Skip to main content

Un but tardif de Marian Hossa fait gagner les Red Wings, 3-2

LNH.com @NHL

DETROIT - Non seulement Marian Hossa a permis d'interrompre la mini-léthargie des Red Wings de Detroit, il a vraisemblablement porté un dur coup aux aspirations du Wild du Minnesota de participer aux séries éliminatoires.

Hossa a fait bouger les cordages alors qu'il ne restait que 55 secondes à jouer à la troisième période, dimanche après-midi, et les Red Wings ont mis fin à une séquence de trois défaites grâce à un gain de 3-2 contre le Wild.

Pavel Datsyuk a joué un rôle prédominant dans cette victoire en obtenant un but et une passe tandis que Tomas Holmstrom récoltait deux mentions d'aide. Jiri Hudler a complété la marque et le gardien Chris Osgood a réalisé 20 arrêts.

"Nous savions à quel point leur situation est désespérée. Ils ont besoin de gagner chacun de leurs matchs pour prendre part aux séries éliminatoires", a constaté Hossa. "Mais il existait aussi un sentiment d'urgence dans notre vestiaire, à l'effet qu'il s'agissait d'un match des séries", a renchéri l'attaquant vedette.

Les Red Wings sont devenus seulement la troisième équipe dans l'histoire de la LNH à connaître quatre saisons consécutives d'au moins 50 gains. Les Bruins de Boston ont réalisé le tour de force entre 1971 et 1974 et le Canadien de Montréal a répété ce tour de force entre 1976 et 1979.

L'entraîneur en chef Mike Babcock et Scotty Bowman, l'un de ses prédécesseurs à Detroit, sont les deux seuls instructeurs dans l'histoire du circuit à avoir amassé au moins 50 victoires lors de quatre saisons d'affilée.

Nicklas Backstrom a bloqué 41 rondelles, Cal Clutterbuck a inscrit un but pour le Wild en plus de participer au filet de Marian Gaborik, son 10e en seulement 14 matchs cette saison.

Ce revers laisse le Wild au dixième rang du classement général de l'association Ouest. Le Wild compte 83 points, trois de moins que les Blues de St. Louis et les Predators de Nashville, qui se partagent le huitième échelon. Le Wild a également disputé une rencontre de plus que ces deux formations.

Le Wild avait besoin d'au moins un point au classement pour maintenir de sérieux espoirs de prolonger sa saison au-delà du calendrier régulier. Or, il lui restait moins de 60 secondes à égréner au cadran pour récolter ce si précieux point lorsque Hossa a brisé le coeur des joueurs de l'entraîneur Jacques Lemaire.

"Nous nous sommes présentés ici avec l'objectif de jouer un bon match et d'amasser deux points au classement", a rappelé Backstrom. "Nous sommes venus près d'en obtenir un, mais nous quittons les mains vides."

Depuis son retour au jeu après avoir soigné une blessure à l'aine qui l'a forcé à rater 65 matchs cette saison, Gaborik a inscrit sept buts et dix points en huit sorties. Il a profité d'une mêlée devant le filet de Osgood pour créer l'égalité avec 2:03 à jouer à la deuxième période.

Hossa a enfilé son 38e but de la saison, déjouant Backstrom d'un tir décoché du cercle droit de mise en jeu après avoir accepté une passe de Holmstrom.

Les Red Wings détenaient une avance de 2-1 après la première période.

Hudler a réussi le premier but de la rencontre, son 23e cette saison, à 11:21 de l'engagement initial à l'aide d'un tir sur réception après avoir reçu une passe de Henrik Zetterberg.

Datsyuk a doublé l'avance des locaux 64 secondes plus tard, battant Backstrom d'un tir du revers dans la partie supérieure du filet. Il s'agissait d'un 32e but pour l'attaquant russe en 2008-2009.

Le Wild a profité d'une bévue de Osgood pour réussir son premier but du match, avec 1:26 à jouer à la période. Clutterbuck a intercepté une passe du gardien des Red Wings et ensuite décoché un tir qui s'est faufilé entre les jambières de Osgood alors que ce dernier tentait de retourner devant son filet.

En voir plus