Skip to main content

Une défaite que les joueurs du Canadien veulent oublier au plus tôt

LNH.com @NHL

TORONTO - La meilleure nouvelle chez le Canadien après la déconfiture de samedi, c'est qu'il n'aura pas à patienter cinq jours avant de rejouer. L'attente, cette fois, aurait paru interminable.

"C'est un match qu'on veut oublier au plus tôt, a affirmé l'entraîneur Guy Carbonneau. La bonne chose, c'est qu'on rejoue dès mardi et on va affronter de bonnes équipes. On va devoir se serrer les coudes et revenir fort. On va se reparler lundi, et reprendre là où on veut."

Carbonneau ne modifiera pas les plans initiaux. L'équipe va avoir congé d'entraînement, dimanche. Les joueurs auront amplement le temps de procéder à un examen de conscience. L'indiscipline a été flagrante dans les derniers matchs. Le CH a permis pas moins de 37 jeux de puissance à ses rivaux dans les cinq dernières rencontres. Un total astronomique.

"Nos meilleurs joueurs doivent être les meilleurs sur la glace, le reste va suivre, a repris Carbonneau. Dans le moment, on essaie de couper les coins ronds, de beaucoup, et ça ne fonctionne pas."

Ce n'est pas que l'entraîneur n'a pas martelé le message dernièrement.

"C'est la nature humaine, a fait remarquer le capitaine Saku Koivu. On met plus facilement de côté les erreurs commises quand l'équipe obtient quand même du succès. C'est ce qui est arrivé dernièrement. La contre-performance de ce soir (samedi) est peut-être ce qu'on avait besoin pour réaliser qu'on ne joue pas comme on le faisait en début de saison. On est moins vigilant en défense, et on a été chanceux de remporter des matchs.

"On doit revenir à la notion de concept d'équipe et resserrer le jeu en défense."

Interrogé au sujet de la brillante prestation de Mikhail Grabovski, Koivu a été avare de commentaires.

"Il a bien fait. Il n'y a pas de doute qu'il est talentueux et qu'il possède de bonnes aptitudes, a-t-il avancé. C'est un bon patineur qui peut créer de l'attaque. Il a connu un bon match, grand bien lui fasse. Mais ce n'est pas à cause de lui qu'on a perdu, c'est nous qui avons été mauvais. Les Leafs nous ont dominés au chapitre de l'effort et ils méritaient de l'emporter."

Kostopoulos repentant

Tom Kostopoulos n'a pas vu la reprise du geste qu'il a posé à l'endroit du défenseur Mike Van Ryn. Il était désolé de ce qui était arrivé. Il envisageait de contacter quelques connaissances chez les Leafs ou Van Ryn lui-même, qu'il connaît quelque peu, afin de transmettre des excuses.

"Je ne suis pas un joueur salaud, je n'avais pas en tête de le blesser ou de le frapper sournoisement, a expliqué l'ailier d'origine grecque. Je suis un joueur combatif qui complète ses mises en échec. Je l'ai vu me regarder du coin de l'oeil et je ne m'attendais pas à ce qu'il me tourne le dos."

Van Ryn est mal en point, ayant subi une commotion cérébrale et ayant eu le nez et une main fracturés. On parle d'une absence minimum d'un mois dans son cas.

En voir plus