Skip to main content

Tour d'horizon de la section Métropolitaine

Les Capitals, les Blue Jackets, les Penguins et les Rangers luttent pour les trois premiers rangs

par Brian Compton @BcomptonNHL / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

LNH.com jette un regard sur l'état des forces des différentes équipes au moment d'amorcer la dernière ligne droite dans la course aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

La pause du Match des étoiles est maintenant terminée et le sprint de 10 semaines vers les séries éliminatoires de la Coupe Stanley s'amorce mardi.

Seulement quelques-unes des 30 équipes de la ligue sont à ce point en retard sur les autres au classement qu'elles doivent oublier les séries ou ne sont plus dans la course. Il y a 18 équipes qui se trouvent à neuf points l'une de l'autre. Il est probable qu'un maximum de six d'entre elles parviendront à se qualifier en vue des séries.

Voici la situation dans laquelle se trouvent les huit équipes de la section Métropolitaine au moment d'amorcer la course pour une place en séries :

CAPITALS DE WASHINGTON (33-10-6, 72 points, 1er dans la section, 1er dans l'Association de l'Est)

Matchs à disputer: 33 (16 à domicile, 17 à l'étranger)

Unités spéciales: avantage numérique: 20,7 pour cent (13e); désavantage numérique: 85,1 pour cent (4e)

Ce qui a bien fonctionné: Comme d'habitude, Braden Holtby a été sensationnel (24-8-4, moyenne de buts alloués de 1,97, pourcentage d'arrêts de ,930, six jeux blancs) et c'est un candidat logique pour remporter à nouveau le trophée Vézina, remis au meilleur gardien dans la ligue. Le capitaine Alex Ovechkin atteindra probablement le cap des 30 buts pour la 11e saison de suite quelque part en février, et l'attaquant Justin Williams connaît une autre excellente saison, lui qui a 17 buts et 11 aides. Le joueur de centre Nicklas Backstrom est le meilleur pointeur des Capitals avec une récolte de 47 points (13 buts, 34 aides) en 49 matchs.

Ce qui a mal tourné: Le jeu de puissance ne s'est remis en marche que récemment et il se classe au 13e rang dans la LNH. Si cette unité continue de bien faire, les Capitals pourraient être en bonne voie de terminer au premier rang dans la section Métropolitaine.

Besoins: Alors qu'on se demande toujours si les Capitals pourront enfin aller loin dans les séries, ils profiteraient sans doute des services d'un autre vétéran attaquant qui sait ce que ça prend pour décrocher un championnat, qu'ils pourraient obtenir d'ici la date limite des transactions du 1er mars.

Espoirs de trophée: Holtby (Vézina), Barry Trotz (Jack Adams)

Calendrier: Washington disputera cinq de ses six premiers matchs en février au Verizon Center, dont quatre de suite. Au mois de mars, les Capitals feront un voyage de trois matchs sur la côte Ouest et un autre de trois matchs en quatre soirs au Minnesota, au Colorado et en Arizona.

Chances de succès: Normalement, la fiche actuelle des Capitals leur aurait procuré une plus forte avance au sommet de la section, mais il s'agit d'une année tout à fait exceptionnelle dans la Métropolitaine, alors que plusieurs formations connaissent d'excellentes saisons. Peut-être est-ce là un contexte qui aidera davantage les Capitals dans leur préparation en vue des séries.

BLUE JACKETS DE COLUMBUS (32-12-4, 68 points, 2e dans la section, 2e dans l'Association de l'Est)

Matchs à disputer: 34 (17 à domicile, 17 à l'étranger)

Unités spéciales: avantage numérique: 24,6 pour cent (1er); désavantage numérique: 83,2 pour cent (égalité 8e)

Ce qui a bien fonctionné: Forts du meilleur jeu de puissance dans la ligue et des excellentes prestations de Sergei Bobrovsky devant le filet (28-9-2, moyenne de buts alloués de 2,10, pourcentage d'arrêts de ,929), les Blue Jackets ont connu la deuxième plus longue séquence de victoires dans l'histoire de la LNH quand ils ont aligné 16 gains de suite du 29 novembre au 3 janvier. Du même coup, ils se sont placés en excellente position pour accéder aux séries. Ce serait là un revirement de situation formidable pour Columbus, qui a signé 34 victoires l'hiver dernier et a terminé au 27e rang du classement général de la LNH.

