Skip to main content

Un autre rêve se réalisera pour Anthony Beauvillier

L'attaquant des Islanders de New York affrontera l'équipe de son enfance ce soir au Centre Bell

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Anthony Beauvillier a pu cocher plusieurs cases sur sa liste de choses à accomplir cette saison. Son premier match dans la LNH, son premier point, son premier but. L'attaquant des Islanders de New York ajoutera un autre exploit à sa liste en disputant son premier match contre l'équipe de son enfance, jeudi, au Centre Bell.

« Ce soir, ça va être un autre rêve qui va se réaliser, a-t-il dit avec un large sourire après l'entraînement matinal des Islanders. Peut-être le plus grand, de jouer au Centre Bell et d'affronter les Canadiens. »

Il y a à peine un an, le joueur de centre de 19 ans était dans les gradins avec son père de pension à observer les faits et gestes des joueurs qu'il regardait à la télévision en grandissant.

Ce sera maintenant à son tour de jouer sur l'une des plus grandes scènes du monde du hockey quand les Islanders (28-21-10) croiseront le fer avec les Canadiens (32-20-8) à Montréal (19 h 30 (HE); RDS, SNE, MSG+). 

Cela illustre bien à quel point la vie de Beauvillier a changé du tout au tout au cours des derniers mois, lui qui est passé de Shawinigan à Brooklyn.

Alors que plusieurs le voyaient disputer une dernière saison avec les Cataractes, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, le jeune homme originaire de Sorel-Tracy a surpris un peu tout le monde en réussissant à se tailler un poste avec les Islanders dès cette année.

Il faut dire que la formation new-yorkaise voyait le jeune homme originaire de Sorel dans sa soupe depuis fort longtemps. L'organisation avait même effectué une transaction avec le Lightning de Tampa Bay afin de s'assurer de mettre la main sur Beauvillier avec le 28e choix de l'encan de 2015.

Et l'ancien capitaine des Cataractes de Shawinigan ne déçoit pas à ses premiers coups de patin dans la LNH. En 45 matchs, il a récolté cinq buts et neuf mentions d'assistance en plus de se voir confier un rôle important en défensive alors qu'il affronte la plupart du temps les meilleurs trios adverses.

« Mon adaptation s'est assez bien passée, a-t-il expliqué. Les premiers matchs, ce n'était pas facile, je ne mentirai pas. L'exécution, la vitesse de jeu... Ça va beaucoup plus vite. Les gars sont plus matures, plus forts physiquement et ils ont beaucoup plus d'expérience.

« J'apprends encore chaque jour, comme c'est le cas pour les plus vieux. Depuis le début de l'année, le jeu ralentit un peu plus et je suis capable de réaliser plus de jeux. Je suis aussi plus confiant. »

Les Islanders auront bien besoin de l'apport de Beauvillier, eux qui disputeront le deuxième arrêt d'un voyage de neuf matchs à un moment crucial de la saison. Ils feront en plus face à une équipe qui vient de congédier son entraîneur, une situation qu'ils ont vécue il y a à peine un mois quand Jack Capuano a été remercié et que Doug Weight a pris la relève.

Depuis, l'équipe affiche un rendement de 11-4-2 et se retrouve en plein coeur de la course pour une place en séries. Les Islanders occupent la deuxième place de quatrième as dans l'Association de l'Est, à égalité avec les Panthers de la Floride et les Bruins de Boston.

« Il y a eu un impact, c'est certain, a dit Beauvillier à propos du changement d'entraîneur. Un congédiement, ça fait toujours un choc dans une équipe. Ça ébranle un vestiaire. Ç'a été positif pour nous, les gars ont compris le message. On travaille de plus en plus fort et la confiance est revenue. »

Un plateau pour Julien

Le match de jeudi sera aussi significatif pour Claude Julien.

Le nouvel entraîneur-chef des Canadiens atteindra un important plateau en dirigeant son 1000e match dans la Ligue nationale. Pour l'occasion, il fera confiance au même alignement qui lui a permis de signer sa première victoire - un gain de 4-2 contre les Rangers de New York mardi - depuis son retour à Montréal.

« C'est très "cool", a déclaré le capitaine de la formation montréalaise, Max Pacioretty. C'est spécial de franchir ce plateau dans une ville comme Montréal et dans une organisation comme celle des Canadiens. »

Le Tricolore tentera d'aligner deux victoires pour la première fois depuis les 4 et 7 janvier, contre les Stars de Dallas et les Maple Leafs de Toronto.

Carey Price sera devant le filet, lui qui aura l'occasion de surpasser Ken Dryden au troisième rang dans l'histoire de l'équipe au chapitre des gardiens les plus victorieux.

Alignement prévu des Islanders

Anders Lee -- John Tavares -- Josh Bailey
Brock Nelson -- Anthony Beauvillier -- Ryan Strome
Andrew Ladd -- Alan Quine -- Jason Chimera
Nikolay Kulemin -- Bracken Kearns -- Stephen Gionta

Nick Leddy -- Johnny Boychuk
Calvin de Haan -- Dennis Seidenberg
Thomas Hickey -- Scott Mayfield

Thomas Greiss
Jean-Francois Bérubé

Retranché : Adam Pelech
Blessés : Travis Hamonic (bas du corps), Shane Prince (haut du corps), Casey Cizikas (haut du corps), Cal Clutterbuck (bas du corps)

Alignement prévu des Canadiens

Max Pacioretty -- Phillip Danault -- Alexander Radulov
Paul Byron -- Alex Galchenyuk -- Brendan Gallagher
Artturi Lehkonen -- Tomas Plekanec -- Andrew Shaw
Brian Flynn -- Michael McCarron -- Torrey Mitchell

Alexei Emelin -- Shea Weber
Andrei Markov -- Jeff Petry
Nathan Beaulieu -- Greg Pateryn

Carey Price
Al Montoya

Retranchés : Nikita Nesterov, David Desharnais, Sven Andrighetto 
Blessés : Aucun

En voir plus