Skip to main content

Turco et les Stars poursuivent leur chemin après leur gain en surtemps

LNH.com @NHL

DALLAS - Alors que s'annonçait la quatrième période de prolongation, lundi, aux petites heures du matin, le gardien des Stars Marty Turco pouvait se remémorer les deux autres matchs matathon auxquels il avait déjà pris part dans la Ligue nationale et comment il se sentait après.

Les membres fatigués, la curieuse sensation de calme après avoir joué de façon si intensive pendant si longtemps, l'écrasement survenant le lendemain après avoir été drainé physiquement et mentalement.

Mais, pire que tout, la morsure d'avoir perdu l'équivalent de deux matchs-en-un.

Cette fois, cependant, Turco a pu expérimenter comment on se sent quand on gagne. Grâce au but réussi en supériorité numérique par le capitaine Brenden Morrow, inscrit 129:03 après la mise au jeu initiale, les Stars de Dallas ont défait les Sharks de San Jose 2-1 dans ce qui s'est avéré être le huitième plus long match de l'histoire de la LNH. Ce gain mettait fin à cette série du deuxième tour en six parties et permettait aux Stars d'accéder à la finale de l'Association Ouest pour la première fois de la carrière de Turco.

"C'est bien de se retrouver du côté des gagnants pour une fois, a indiqué le gardien. Nous en avons disputés de longs matchs auparavant, mais aucun aussi mémorable que celui-ci."

Jouer jusqu'à l'aube fait partie de la tradition chez les Stars. Ceux-ci ont en effet été impliqués dans cinq des 18 matchs les plus longs de l'histoire de la LNH, plus que tout autre club. Tous sont survenus depuis 1999, l'année où les Stars ont gagné leur seule Coupe Stanley - en troisième période de prolongation bien sûr.

Dallas a à nouveau atteint la grande finale en 2000 mais depuis, n'a jamais réussi à franchir le deuxième tour. L'équipe a notamment vécu la déception de s'incliner devant Anaheim 48 secondes après le début de la cinquième période de prolongation en 2003, puis à 18:06 de la quatrième période l'année dernière.

Turco se trouvait devant le filet et Dave Tippett était l'entraîneur-chef lors de chacun de ces revers, et pour la majeure partie du temps depuis leur glissade qui a suivi la finale en 2000. Pour eux, le fait de se qualifier et la façon dont ils l'ont fait aux petites heures du matin, lundi, restera certes gravé dans leur mémoire.

"Pour moi ce fut le meilleur des matchs, a indiqué Tippett. C'est beaucoup mieux quand ça se termine ainsi."

Turco a été la vedette incontestable en effectuant 61 arrêts, un record d'équipe, tous plus impressionnants les uns que les autres, surtout en surtemps. Le plus beau est survenu en troisième période de prolongation alors qu'il a immobilisé la rondelle juste avant qu'elle ne pénètre dans le filet. Les joueurs des Sharks étaient si convaincus qu'ils avaient marqué que plusieurs ont levé les bras pour célébrer.

"Décourageant. Tout simplement décourageant, a commenté le vétéran des Sharks, Jeremy Roenick, en guise de compliment à l'endroit du gardien des Stars.

"Il a efffectué un gros arrêt après l'autre. En première période de prolongation, en deuxième, en troisième. Il leur a fourni l'occasion de gagner et c'est ce qu'un vétéran est censé faire. Peut-être a-t-il été critiqué ces dernières années mais il s'agit d'un excellent gardien, d'une vedette."

Grâce à leur vaste expérience en la matière, l'équipe d'entraîneurs de Dallas a sû bien gérer le dernier match. Ainsi, entre les périodes, les joueurs ont-il bu abondamment, en plus de s'alimenter de barres énergétiques. Après la deuxième période de surtemps l'équipe s'est assurée de commander le plus de nourriture saine possible.

La rencontre s'est amorcée à 21h10, devant une foule officielle de 18 532 spectateurs. Lorsqu'elle s'est terminée, à 2:24 du matin, environ 14 000 amateurs se trouvaient toujours sur place. Nombreux également étaient les gens rivés à leur petit écran. Selon le réseau FSN Southwest, un sommet de 146 000 téléspectateurs a été atteint, et 112 000 d'entre eux ont suivi la partie jusqu'à la fin.

"Je ne pouvais éteindre ma télé", a avoué le défenseur des Red Wings, Chris Chelios. Ce fut l'un des matchs les plus excitants qui soient."

A compter de jeudi, Turco et les Stars s'attaqueront justement au club de Detroit.

En voir plus