Ce qui a mal tourné: Columbus se fie trop souvent à Bobrovsky, alors que l'équipe a accordé près de 30 tirs au but par rencontre. Bobrovsky a été à la hauteur de la tâche, mais les Blue Jackets devront passer moins de temps dans leur propre zone en deuxième moitié de saison.

Besoins: Pour réduire le nombre de tirs au but alloués, les Blue Jackets pourraient essayer de faire l'acquisition d'un défenseur à caractère défensif en vue du dernier droit de la saison et des séries.  

Espoirs de trophée: Bobrovsky (Vézina), Zach Werenski (Calder), John Tortorella (Jack Adams)

Calendrier: C'est au milieu du mois de février que les Blue Jackets profiteront de leur plus belle occasion de dépasser Washington au premier rang. Columbus aura alors droit à un séjour de sept matchs à domicile, du 9 au 25 février.

Chances de succès: Les partisans des Blue Jackets attendent toujours l'occasion d'assister à un match du deuxième tour éliminatoire, mais leurs chances de vivre un tel moment seront meilleures que jamais ce printemps.

PENGUINS DE PITTSBURGH (30-13-5, 65 points, 3e dans la section, 3e dans l'Association de l'Est)

Matchs à disputer: 34 (16 à domicile, 18 à l'étranger)

Unités spéciales: avantage numérique: 22,8 pour cent (5e); désavantage numérique: 78,9 pour cent (24e)

Ce qui a bien fonctionné: Sidney Crosby continue d'être celui qu'on peut sans doute considérer comme le meilleur joueur au monde. Il est le meneur de la LNH pour les buts avec 28 en 42 matchs. Pittsburgh a par ailleurs eu droit à un meilleur rendement que prévu de la part du défenseur Justin Schultz, qui a déjà établi un sommet en carrière pour les points avec 35. Il a huit buts et 27 aides en 48 rencontres.

Ce qui a mal tourné: Les blessures ont gêné Kristopher Letang, le meilleur défenseur des Penguins, si bien que celui-ci a seulement pris part à 30 matchs. Le désavantage numérique a connu d'énormes difficultés et devra s'améliorer avant le début des séries.

Besoins: Pittsburgh profiterait des services d'un autre attaquant à caractère défensif en vue du dernier droit, quelqu'un qui pourrait aussi redonner de la vigueur au désavantage numérique.

Espoirs de trophée: Crosby (Hart)

Calendrier: Les Penguins devront faire un voyage de quatre matchs dans l'Ouest canadien à la mi-mars, qui pourrait avoir un impact important sur leurs chances d'obtenir l'avantage de la glace en vue du premier tour des séries.

Chances de succès: Tant et aussi longtemps que Crosby restera en santé, les Penguins ont des chances réalistes de défendre leur titre de champions de la Coupe Stanley.

RANGERS DE NEW YORK (31-17-1, 63 points, 4e dans la section, 5e dans l'Association de l'Est)

Matchs à disputer: 33 (16 à domicile, 17 à l'étranger)

Unités spéciales: avantage numérique: 20,7 pour cent (12e); désavantage numérique: 82,2 pour cent (13e)

Ce qui a bien fonctionné: L'entraîneur Alain Vigneault a été en mesure d'utiliser ses quatre trios régulièrement pendant une bonne partie de la première moitié de saison, et pas mal tout le monde a contribué aux succès de l'équipe. Michael Grabner s'est avéré une belle surprise, ses 21 buts lui donnant le premier rang dans l'équipe à ce chapitre. Il est l'un des sept attaquants des Rangers à avoir atteint le cap des 10 buts.

Ce qui a mal tourné: Le gardien Henrik Lundqvist a été erratique en première moitié de saison, à ce point qu'Antti Raanta a eu droit à quatre départs de suite en décembre. Lundqvist a mieux fait ces derniers temps, mais la défensive des Rangers pourra-t-elle tenir le coup?

Besoins: Si les défenseurs Dan Girardi et Kevin Klein continuent de connaître des difficultés, le directeur général Jeff Gorton fera probablement tout en son pouvoir pour renflouer son équipe à la ligne bleue avant la date limite des transactions. 

