Skip to main content

Un mythe inexplicable pour Michel Therrien

Les premiers matchs au retour de longs voyages sont souvent laborieux pour les équipes

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Ce n'est pas qu'un mythe : le premier match à domicile d'une équipe au retour d'un long voyage est souvent laborieux. Le phénomène demeure un mystère pour Michel Therrien, malgré tout son vécu d'entraîneur.

« C'est très dur à expliquer », a-t-il commencé par dire quand on lui a posé la question, lundi, à l'issue de la défaite de 4-1 des Canadiens contre les Capitals de Washington.

« Ça arrive très souvent, mais pas tout le temps, a élaboré Therrien. Le niveau d'adrénaline n'est pas pareil. »

C'était le match des retrouvailles avec les partisans, le premier de 2017 au Centre Bell, au retour d'un fructueux séjour de sept rencontres à l'étranger (4-1-2).

« Nous avons joué beaucoup de hockey dernièrement, ça faisait curieux de retrouver les partisans. Ils auraient mérité que leur offrions un meilleur spectacle. Nous ne l'avions tout simplement pas », a commenté le capitaine Max Pacioretty.

« Dès le début de match, j'ai vu que nous n'avions pas la même concentration ou la même qualité d'exécution, a repris Therrien. Nous perdions beaucoup trop souvent la rondelle. Dans ce temps-là, nous ne sommes pas à notre mieux. »

Ne niant pas l'existence du phénomène, le vétéran joueur de centre Tomas Plekanec a argué que ce n'était pas l'explication pour la contre-performance de l'équipe, lundi.

« Ça arrive parfois, mais ce n'est pas une excuse, a-t-il affirmé. Nous aurions dû mieux jouer. Nous avons commis beaucoup trop d'erreurs. Les Capitals ont beau être une bonne équipe, nous leur avons trop facilité la tâche. »

L'ailier Paul Byron, qui renouait avec l'action après avoir raté un match, a fait remarquer que la préparation peut être affectée au retour d'un long voyage.

« Nous retrouvons nos familles et le contexte est plus détendu. Vous ne devez pas trop relâcher parce vous devez rejouer aussitôt, a-t-il expliqué. Nous avons eu une journée de congé dimanche. Ça nous a pris du temps avant de se mettre en marche. »

Après avoir vu les Capitals (26-9-5) les devancer au classement de l'Est, les Canadiens (25-10-6) n'ont pas le temps de s'apitoyer sur leur sort parce qu'ils reprennent la route dès mardi à destination de Winnipeg, où ils retrouveront les Jets mercredi, et de Minneapolis-St.Paul, où ils affronteront le Wild du Minnesota jeudi.

« Il faut oublier ce match et repartir en neuf en vue de notre prochaine sortie à Winnipeg. Il n'y a pas d'autre recette », a résumé Therrien.  

L'équipe pourrait obtenir des renforts additionnels puisque l'attaquant Alex Galchenyuk et le défenseur Andrei Markov se rapprochent d'un retour au jeu.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.