir trois autres buts au cours des quelque huit premières minutes de jeu!

Le rythme des visiteurs a été cassé par la pénalité dont Nikita Kucherov a écopé à 10:38. Kucherov a joué de malchance en faisant disparaître le disque dans les gradins de son territoire.

Au retour de Kucherov, Brian Boyle s'est amené vers Murray qui l'a privé du but égalisateur en étirant la jambière droite.

« Ç'a été la troisième période qui m'a procuré le plus de plaisir depuis que je joue au hockey », a avancé Murray.

Les dernières minutes de jeu ont été tout simplement époustouflantes, dignes de la grande série que les deux équipes ont offerte aux amateurs.

Le Lightning a eu beau déployer toute l'énergie du désespoir qui lui restait...

« Le Lightning a eu quelques chances de marquer, mais nous avons également eu des occasions, a relevé Letang. Nous savions qu'ils allaient tout tenter, mais nous avons bien réagi. »

 

En voir plus