Skip to main content

Touchette : Le CH dans le top trois

Les Canadiens doivent saisir leur chance pendant que leur fenêtre est encore ouverte

par Serge Touchette / Chroniqueur LNH.com

Votre attention s.v.p.

L'heure est aux prédictions.

Prophètes de malheur ou de bonheur, le moment est venu de se mouiller le gros orteil. Juste un peu.

La grande question: Où donc se classeront les Canadiens de Montréal, cette saison ?

Je vous le donne en mille: dans le top trois de l'Association de l'Est.

Des objections ?

À un moment ou l'autre, toute équipe, qui sait y faire, a droit à une fenêtre avec vue directe non pas sur la mer mais sur la possibilité de réaliser deux, trois, parfois cinq saisons fructueuses sur une période de cinq ou sept ans.

Or les Canadiens ont le nez collé sur la fameuse fenêtre.

À eux de saisir leur chance. La dite fenêtre se referme parfois plus vite que prévu. Et Dieu sait quand elle s'ouvrira à nouveau.

Carey Price, le grand disparu de 2015-2016, est réapparu et l'équipe est dans la force de l'âge, une équipe qui, plus que jamais, porte la signature de son directeur général Marc Bergevin, l'homme qui a osé déraciner P.K. Subban, celui qui, il n'y pas si longtemps, était perçu comme le joueur destiné à relever la concession montréalaise avec la complicité de Price.

Bergevin aura donc amorcé un virage inattendu, qui n'est pas sans risque. Il arraché le flambeau des mains de Subban pour le confier à Shea Weber. Un geste audacieux que celui-là.

Ce qui amène la question qui tue: Est-ce que Price sera en santé durant toute la saison ?

Bergevin et l'entraîneur Michel Therrien croient que oui, mais on les soupçonne de faire brûler des lampions quelque part au Centre Bell.

Tout le monde est unanime: les Canadiens iront aussi loin que l'ancien gagnant du trophée Hart voudra bien les mener.

Price n'est pas seulement le meilleur gardien de but de la planète; il est un capitaine sans le 'C' sur son chandail et il est ce troisième défenseur, qui est passé maître dans l'art de contrôler la rondelle aux abords de son filet, un troisième défenseur qui a cruellement manqué aux Canadiens, l'an passé.

Combien de fois les défenseurs des Canadiens se sont-ils retrouvés la face dans la baie vitrée, l'année dernière ?

Un stabilisateur

Malgré le départ de P.K. Subban, les Canadiens forment une équipe améliorée. Mieux équilibrée aussi.

Bergevin a échangé un défenseur talentueux, flamboyant et populaire auprès des fans contre un défenseur talentueux, au style sobre et populaire auprès de ses ... coéquipiers.

Shea Weber, on s'entend, ne sera jamais Subban, mais il est l'un des trois ou quatre meilleurs défenseurs de la LNH doublé d'un leader, parole de Mike Babcock et de bien d'autres, hors de l'ordinaire.

Il n'a pas besoin de lever le ton ou de fracasser son bâton contre un mur du vestiaire pour faire passer son message. Il lui suffit simplement d'attacher ses patins pour convaincre son entourage de monter leur jeu d'un cran ou deux.

Il stabilisera la défense et il apaisera les troupes lors des mauvais jours.

Et des mauvais jours, il y en aura. Price n'est pas parfait.

Offensivement, les Canadiens seront meilleurs. Meilleurs parce que Alex Galchenyuk, pour un, est mûr pour passer à un niveau supérieur après sa récolte de 30 buts, l'année dernière. Une production de 70 points n'est pas hors de sa portée.

Radulov déterminé  

Max Pacioretty, Tomas Plekanec et Brendan Gallagher sont des valeurs sûres, Alexander Radulov, visiblement déterminé à ranimer sa carrière dans la LNH, n'est pas Alexander Semin et Andrew Shaw donnera des dents et du caractère au trio numéro trois.

N'empêche que l'addition d'un autre joueur offensif ne ferait pas de tort, de préférence un autre joueur de centre.

En attendant, les Canadiens ont certainement meilleure mine.

Il en sera ainsi tant et aussi longtemps que le genou de Carey Price tiendra le coup.

Et que Bergevin et Therrien allumeront des lampions.

Quelques prédictions

En terminant, d'autres prédictions en vue de la nouvelle campagne:

Champion de la section Métropolitaine: Pittsburgh

Champion de la section Atlantique: Tampa Bay

Champion de la section Centrale: Nashville

Champion de la section Pacifique: Los Angeles

Premier Association de l'Est: Tampa Bay

Premier Association de l'Ouest: Nashville

Coupe Stanley: Gardons-nous une petite gêne quand même. Si vous voulez bien, on s'en reparlera dans quelques mois !

Trophée Art Ross: Sidney Crosby suivit de Jamie Benn.

Trophée Hart: Connor McDavid devant Crosby et Patrick Kane.

Trophée Maurice Richard: Alexander Ovechkin. Qui d'autre ?

Trophée Norris: Drew Doughty devant Shea Weber et Erik Karlsson.

Trophée Vézina: Carey Price.

Trophée Calder: Auston Matthews, qui deviendra le premier joueur des Maple Leafs de Toronto à mériter pareil honneur depuis Brit Selby en 1965-66.

En voir plus