Espoirs de trophée: Aucun

Calendrier: Les Rangers disputeront quatre matchs d'affilée à domicile en février contre des équipes de l'Association de l'Ouest. Ce sera alors une belle occasion d'amorcer une poussée qui permettrait à l'équipe de revenir parmi les trois premières dans la section Métropolitaine. Les New-Yorkais feront ensuite un voyage sur la Côte Ouest, à la fin de mars, contre les trois équipes de la Californie.

Chances de succès: New York est pratiquement assuré de prendre part aux séries pour une septième année de suite. Après, les possibilités de faire un long parcours ce printemps dépendront des prestations de Lundqvist, qui fêtera son 35e anniversaire de naissance en mars.

FLYERS DE PHILADELPHIE (25-19-6, 56 points, 5e dans la section, 7e dans l'Association de l'Est)

Matchs à disputer: 32 (16 à domicile, 16 à l'étranger)

Unités spéciales: avantage numérique: 21,5 pour cent (9e); désavantage numérique: 81,0 pour cent (17e)

Ce qui a bien fonctionné: Philadelphie a remporté 10 matchs de suite du 27 novembre au 14 décembre. C'est en grande partie cette séquence qui leur permet d'occuper la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries dans l'Association de l'Est. L'attaquant Jakub Voracek est de retour en force cette saison avec une production de 44 points (14 buts, 30 aides) en 50 matchs, tandis que l'attaquant Wayne Simmonds est le meneur chez les Flyers pour les buts, avec 21. Les recrues Travis Konecny et Ivan Provorov semblent destinées à devenir des joueurs solides dans la LNH.

Ce qui a mal tourné: Le défenseur Shayne Gostisbehere n'a pas vraiment bâti sur ce qu'il a accompli la saison dernière, sa première dans la LNH, alors qu'il avait épaté avec une production de 17 buts en 64 matchs et avait aidé les Flyers à obtenir une qualification surprise en séries. Cette saison, Gostisbehere a quatre buts en 47 matchs et il affiche un différentiel de moins-17. Il devra faire mieux durant la dernière ligne droite de la campagne.

Besoins: Les Flyers profiteraient de l'acquisition d'un autre défenseur responsable défensivement avant la date limite des transactions, surtout si Gostisbehere ne rebondit pas en deuxième moitié de saison.

Espoirs de trophée: Aucun

Calendrier: Les Flyers feront un voyage de trois matchs dans l'Ouest canadien à la mi-février, puis suivra un difficile séjour de quatre rencontres à l'étranger vers la fin de mars, qui amènera l'équipe à Winnipeg, au Minnesota, à Columbus et à Pittsburgh.  

Chances de succès: Philadelphie a des joueurs menaçants à l'attaque, mais si Gostisbehere ne contribue pas davantage, ce sera difficile de retourner en séries ce printemps.

ISLANDERS DE NEW YORK (21-17-9, 51 points, 6e dans la section, 11e dans l'Association de l'Est)

Matchs à disputer: 35 (13 à domicile, 22 à l'étranger)

Unités spéciales: avantage numérique: 14,6 pour cent (26e); désavantage numérique: 80,1 pour cent (21e)

Ce qui a bien fonctionné: Pas grand-chose durant les trois premiers mois de la saison, à tel point que l'entraîneur Jack Capuano a été congédié le 17 janvier. Les Islanders ont toutefois réagi depuis, affichant un dossier de 4-0-1 à leurs cinq premières rencontres sous les ordres de Doug Weight.

Ce qui a mal tourné: L'attaquant Andrew Ladd n'est même pas venu près de répondre aux attentes qui avaient été fondées en lui quand il a signé un contrat de sept ans au montant de 38,5 millions $, l'été dernier, bien qu'il ait marqué deux buts lors du dernier match des Islanders avant la pause du Match des étoiles, dans un gain de 3-1 contre les Canadiens de Montréal, jeudi dernier. La tenue de la Coupe du monde de hockey 2016 a privé Ladd d'une période de temps adéquate pour développer une chimie avec le capitaine John Tavares, et ces deux joueurs n'ont pas oeuvré au sein du même trio depuis le mois d'octobre.

Besoins: Le joueur de centre Frans Nielsen, qui s'aligne maintenant avec les Red Wings de Detroit, manque vraiment aux Islanders. Ceux-ci auraient besoin d'un joueur de centre de deuxième trio capable de contribuer, autant défensivement qu'offensivement. 

