Skip to main content

Trois ans de plus pour Rutherford à Pittsburgh

La conquête de la Coupe Stanley par les Penguins a fait de lui le premier d.g. à mener deux équipes au titre depuis 1967

par Wes Crosby / Correspondant LNH.com

CRANBERRY, Pennsylvanie - Après deux années d'instabilité au sein de la formation, il était presque ironique que la prolongation du contrat du directeur général Jim Rutherford s'avère la décision la plus spectaculaire que l'organisation ait prise, vendredi, jour où le marché des joueurs autonomes a été lancé.

Rutherford, qui a été nommé Directeur général de l'année 2016 dans la ligue à la Cérémonie de remise des trophées de la LNH, a signé un nouveau contrat de trois ans qui lui permettra de rester à Pittsburgh jusqu'à l'issue de la saison 2018-19.

 

« Je suis très heureux de rester pour une plus longue période, a dit Rutherford, âgé de 67 ans. J'aime Pittsburgh encore plus que je m'y attendais au moment où je suis arrivé ici. Je savais que c'était un endroit formidable où vivre. Mon épouse et mon fils adorent ça ici. Les choses ont vraiment bien tourné et je travaille pour la meilleure organisation dans la ligue. Nous avons des propriétaires formidables en Mario [Lemieux] et Ron [Burkle]. Leur leadership est toujours excellent et ils nous donnent les ressources dont nous avons besoin pour avoir du succès. »

Rutherford a été l'architecte d'une reconstruction quasi complète de la formation à ses deux saisons à la barre de l'équipe, arrivant à le faire sans toucher au noyau de l'équipe, composé des attaquants Sidney Crosby et Evgeni Malkin ainsi que du défenseur Kristopher Letang.

Rutherford a obtenu l'ailier droit Phil Kessel des Maple Leafs de Toronto, le 1er juillet 2015. Son premier geste important, le 27 juin 2014, a été de transiger pour mettre la main sur l'ailier droit Patric Hornqvist.

La saison dernière, il a fait l'acquisition des défenseurs Trevor Daley et Justin Schultz, ainsi que de l'attaquant Carl Hagelin.

Ces transactions, jumelées à l'arrivée des attaquants Nick Bonino, Matt Cullen et Eric Fehr, ont permis aux Penguins d'axer leur jeu sur la vitesse et, ultimement, de remporter la Coupe Stanley. Rutherford, qui était le d.g. des Hurricanes de la Caroline quand ceux-ci ont décroché la Coupe Stanley en 2006, est devenu le premier directeur général de l'ère post-expansion - soit depuis 1967 - à mener deux équipes différentes au championnat de la Coupe Stanley.

« Nous sommes ici pour parler de la signature la plus importante de la journée », a déclaré le président et chef de la direction des Penguins David Morehouse. « Nous avons la chance d'avoir pu nous entendre avec Jim Rutherford, notre directeur général, sur les termes d'une prolongation de contrat. […] Nous sommes très heureux que Jim ait accepté cette prolongation. Je l'avais dit, il y a deux ans, quand nous lui avions fait signer un premier contrat, que nous étions très chanceux qu'il ait manifesté l'intérêt de s'amener à Pittsburgh.

« Il est exactement le genre de personne dont nous avons besoin ici avec les Penguins de Pittsburgh, et il l'a démontré depuis deux ans. Tout ce que Jim a dit qu'il ferait à l'occasion de sa première entrevue avec nous, il l'a réalisé. »

L'éveil des Penguins en deuxième moitié de saison, qui a propulsé l'équipe vers le titre, n'a pas influencé la décision de Rutherford de rester.

« Avant même que l'équipe prenne son élan en décembre, David et moi avions commencé à en parler un peu, a indiqué Rutherford. Alors évidemment, quand vous gagnez, vous êtes davantage convaincus que c'est pertinent. Mais je pense bien qu'à un certain moment durant la saison, en décembre peut-être, j'avais déjà décidé que j'allais rester un peu plus longtemps. »

Rutherford a indiqué que son travail est devenu plus agréable en raison de la relation de travail qu'il a avec l'entraîneur Mike Sullivan, qu'il a embauché le 12 décembre pour succéder à Mike Johnston.

« [Les liens avec Sullivan] ont facilité les choses, a affirmé Rutherford. Je le connaissais un peu avant que nous l'embauchions. Évidemment, je le connais beaucoup mieux maintenant. Tout le monde sait à quel point il a fait du travail incroyable et à quel point c'est un entraîneur formidable. Mais j'ai aussi eu l'occasion d'apprendre, en l'observant moi-même, à quel point c'est une bonne personne. »

Quand on l'a embauché, le 6 juin 2014, Rutherford avait indiqué qu'il avait l'intention de rester en poste durant deux ou trois années tout en agissant comme mentor pour des directeurs généraux en devenir. Il continue d'encadrer le travail du directeur général associé Jason Botterill et de l'adjoint au d.g. Bill Guerin, mais il n'exclut pas la possibilité qu'il reste à Pittsburgh au-delà des trois années prévues à son nouveau contrat.

Rutherford a dit qu'il s'attend toujours à ce que des membres de son personnel deviennent un jour des directeurs généraux dans la LNH et il comprend que l'un ou l'autre d'entre eux pourrait se voir offrir une promotion au cours des prochaines années.

« On ne sait jamais vraiment ce qui va se passer, a souligné Rutherford. Nous n'avons jamais retenu qui que ce soit à qui on a offert une opportunité. Il faudra voir où tout cela nous mène. J'ai de très bons collègues qui travaillent avec moi. Ils facilitent beaucoup mon travail. »

Le premier contrat que Rutherford a signé avec les Penguins devait être son dernier dans le rôle de directeur général. Mais maintenant, il n'est plus aussi certain de ce que l'avenir lui réserve.

« C'est difficile à dire, a affirmé Rutherford. Après tout, quand j'ai quitté mon poste en Caroline, je croyais que ça y était. Puis, je suis venu ici pour deux années et maintenant, ce sera pour quelques années supplémentaires. Vous savez, pendant bien des années, les gens m'ont demandé, "Pendant combien de temps encore vas-tu le faire?" Je suis demeuré en poste plus longtemps que la plupart des gens qui m'ont posé cette question. Alors faites attention avant de me la poser! »

 

En voir plus