Skip to main content

Trophée Calder: Brock Boeser, le choix logique

Le jury de LNH.com a pratiquement voté à l'unanimité pour la recrue des Canucks

par Siniša Šindik @SinisaSindik / Collaborateur LNH.com

Alors que nous avons complété la première moitié de la saison 2017-18, LNH.com publie une série d'articles sur ceux qui mériteraient de remporter les différents trophées individuels à ce stade-ci de la campagne. Aujourd'hui, le trophée Calder, remis à la recrue de l'année dans la LNH.

Avec 48 points sur une possibilité de 50 au scrutin et huit votes de première place, le panel de LNH.com a été presque unanime : Brock Boeser est en très bonne voie de mettre la main sur le trophée Calder.

L'ailier droit des Canucks de Vancouver domine les recrues de la Ligue dans plusieurs catégories. Il est le meneur pour les points (40), les points en avantage numérique (15), les buts (22) et les buts en avantage numérique (6).

Boeser, choix de première ronde, 23e au total, des Canucks au Repêchage 2015 de la LNH, est en train de faire écarquiller bien des yeux. Il est devenu le plus rapide joueur des Canucks à inscrire 20 buts dans l'histoire de la franchise, n'ayant besoin que de 34 matchs, surpassant ainsi Pavel Bure, qui avait marqué son 20e à son 49e match.

Video: CHI@VAN: Boeser marque sur une passe parfaite 

Le jeune homme de 20 ans avait permis aux Canucks d'entamer la saison avec une surprenante fiche de 14-10-4 jusqu'au début décembre et de batailler pour une place en séries. Boeser et Bo Horvat faisaient la pluie et le beau temps ensemble. Puis, Horvat s'est blessé et Vancouver a commencé sa chute au classement.

On ne peut pas vraiment blâmer Boeser, car ce dernier a continué de produire en l'absence de Horvat. En fait, depuis la blessure à ce dernier, l'Américain a inscrit neuf buts et ajouté six passes en 15 matchs. Or, il ne peut pas tout faire seul.

Fait inusité, l'entraîneur-chef des Canucks Travis Green avait décidé de laisser Boeser de côté lors des deux premiers matchs de la saison pour une raison qu'on ne connait pas. Aujourd'hui, on se demande s'il aurait pris la même décision.

Le jeune américain, qui a évolué en NCAA avec l'Université du Dakota du Nord, est tellement dominant qu'il a inscrit 19,8% des buts de son équipe (22 sur 111). Il compte déjà deux matchs de quatre points et deux de trois points cette année.

On se rappellera que l'an dernier, en fin de saison, Vancouver avait offert la chance à Boeser de disputer neuf matchs avec l'équipe. Il avait alors récolté cinq points, dont quatre buts. On voyait déjà son potentiel. On peut maintenant affirmer que les Canucks ont visé juste au repêchage de 2015.

Mathew Barzal, bon deuxième

La recrue des Islanders de New York fait bien, très bien même, depuis le début de la campagne. Avec 39 points en 43 matchs, Barzal n'est qu'à un petit point de Boeser dans la catégorie des points inscrits par les recrues cette saison. Barzal mène les recrues de la Ligue au chapitre des mentions d'aide avec 26.

Son équipe connait une saison respectable, avec une fiche de 21-18-4, mais elle évolue au sein de la puissante section Métropolitaine et elle est actuellement sur une séquence de cinq défaites à ses six derniers matchs.

Video: BUF@NYI: Barzal joue les héros pour les Islanders

Avant la récente débandade, Barzal était sur une lancée, avec cinq matchs de suite avec au moins un point. Durant cette période, il avait amassé cinq buts et trois passes et avait permis à sa formation de récolter sept points sur une possibilité de 10.

Le seul facteur qui joue contre le jeune homme originaire de la Colombie-Britannique dans cette course au Calder, c'est le fait qu'il évolue dans une équipe qui compte sur John Tavares, Anders Lee et Josh Bailey, tous trois dans le top 20 de la LNH au chapitre des points. Lee (25) et Tavares (22) sont aussi dans le top 10 du circuit dans la colonne des buts marqués.

Cet aspect pourrait désavantager Barzal, car on dit qu'à Vancouver, Boeser est un peu seul au monde.

Mikhail Sergachev troisième au scrutin

On sait tous que le Lightning de Tampa Bay connait une saison extraordinaire. Steven Stamkos et Nikita Kucherov sont monstrueux depuis le début de la campagne, Andrei Vasilevskiy arrête presque tout et Victor Hedman est l'un des meilleurs défenseurs du circuit.

Tous les astres sont ainsi alignés pour offrir des conditions de développement optimales, ou presque, au jeune Mikhail Sergachev et ce dernier n'a pas raté sa chance. Avec ses 26 points, le Russe de 19 ans trône au sommet des défenseurs recrues .

Video: WPG@TBL: Sergachev fait 2-1 sur un excellent lancer

Son différentiel de plus-13 le place également au troisième rang chez les recrues de la LNH. Il est en deuxième place chez les défenseurs recrues au chapitre des points inscrits sur l'attaque massive, avec 11, seulement trois derrière Will Butcher des Devils du New Jersey.

Il est encore très tôt pour se prononcer, mais disons qu'avec ce qu'il démontre aujourd'hui, Sergachev pourrait devenir, au cours des prochaines années, un aspirant au trophée Norris. Est-ce que les Canadiens de Montréal s'en mordront les doigts de l'avoir laissé partir?

 

Résultats du scrutin (les points sont accordés sur une base de 5-4-3-2-1 - cinq points pour la première place, quatre points pour la deuxième place, etc.) : 1- Brock Boeser, Canucks de Vancouver, 48 points (huit votes de première place); 2- Mathew Barzal, Islanders de New York, 34 points; 3- Mikhail Sergachev, Lightning de Tampa Bay, 19 points (un vote de première place); 4- Clayton Keller, Coyotes de l'Arizona, 15 points; 5- Charlie McAvoy, Bruins de Boston, 12 points (un vote de première place); 6- Nico Hischier, Devils du New Jersey, 10 points; 7- Yanni Gourde, Lightning de Tampa Bay, 3 points; 7- Alex Debrincat, Blackhawks de Chicago, 3 points; 7- Malcom Subban, Golden Knights de Vegas, 3 points; 7- Danton Heinen, Bruins de Boston, 3 points. 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.