Skip to main content

Un mythe inexplicable pour Michel Therrien

Les premiers matchs au retour de longs voyages sont souvent laborieux pour les équipes

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Ce n'est pas qu'un mythe : le premier match à domicile d'une équipe au retour d'un long voyage est souvent laborieux. Le phénomène demeure un mystère pour Michel Therrien, malgré tout son vécu d'entraîneur.

« C'est très dur à expliquer », a-t-il commencé par dire quand on lui a posé la question, lundi, à l'issue de la défaite de 4-1 des Canadiens contre les Capitals de Washington.

« Ça arrive très souvent, mais pas tout le temps, a élaboré Therrien. Le niveau d'adrénaline n'est pas pareil. »

C'était le match des retrouvailles avec les partisans, le premier de 2017 au Centre Bell, au retour d'un fructueux séjour de sept rencontres à l'étranger (4-1-2).

« Nous avons joué beaucoup de hockey dernièrement, ça faisait curieux de retrouver les partisans. Ils auraient mérité que leur offrions un meilleur spectacle. Nous ne l'avions tout simplement pas », a commenté le capitaine Max Pacioretty.

« Dès le début de match, j'ai vu que nous n'avions pas la même concentration ou la même qualité d'exécution, a repris Therrien. Nous perdions beaucoup trop souvent la rondelle. Dans ce temps-là, nous ne sommes pas à notre mieux. »

Ne niant pas l'existence du phénomène, le vétéran joueur de centre Tomas Plekanec a argué que ce n'était pas l'explication pour la contre-performance de l'équipe, lundi.

« Ça arrive parfois, mais ce n'est pas une excuse, a-t-il affirmé. Nous aurions dû mieux jouer. Nous avons commis beaucoup trop d'erreurs. Les Capitals ont beau être une bonne équipe, nous leur avons trop facilité la tâche. »

L'ailier Paul Byron, qui renouait avec l'action après avoir raté un match, a fait remarquer que la préparation peut être affectée au retour d'un long voyage.

« Nous retrouvons nos familles et le contexte est plus détendu. Vous ne devez pas trop relâcher parce vous devez rejouer aussitôt, a-t-il expliqué. Nous avons eu une journée de congé dimanche. Ça nous a pris du temps avant de se mettre en marche. »

Après avoir vu les Capitals (26-9-5) les devancer au classement de l'Est, les Canadiens (25-10-6) n'ont pas le temps de s'apitoyer sur leur sort parce qu'ils reprennent la route dès mardi à destination de Winnipeg, où ils retrouveront les Jets mercredi, et de Minneapolis-St.Paul, où ils affronteront le Wild du Minnesota jeudi.

« Il faut oublier ce match et repartir en neuf en vue de notre prochaine sortie à Winnipeg. Il n'y a pas d'autre recette », a résumé Therrien.  

L'équipe pourrait obtenir des renforts additionnels puisque l'attaquant Alex Galchenyuk et le défenseur Andrei Markov se rapprochent d'un retour au jeu.

En voir plus