Skip to main content

Un arbitre de la LNH délaisse le sifflet pour les bâtons de golf

Rank est prêt pour une belle récompense et est impatient d'obtenir son départ à l'Omnium des États-Unis à Shinnecock Hills

par Tracey Myers @TraMyers_NHL / Journaliste NHL.com

Garrett Rank avait déjà réalisé son rêve en 2016 lorsqu'il est devenu arbitre à temps plein dans la LNH.

Mais Rank a une autre passion : le golf. Le natif d'Elmira en Ontario a connu du succès dans ce sport également, remportant le Championnat canadien mi-amateur masculin en 2014, 2015 et 2016. La semaine dernière, Rank a réalisé son rêve de golf en se qualifiant pour l'Omnium des États-Unis, qui aura lieu au club de golf Shinnecock Hills de Southampton, dans l'état de New York, du 14 au 17 juin.

Rank partira du trou no 10, avec Mackenzie Hughes et Aaron Baddeley, en première ronde à 7 h 18, jeudi.

À LIRE : Un arbitre de la LNH se qualifie pour l'Omnium des États-Unis

Rank, 31 ans, s'est qualifié en terminant à égalité au premier rang dans un tournoi régional à Atlanta, lundi. Rank a admis qu'il a mis du temps à réaliser ce qu'il avait accompli.

« Je ne dormais pas tellement bien, a-t-il confié jeudi. Hier soir, j'ai finalement relaxé un peu plus. Quel immense honneur et un événement spécial. Je suis très excité. »

Stephen Walkom, le vice-président principal et directeur de la supervision des arbitres pour la LNH, a mentionné que les exploits de Rank « témoignent de ses capacités athlétiques et de son professionnalisme. »

« Il a deux habiletés uniques : c'est un golfeur de classe mondiale et un arbitre de classe mondiale dans la LNH, a dit Walkom. La plupart des gens sont chanceux d'avoir un seul de ces talents. Garrett est béni d'avoir les deux. C'est un individu engagé. Peut-être que la meilleure chose, c'est qu'en étant un arbitre, peut-être qu'il ne ressent pas autant de pression. Il va simplement aller profiter d'une partie de golf. Et ça le mènera ou ça le mènera. »

Rank a arbitré son premier match le 15 janvier 2015, un affrontement entre le Wild du Minnesota et les Sabres de Buffalo. Selon l'Association des arbitres de la LNH, il a arbitré 187 parties de la LNH.

Il jongle avec le hockey et le golf depuis son enfance, et il continue de le faire.

« Je suis heureux de jouer une fois par mois ou une fois pendant quelques semaines, juste pour garder l'habitude du golf, a expliqué Rank. C'est plutôt bien, car en grandissant, j'ai toujours pris des pauses avant de recommencer. Ça ne me dérange donc pas de délaisser mes bâtons ou de ne pas jouer au golf pendant quelques mois et de m'y remettre par la suite. »

Mais s'il peut glisser quelques parties de golf à son horaire quand il est sur la route pour la LNH, il le fera. Il ne voyage pas avec ses propres bâtons durant la saison, donc il loue un sac ou emprunte les bâtons d'un autre joueur.

Patrick Christovich, le partenaire de Rank dans plusieurs championnats amateurs Four-Ball aux États-Unis, a rejoint Rank à Tampa Bay, en Floride, pour une ronde de golf improvisée au mois de décembre.

« Il a joué avec mes bâtons et il m'a battu ainsi que tous les autres dans le groupe, a raconté Christovich. C'est du grand Garrett. C'est un athlète, il pense toujours à son élan de golf et à comment il peut faire pour s'améliorer. On dirait qu'il est comme ça dans son travail également. Il veut exceller, se donner des objectifs pour arbitrer pendant les séries éliminatoires à son âge et faire progresser sa carrière chaque année.

« Je suis fier de lui. Il a travaillé tellement fort avec un bâton de golf dans les mains. Quand la saison de la LNH est terminée, il se concentre sur le golf. C'est quelque chose dont il parle depuis que je le connais. C'est génial. »

Rank et Christovich ont atteint les quarts de finale au championnat Four-Ball au club de golf Jupiter Hills de Tequesta en Floride, au mois de mai. Avec du recul, ce tournoi pourrait bien devenir une excellente préparation pour l'Omnium des États-Unis.

« Ils testent vraiment ton jeu, a affirmé Rank. Ils rendent le parcours très difficile. Les verts sont très rapides et l'herbe est très longue dans les segments d'herbe longue. Parfois, un coup à 30 pieds de la coupe est mieux qu'un coup à 10 pieds de la coupe qui tombe du mauvais côté du fanion. Ç'a donc été une bonne préparation et ç'a permis de bâtir de la confiance également. »

Rank a bien jonglé avec ses deux passions. Son rêve de la LNH s'est réalisé il y a deux ans. Maintenant, il veut réaliser son rêve de golf.

« Ç'a tellement été un moment génial et un poids qui s'est enlevé de mes épaules quand j'ai réalisé que j'allais jouer à l'Omnium des États-Unis, avec tous les sacrifices et le travail effectué pour atteindre ce niveau au golf amateur, a-t-il dit. C'est une belle récompense pour tout ça. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.