Espoirs de trophée: Aucun

Calendrier: Si les Islanders veulent accéder aux séries, ils devront mieux faire à l'étranger qu'en première moitié de saison (6-9-4). Dix-sept des 24 derniers matchs de la formation new-yorkaise auront lieu ailleurs qu'au Barclays Center, et les Islanders feront un voyage de neuf matchs du 21 février au 11 mars.

Chances de succès: Les Islanders auront fort à faire pour participer aux séries, mais au moins ils auront redonné espoir à leurs partisans en raison de leur niveau de jeu des deux dernières semaines. Pour poursuivre dans la même veine, il faudra que Tavares soit leur chef de file et que Thomas Greiss continue de montrer qu'il est à la hauteur de la tâche que représente le poste de gardien no 1 dans la LNH.

HURRICANES DE LA CAROLINE (21-20-7, 49 points, 7e dans la section, 13e dans l'Association de l'Est)

Matchs à disputer: 34 (19 à domicile, 15 à l'étranger)

Unités spéciales: avantage numérique: 16,3 pour cent (23e); désavantage numérique: 88,1 pour cent (1er)

Ce qui a bien fonctionné: La Caroline a le meilleur désavantage numérique dans la LNH, celui-ci étant mené par l'attaquant Viktor Stalberg, qui a marqué deux buts à court d'un homme. L'attaquant Jeff Skinner est parvenu à rester en santé et il est le meneur chez les Hurricanes pour les points, avec 35 (17 buts, 18 aides) en 47 matchs.

Ce qui a mal tourné: Le poste de gardien de but s'est avéré quelque peu problématique. Cam Ward a amorcé 41 matchs, mais son pourcentage d'arrêts s'élève à seulement ,906.

Besoins: Les Hurricanes profiteraient des services d'un autre ailier capable de marquer pour enlever un peu de pression à des joueurs tels que Skinner et la recrue Sebastian Aho, qui a amassé 26 points (12 buts, 14 aides) en 48 matchs.

Espoirs de trophée: Aucun

Calendrier: La Caroline profitera d'un séjour à domicile de cinq matchs du 17 au 26 février et d'un autre de quatre rencontres du 27 mars au 1er avril. Les Hurricanes n'ont plus que quatre affrontements à disputer à l'extérieur de leur fuseau horaire.

Chances de succès: Le calendrier favorise les Hurricanes, qui ont encore 19 matchs à domicile à disputer. Ils auront toutefois besoin que les gardiens fassent mieux et que l'attaque produise davantage pour accéder aux séries.

DEVILS DU NEW JERSEY (20-21-9, 49 points, 8e dans la section, 16e dans l'Association de l'Est)

Matchs à disputer: 32 (19 à domicile, 13 à l'étranger)

Unités spéciales: avantage numérique: 14,3 pour cent (28e); désavantage numérique: 81,3 pour cent (16e)

Ce qui a bien fonctionné: L'attaquant Taylor Hall a été solide à sa première saison au New Jersey, lui a qui a récolté 31 points (11 buts, 20 aides) en 40 matchs. Le gardien Keith Kinkaid (pourcentage d'arrêts de ,920 en 16 matchs) livre une belle bataille au gardien no 1 Cory Schneider pour obtenir plus de temps de jeu.

Ce qui a mal tourné: Les unités spéciales n'ont pas été formidables. Schneider a été loin d'être aussi bon qu'il l'a été par le passé (moyenne de 2,71 en 37 matchs), tandis que le défenseur Damon Severson affiche un différentiel de moins-23.

Besoins: Les Devils doivent apporter plusieurs correctifs à leur façon de jouer dans leur propre zone. Schneider doit résister à Kinkaid et montrer à tout le monde qu'il mérite encore d'être l'homme de confiance.

Espoirs de trophée: Aucun

Calendrier: Le New Jersey disputera cinq matchs de suite à domicile du 6 au 18 février. Trois des cinq matchs des Devils en avril auront lieu au Prudential Center.

Chances de succès: On peut difficilement envisager que les Devils dépassent un aussi grand nombre d'équipes au classement et trouvent une façon d'accéder aux séries, mais Schneider est encore capable de revenir en force et il reste bien assez de matchs à domicile pour réussir à gagner du terrain.

En voir plus