Skip to main content

Un changement de garde au Match des étoiles

Plusieurs jeunes joueurs en seront à leur première participation à la Classique

par Siniša Šindik / Collaborateur LNH.com

Quand on dit que la Ligue nationale de hockey se rajeunit de plus en plus et que les jeunes joueurs qui font leur entrée sont de plus en plus spectaculaires, eh bien un simple coup d'œil aux participants du Match des étoiles Honda 2018 de la LNH nous confirme cette hypothèse. 

Sur les 44 joueurs qui se rendront sous le chaud soleil de Tampa Bay pour prendre part à la Classique, 13 en seront à une première expérience, soit près du tiers. Parmi ce lot, neuf sont âgés de 25 ans et moins. Quand même assez impressionnant!

On parle ici d'Aleksander Barkov (22 ans), Jack Eichel (21 ans), Andrei Vasilevskiy (23 ans), Brayden Point (21 ans), Josh Bailey (28 ans), Noah Hanifin (21 ans), Brayden Schenn (26 ans), Blake Wheeler (31 ans), John Klingberg (25 ans), Alex Pietrangelo (28 ans), Connor Hellebuyck (24 ans), Brock Boeser (20 ans) et Rickard Rakell (24 ans). 

Ces jeunes, qui vivent déjà un rêve en évoluant quotidiennement dans la LNH, auront l'occasion de passer un week-end inoubliable en côtoyant les grandes vedettes de la ligue, et peut-être même leurs idoles, pour certains.

Un bel honneur 

Jack Eichel, qui en est à sa troisième saison dans la LNH, fait partie de cette nouvelle génération. Il connaît un excellent début de saison avec 49 points en 48 matchs. Il est seulement à huit points de son plus haut total (57) réalisé l'an dernier et il lui reste un peu moins de la moitié de saison pour y parvenir.

Pour lui, une sélection au Match des étoiles représente un véritable honneur.

« Comme il s'agit de ma première présence, c'est un honneur énorme et je suis très excité à l'idée d'y participer. Je vais avoir ma famille là-bas et ce sera une belle expérience. C'est génial de bien jouer en tant que groupe en ce moment, d'avoir confiance et de nous amuser », a déclaré le deuxième choix du repêchage 2015 à NHL.com.

Ce genre d'événement peut faire grandir un joueur, en lui permettant de demander conseil aux grandes vedettes (Sidney Crosby, Alex Ovechkin, Steven Stamkos, Patrick Kane), mais ça peut également donner confiance pour le reste de la saison.

« Il a été formidable, jusqu'ici. Au-delà du match en soi, je pense que cela va augmenter sa confiance, surtout en sachant que son jeu défensif, sur lequel il s'applique énormément, lui a permis d'être plus efficace offensivement et de mériter cette nomination », a déclaré l'entraîneur-chef des Sabres Phil Housley.

Un peu de nervosité au rendez-vous

Pour Brock Boeser (43 points en 45 matchs), qui est au cœur d'une course effrénée pour l'obtention du trophée Calder, de nature timide, il risque d'être assez discret au cours de la fin de semaine. Au début des hostilités, du moins.

« Je risque d'être assez calme autour de toutes ces grandes vedettes », a déclaré Boeser.

À 20 ans, Boeser sera la plus jeune recrue au Match des étoiles. Il y aura Auston Matthews qui y sera également, mais puisque ce sera déjà sa deuxième participation on le considère comme un vétéran.

Si les jumeaux Sedin ont un conseil à lui donner, c'est d'en profiter au maximum et savourer chaque moment.

« Il doit essayer de s'amuser. Il le mérite pleinement, alors ce sera une belle expérience pour lui », a affirmé Henrik Sedin, qui a pris part à trois Matchs des étoiles.

Des propos qu'a corroborés Alex Ovechkin, qui suggère aux jeunes de se laisser aller.

« De toute évidence, c'est un souvenir qui reste gravé à jamais. Si un joueur a la chance d'y aller, il se doit d'en profiter pleinement », a témoigné Ovi.  

Boeser aura justement l'occasion de côtoyer une de ses idoles de jeunesse : le capitaine des Capitals de Washington.

« C'était mon joueur préféré en grandissant. J'adorais le regarder jouer et j'ai toujours aimé marquer des buts, donc c'est un joueur que j'ai toujours admiré et j'ai toujours étudié son tir. Juste le voir aller en grandissant et le voir marquer des buts de n'importe où, c'est toujours un honneur de le côtoyer », a ajouté Boeser.

Passage du flambeau

Quand on pense qu'un joueur comme Rickard Rakell (36 points en 44 matchs), des Ducks d'Anaheim, se retrouve au Match des étoiles devant ses coéquipiers Corey Perry et Ryan Getzlaf, on comprend rapidement qu'on est en train d'assister au passage du flambeau.

Oui, les Crosby, Ovechkin et Kane sont toujours aussi dominants et excitants et méritent certainement leur billet pour la classique de mi-saison de la ligue. 

Or, la présence de plusieurs nouveaux jeunes visages nous permet de comprendre qu'une nouvelle ère s'amorce dans la LNH. 

Les différentes épreuves au Concours d'habiletés risquent d'être hautes en couleur!

En voir plus