Skip to main content

Tomas Hertl contraint de rater le match no 3

L'entraîneur des Sharks Peter DeBoer confirme l'absence de l'attaquant

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

SAN JOSE - Les Sharks de San Jose seront privés des services de l'attaquant Tomas Hertl pour le troisième match de la Finale de la Coupe Stanley contre les Penguins de Pittsburgh au SAP Center, samedi (20h HE; TVA Sports, CBC, NBCSN).

L'entraîneur Peter DeBoer a confirmé l'absence du jeune attaquant en raison d'une blessure au bas du corps, samedi matin.

Hertl n'avait pas participé à la séance d'entraînement de l'équipe, vendredi. Il avait patiné légèrement en solitaire en survêtement avant l'arrivée de ses coéquipiers sur la glace.

Il s'agit d'une perte importante pour les Sharks parce que DeBoer juge que Hertl a été le meilleur attaquant de l'équipe dans les deux premiers matchs de la Finale disputés à Pittsburgh.

On ne sait pas trop à quel moment le jeune Tchèque a subi la blessure. Il a été mis durement en échec par Patric Hornqvist en troisième période du match no 2, mercredi.

En l'absence de Hertl à l'entraînement, Melker Karlsson s'était entraîné aux côtés de Joe Pavelski et de Joe Thornton, au sein de l'unité no 1 à l'attaque.

Laissé de côté mercredi, Dainius Zubrus avait repris sa place dans le quatrième trio, avec Nick Spaling et Tommy Wingels. Zubrus va remplacer Hertl dans la formation.  

Le sixième joueur

Les Sharks sont heureux d'être de retour chez eux et ils miseront grandement sur le soutien de leur sixième joueur afin de renverser la vapeur dans la série.

« C'est un amphithéâtre peu commode où jouer, a souligné le joueur de centre Logan Couture. Les amateurs sont près de l'action. Dans le vestiaire, avant même d'aller sur la glace, on entend le bruit assourdissant de la foule. Je n'ai jamais vécu l'expérience comme adversaire, mais les joueurs que je connais qui m'en ont parlé m'ont tous dit combien les premières minutes d'un match ici peuvent être intimidantes. Ce sera à nous d'imposer notre rythme dès le départ afin de mettre la foule dans le coup. »

L'entraîneur DeBoer a dit que les Sharks tenteront de se nourrir de tous les avantages qu'ils peuvent s'offrir, comme l'appui de la foule et l'avantage d'avoir le dernier mot dans les changements. DeBoer aura le loisir d'opposer les joueurs qu'il veut à ceux des Penguins aux arrêts de jeu.

« Le jumelage de joueurs contre les Penguins représente un beau défi quand Sidney Crosby, Evgeni Malkin et Phil Kessel évoluent sur trois trios différents », a-t-il relevé.

DeBoer devra sans doute se résoudre à surutiliser ses deux meilleurs duos de défenseurs - Paul Martin-Brent Burns et Justin Braun-Marc-Édouard Vlasic - parce que le troisième duo - Brenden Dillon-Roman Polak - a de la difficulté à suivre le rythme.

Le Québécois Vlasic s'est dit partant pour jouer davantage que les 21 :02 et 22 :04 minutes qu'il a passées sur la patinoire dans les matchs nos 1 et 2, respectivement.

« J'espère jouer plus. Je veux faire mieux qu'au cours des deux premiers matchs », a-t-il lancé, loin d'être abattu. « Ils (les Penguins) sont à moitié chemin avec deux victoires et nous sommes juste un peu plus loin. »

Chez les Penguins, on ne pense même pas à l'avance de deux matchs qu'on possède. On reste concentré que sur le match à disputer.

« Ça ne veut absolument rien dire. Nous ne tenons rien pour acquis, a affirmé Kristopher Letang. Le prochain match que tu joues est toujours le plus important. C'est notre approche. Les Sharks ont été incroyables pendant toute la saison et nous savons qu'ils vont tout donner devant leurs partisans. Nous n'aurons pas le choix de fournir une meilleure performance que celles que nous avons connues à la maison. »

Letang et les autres vétérans des Penguins - les Sidney Crosby, Evgeni Malkin et Chris Kunitz - savent pertinemment qu'une priorité de deux matchs en Finale de la Coupe Stanley n'est pas nécessairement synonyme de conquête.

En 2009, les Red Wings de Detroit avaient gagné les deux premiers matchs à domicile face aux Penguins, avant de s'incliner au bout de sept matchs.

Voici les alignements projetés des Penguins et des Sharks:

PENGUINS

Conor Sheary   - Sidney Crosby - Patric Hornqvist 
Bryan Rust   - Evgeni Malkin  - Chris Kunitz 
Carl Hagelin  - Nick Bonino   - Phil Kessel
Eric Fehr   - Matt Cullen   - Tom Kuhnhackl

Brian Dumoulin   - Kristopher Letang
Olli Maatta   - Ben Lovejoy  
Ian Cole   - Justin Schultz

Matt Murray  
Marc-Andre Fleury

Blessé: Trevor Daley   (cheville)
Rayés de l'alignement: Beau Bennett  , Oscar Sundqvist, Derrick Pouliot

SHARKS

Melker Karlsson - Joe Thornton  - Joe Pavelski 
Patrick Marleau  - Logan Couture  - Joonas Donskoi

Matt NietoChris Tierney   - Joel Ward  
Dainius Zubrus - Nick Spaling  - Tommy Wingels

Paul Martin   - Brent Burns
Justin Braun   - Marc-Édouard Vlasic
Brenden Dillon  - Roman Polak

Martin Jones  
James Reimer

Blessé : Tomas Hertl (bas du corps)
Rayés de l'alignement : Matt Tennyson  , Dylan DeMelo  , Micheal Haley

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.