Skip to main content

Un entraînement complet pour Matt Murray

La date de retour du gardien ennuyé par une commotion cérébrale depuis le 26 février est incertaine

par Wes Crosby / Correspondant NHL.com

CRANBERRY - Matt Murray a pris part à une séance d'entraînement complète pour la première fois, samedi, après avoir subi une commotion cérébrale le 26 février.

Le gardien des Penguins de Pittsburgh, qui a affronté des tirs pour la première fois mercredi avant la défaite des siens 4-3 en prolongation face aux Rangers de New York, a divisé l'entraînement matinal de samedi avec les gardiens recrus Tristan Jarry et Casey DeSmith. La récupération de Murray se fait au jour le jour.

« Ça fait du bien, a dit Murray. Aujourd'hui, c'était une pratique axée sur les habiletés individuelles, donc c'est un peu différent de ce qu'on fait habituellement. Mais c'est quand même beaucoup de travail pour les gardiens, ce qui est positif. Ça faisait du bien de revenir avec tout le monde. »

L'entraîneur-chef des Penguins, Mike Sullivan, n'a pas rayé la possibilité que son gardien partant se mesure aux Islanders de New York, mardi au Barclays Center (19 h HE; TVAS, SN, MSG+, ATTSN-PT, NHL.TV).

« C'est un pas important pour lui, a mentionné le pilote. Nous allons voir comment il va répondre à la suite de l'entraînement, mais il paraissait très bien. »

Murray a raté les neuf derniers matchs de son équipe après avoir reçu un lancer du défenseur Olli Maata à la hauteur de la tête lors d'un entraînement. Les Penguins montrent un dossier de 5-3-1 en son absence.

« Ça fait quelques jours que je patine seul de mon côté, a indiqué le gardien de 23 ans. Ça commence lentement à revenir. »

Après avoir remporté la Coupe Stanley à ses deux premières saisons dans la LNH, Murray a une fiche de 23-13-2, ainsi qu'une moyenne de buts accordés de 2,82 ainsi qu'un pourcentage d'efficacité de ,909 en 41 matchs (37 départs) cette saison. Il avait remporté neuf de ses onze dernières rencontres (9-1-1) avant de visiter l'infirmerie.

« Murray a déjà été ennuyé par une commotion cérébrale dans le passé. C'était lors de la finale de l'Est des séries éliminatoires de la Coupe Stanley de 2016. Il avait dû rater les deux premiers matchs de la série face aux Rangers. À son retour, il avait bloqué 16 des 17 tirs en sa direction lors de la troisième rencontre pour conclure les séries avec une fiche de 9-2-1 et une bague à son doigt.

Malgré cette expérience, Murray ne savait pas comment il allait se remettre de cette nouvelle commotion cérébrale.

« Tout le monde est différent, a-t-il rappelé. Je ne pense pas qu'on peut savoir à quoi s'attendre, pour être honnête. Au final, c'est quelque chose qui est hors de mon contrôle. J'essaye tout simplement de faire les arrêts et de laisser la rondelle me frapper. C'est ça, le jeu. Mais en même temps, tu dois te protéger si tu sens que quelque chose ne va pas bien. Tu ne peux pas être frustré parce que c'est quelque chose que tu ne contrôles pas. »

Jarry a remporté quatre de ses six départs depuis la blessure de Murray. Il a effectué 17 arrêts sur 20 lancers dans la victoire de 5-3 face aux Canadiens de Montréal jeudi.

DeSmith a signé une victoire (1-1-1) en cinq apparitions (quatre départs) depuis l'absence de Murray et a permis au moins trois buts dans trois de ces cinq rencontres.

Les Penguins (41-26-5) occupent la deuxième place de la section Métropolitaine, deux points derrière les Capitals de Washington et six points devant les Flyers de Philadelphie, installés en troisième position.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.