Skip to main content

Un alignement plus rapide a porté ses fruits pour Nashville

La vitesse des nouveaux venus donne aux Predators une occasion d'égaler la série quatre de sept

par Robby Stanley / Correspondant LNH.com

NASHVILLE -- Les Predators de Nashville espèrent que leur transformation en équipe plus rapide les aidera à égaler la série face aux Penguins de Pittsburgh en Finale de la Coupe Stanley.

L'entraîneur des Predators Peter Laviolette a décidé de miser sur la vitesse lors du match no 3 samedi en remplaçant les attaquants Cody McLeod et Vernon Fiddler par Harry Zolnierczyk et Pierre-Alexandre Parenteau aux côtés du joueur de centre Frédérick Gaudreau au sein du quatrième trio. Le changement a porté ses fruits dans une victoire de 5-1 sur les Penguins au Bridgestone Arena.

Après avoir perdu les deux premiers matchs de la Finale à Pittsburgh, Nashville a une chance d'égaler la série quatre de sept en remportant le match no 4 à domicile lundi (20h H.E.; TVA Sports, CBC, SN, NBC).

Les modifications ont fourni aux Predators une attaque plus rapide et mieux équilibrée lors du match no 3. La vitesse de Zolnierczyk a forcé le défenseur des Penguins Justin Schultz à commettre une pénalité mineure pour avoir retenu. Roman Josi a marqué sur le jeu de puissance suivant pour créer l'égalité à 5:51 de la période médiane.

« Quand [Zolnierczyk] entre dans l'alignement, il apporte de la vitesse, de l'énergie et un style de jeu physique, a dit Laviolette après le match no 3. Ça, c'était l'exemple parfait. Il a lancé la rondelle dans l'espace ouvert, il tentait de devancer le défenseur et il l'a forcé à commettre une pénalité. »

C'était la première fois que Zolnierczyk, Gaudreau et Parenteau se trouvaient au sein du même trio dans les séries éliminatoires de la Coupe Stanley, et leur vitesse a donné des difficultés aux Penguins.

« Ça démontre la profondeur de notre alignement, a déclaré Gaudreau. Chaque joueur ici est bon et, plus important, chaque joueur s'intègre bien dans le vestiaire. Je dirais que tout le monde ici est une excellente personne, alors c'est très plaisant de jouer ici. »

Les Predators ont dû accorder de plus grands rôles à certains joueurs de soutien en raison des blessures à Ryan Johansen (symptôme des loges) et Kevin Fiala (fracture du fémur gauche), qui rateront le reste des séries. Les joueurs comme Zolnierczyk et Parenteau ont participé à quelques matchs et ont été rayés de l'alignement dans d'autres matchs des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, mais ils sont toujours demeurés prêts à jouer.

« Certains rôles ont grandement augmenté par rapport à la situation il y a quelques mois, a expliqué Laviolette. C'est une situation "ça passe ou ça casse". Même si nous voudrions que [Johansen et Fiala] soient là, ça ne va pas se passer en raison de leurs blessures.

« Il n'y a donc que deux choix: élever ton jeu ou sortir. Nos joueurs ont fait un travail incroyable. Tout comme Pittsburgh, je crois qu'il possède également plusieurs joueurs amochés. Nous n'allons pas donc nous apitoyer de notre sort. Ça fait partie des séries, les blessures et les batailles qu'il faut gérer pendant deux mois afin d'atteindre le but ultime. Je crois que nos joueurs ont fait un excellent travail en élevant leur jeu. »

La blessure de Johansen en fin de match no 4 de la finale de l'Association de l'Ouest face aux Ducks d'Anaheim a permis à Gaudreau de percer l'alignement, et il a profité au maximum de sa chance. Gaudreau a passé la majorité de la campagne avec Milwaukee dans la Ligue américaine de hockey où il a amassé 48 points (25 buts) en 66 rencontres. Il a inscrit son deuxième but de la Finale samedi après ne pas avoir marqué en neuf matchs de saison régulière avec les Predators.

« Pour tous ceux qui l'ont vu jouer à Milwaukee, il fait de même ici, a dit Zolnierczyk. Il joue avec la même confiance, et ce n'est pas parfois facile de faire. Je crois qu'il a fait un excellent travail et qu'il est un joueur formidable. Il sera un joueur de la LNH pendant longtemps. »

Gaudreau a entamé la série à l'aile, mais sa capacité d'évoluer au centre a permis à Laviolette d'insérer Zolnierczyk et Parenteau dans l'alignement aux dépens du vétéran Fiddler.

Il s'agit d'un parcours incroyable pour Gaudreau. Le Québécois n'a jamais été repêché dans la LNH et il y a deux ans, il a disputé seulement 14 matchs dans la ECHL avec les Cyclones de Cincinnati. Maintenant, il marque des buts en Finale de la Coupe Stanley.

« Son QI de hockey était magnifique, c'est ce que nous cherchons dans nos joueurs », a déclaré le directeur général adjoint des Predators Paul Fenton après le match no 1. « Si tu fais le travail, surtout avec ces outils, tu auras une occasion. C'est une de ces histoires de succès dont tu es très heureux de faire partie. »

En voir plus