Skip to main content

Une décision en janvier pour les Olympiques de 2018

Gary Bettman explique que la ligue fait face à des défis en ce qui concerne les coûts liés aux assurances, au voyagement et au logement

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

TORONTO - Une décision quant à la participation de la LNH aux Jeux olympiques de 2018 à PyeongChang ne sera vraisemblablement pas prise avant janvier, a indiqué le commissaire de la LNH Gary Bettman lundi.

« Nous ne savons pas si ce sera le 1er janvier, ou alors le 15 ou le 20, cela importe peu, a déclaré le commissaire Bettman. Ça ne va pas s'étirer jusqu'au printemps. »

Le commissaire Bettman, qui s'exprimait dans le cadre d'une entrevue individuelle avec Gord Miller de TSN à la PrimeTime Sports & Entertainment Conference, a mentionné que l'échéancier était dicté par le besoin de la ligue de bâtir son calendrier pour la saison 2017-18, et par le fait que la Fédération internationale de hockey sur glace et le Comité international olympique avaient besoin de temps pour élaborer un plan de rechange pour le tournoi masculin de hockey si la LNH n'y participait pas.

La LNH rend habituellement public son calendrier de la saison à venir en juin, mais travaille pendant plusieurs mois avec toutes les équipes avant de le finaliser.

« Ce processus est enclenché en ce moment, a évoqué le commissaire adjoint Bill Daly. Savoir si nous devons prévoir une pause de deux semaines et demie dans le calendrier afin de placer les matchs au bon endroit est primordial. »

Le commissaire Bettman a décrit les différents défis auxquels la LNH fait face afin de déterminer si elle devrait interrompre sa saison 2017-18 pendant deux semaines et demie en février afin d'envoyer ses joueurs aux Jeux olympiques pour une sixième fois consécutive.

Parmi ces défis, les coûts d'environ 10 millions $ liés aux assurances, au voyagement et au logement des joueurs et de leurs invités arrivent au premier rang.

Le Comité international olympique a couvert ces coûts au cours des cinq derniers Jeux olympiques, mais a indiqué à la LNH et à la Fédération internationale de hockey sur glace qu'elle n'allait pas répéter l'expérience cette fois.

Des représentants de la LNH vont rencontrer des représentants de la FIHG mercredi pour obtenir une mise à jour de la position du CIO, et pour examiner les options potentielles si le CIO maintenait sa position par rapport à la question des coûts.

La FIHG a rencontré le CIO la semaine dernière, selon Daly.

Le commissaire Bettman a noté qu'il était possible que la FIHG fournisse un montant afin de défrayer les coûts liés aux assurances, au voyagement et au logement pour la ligue et ses joueurs, mais a fait part d'une crainte par rapport à un tel scénario.

« Ce qui risque probablement d'arriver, c'est que la Fédération internationale de hockey sur glace va intervenir et dire qu'ils vont s'en charger, mais à moindre coût, a expliqué le commissaire Bettman. Cela pourrait avoir une influence sur ce qui sera offert aux joueurs et à leurs familles. Cependant, s'ils sont préoccupés par le développement du hockey à l'échelle mondiale à la base de la population, pourquoi prendraient-ils des fonds destinés à cela pour financer la participation des joueurs de la LNH aux Jeux olympiques? »

Le commissaire Bettman a mentionné que la LNH ne touche pas d'argent pour aller aux Jeux olympiques, et même que les coûts liés à la participation des joueurs dépassent souvent ce que le CIO a habituellement déboursé. Par conséquent, il ne voit pas un scénario où les propriétaires de la ligue choisissent de couvrir les coûts liés au voyagement, aux assurances et au logement.

Le Conseil des gouverneurs de la LNH devrait se réunir les 8 et 9 décembre à Palm Beach, en Floride.

« Il s'agit ultimement d'une décision qui sera prise dans l'intérêt de la LNH par les propriétaires, et je sais que certains d'entre eux sont réticents, je ne sais pas à quel point, par rapport à tout ce processus qui vient interrompre la saison, a précisé le commissaire Bettman. Encore une fois, nous interrompons notre saison, nous traversons la moitié du globe pour disputer une dizaine de parties, ou peut-être moins, qui généreront de l'intérêt au Canada ou États-Unis. Nous disputons ces parties à des heures saugrenues et nous renonçons à 17 jours de grande visibilité alors que nous nous apprêtons à entreprendre la dernière ligne droite de notre saison, alors qu'il n'y a pas de football, pas de baseball, juste nous et la NBA. C'est difficile. Nous perdons notre momentum. »

Le commissaire Bettman a ajouté qu'il n'avait pas reçu d'écho à propos de la manière dont la FIHG et le CIO pourraient réagir si la LNH décidait de ne pas aller aux Jeux olympiques de PyeongChang, mais de participer aux Jeux olympiques de Pékin en 2022, qui représentent une meilleure occasion marketing et de développement de la base du hockey pour la ligue.

« Le CIO nous dit qu'il va agir d'une certaine manière, qu'ils ne vont pas payer, que nous ne pouvons faire ceci ou cela, a martelé le commissaire Bettman. Il ne nous procure pas de belles sensations. Cela étant dit, nous sommes parvenus à participer aux cinq derniers Jeux olympiques, bien que ce que le CIO dit maintenant vienne un peu changer les règles du jeu et ce que nous devons prendre en considération avant de prendre une décision. »

 

En voir plus