Skip to main content

Tomas Tatar est vite retombé sur ses pieds

L'ailier slovaque affirme qu'il aurait été prêt à renoncer à une clause de non-échange afin de joindre les Canadiens

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Tomas Tatar n'avait jamais été échangé avant de passer des Red Wings de Detroit aux Golden Knights de Vegas en février, la saison dernière.

Impliqué dans une deuxième transaction cette année lundi, l'ailier slovaque âgé de 27 ans se dit que la période d'adaptation sera sans doute plus facile en s'amenant avec sa nouvelle équipe avant l'ouverture du camp d'entraînement.

« Possiblement oui », a répondu Tatar, qui a rencontré les journalistes de Montréal pour la première fois en chair et en os, avec une casquette des Canadiens vissée sur la tête.

« Je n'ai rien à redire au sujet de l'accueil qu'on m'a réservé à mon arrivée chez les Golden Knights, a-t-il précisé. Mais j'arrivais dans un groupe déjà très tissé serré qui connaissait du succès ensemble. C'est plus difficile de faire sa place dans ce temps-là. »

À LIRE AUSSI : Un déracinement plus difficile que prévu pour Alzner | Patience avec Kotkaniemi, martèle Bouchard | Est : Comment les équipes qui ont raté les séries vont-elles se qualifier?

Tatar avait tout mis en œuvre afin de faciliter la transition cet été, en se portant entre autres acquéreur d'une maison à Las Vegas. S'il admet avoir été ébranlé sur le coup en apprenant qu'il passait aux Canadiens dans l'échange de Max Pacioretty, il ajoute du même souffle être rapidement retombé sur ses pieds.

« Ce sont les affaires, vous devez accepter les situations comme elles se présentent. Je suis gonflé à bloc d'être ici et, après avoir réglé quelques trucs avec la maison à Las Vegas, je suis très emballé d'être un membre des Canadiens de Montréal. »

Arrivé en ville tard la veille, il a pris part à la journée des tests physiques et des examens médicaux de l'équipe qui a marqué la rentrée officielle des 66 joueurs invités au camp d'entraînement.

« J'avais hâte de rencontrer les gars. Je les connais pas mal tous, mais pas comme coéquipiers », a-t-il dit, en s'amusant du quolibet de « Tuna Tartar » (tartare de saumon) dont l'a affublé son nouveau coéquipier Andrew Shaw. « Je veux créer une bonne entente avec eux et être un bon leader dans le groupe.

« La tâche s'annonce difficile pour l'équipe, mais j'ai hâte de m'y atteler. »

Tatar a expliqué que son contrat ne contient pas de clause de non-échange, mais qu'il y aurait renoncé volontiers afin de joindre le CH. Il a ajouté avoir très hâte de vivre l'engouement des partisans. 

Video: DET@TBL: Tatar réduit l'écart à 3-1

« J'ai été préparé pour ça pendant toutes mes années passées à Detroit. Je sais que ce sera encore plus fort à Montréal. Je suis heureux de porter les couleurs d'une équipe canadienne. »

Tatar devrait avoir un avant-goût de ce qui l'attend dès l'ouverture du camp sur la glace au Complexe sportif Bell de Brossard, vendredi matin.

Cinquante-huit joueurs devraient être sur la patinoire, selon le CH, puisque cinq jeunes et trois vétérans sont sur la touche, blessés.
Le défenseur Shea Weber ainsi que les attaquants Shaw et Paul Byron devraient manquer à l'appel, quoique Byron pourrait être présent.

Le CH va tenir un match entre les Blancs-Rouges au Centre Bell, dimanche, deux jours avant d'amorcer son calendrier préparatoire à domicile face aux Devils du New Jersey, mardi.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.