Skip to main content

Timide récolte pour la LHJMQ

Seulement 14 espoirs de la ligue ont trouvé preneur au repêchage 2016 de la LNH

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BUFFALO - Le recruteur québécois des Predators de Nashville, Jean-Philippe Glaude, n'était pas peu fier de ses deux prises dans la LHJMQ, samedi.

Les Predators, qui avaient réclamé le défenseur Dante Fabbro en 17e position au premier tour vendredi, ont enchaîné samedi matin en sélectionnant les défenseurs québécois Samuel Girard des Cataractes de Shawinigan et Frédéric Allard des Saguenéens de Chicoutimi, aux 47e et 78e rangs.

« Pour être honnête, nous avions peine à croire que Samuel Girard soit encore disponible à la 47e position, a admis Glaude. Nous n'avions pas prévu le coup. Nous nous attendions à ce qu'il parte dans les sept à 10 premiers de la deuxième ronde. Au 33e rang, nous l'aurions même pris. »

Les Predators ont profité du fait que les Canadiens de Montréal s'étaient départis de leurs deux choix de deuxième tour. Le directeur du recrutement amateur de l'équipe Trevor Timmins a d'ailleurs indiqué clairement que Girard était dans sa mire.

Plusieurs équipes ont sans doute décidé de faire l'impasse sur le défenseur natif de Roberval en raison de sa petite taille (5 pieds 9 pouces, 161 livres).

« Je n'ai pas eu du tout de problème à le vendre à mes collègues recruteurs », a continué Glaude, qui est enseignant à l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). « Nous adorons ce type de défenseur. Nous avons une grande confiance en lui. »

Les Predators ont un défenseur comme Girard dans leur formation en Ryan Ellis.

« Il ne pourra pas avoir de meilleur modèle que Ryan Ellis. Ils sont du même moule, a souligné Glaude. Peu importe la grandeur, quand tu as du talent comme lui, tu trouves le moyen de percer. Il (Girard) a été le meilleur marqueur chez les défenseurs dans les trois principales ligues juniors au Canada à l'âge de 17 ans (74 points en 67 matchs). Son talent est illimité. Il possède un sens inné du jeu, un instinct naturel. Sa capacité à s'adapter à n'importe quelle situation est ce qui m'impressionne le plus. »

Girard était classé 38e espoir nord-américain sur la liste du Bureau central de dépistage de la LNH. Il sait que sa petite taille l'a fait reculer au classement.

« Il y a sûrement des équipes qui ne m'ont pas repêché en raison de ma grandeur, a-t-il dit. Je me dis cependant que si les Predators m'ont réclamé c'est parce qu'ils adorent mon style. Les Predators ont plusieurs défenseurs qui ne sont pas imposants physiquement mais qui font bien circuler la rondelle comme moi. J'ai comme modèle Kristopher Letang des Penguins de Pittsburgh qui n'est pas le plus gros également. »

Pour ce qui est d'Allard, les Predators l'ont choisi au rang où ils projetaient qu'il pourrait sortir. Le hockeyeur natif de Québec avait été répertorié au 32e rang en Amérique du Nord par le Bureau central de la LNH.

« Il a connu une progression constante depuis deux ans, a dit Glaude. Il a acquis de la maturité, étant donné qu'il a presque fait ses débuts dans les rangs juniors à l'âge de 15 ans. Sa capacité à bien faire circuler la rondelle et son excellent sens du jeu sont ses principales qualités. C'est de plus un leader, un compétiteur et une excellente personne. »

Mauvaise journée

Le coup d'éclat des Predators a été un rare rayon de soleil dans le ciel de la LHJMQ, qui n'a vu que 14 espoirs être réclamés, au total des deux journées. C'est une des pires performances de l'histoire de la ligue.

Après Pierre-Luc Dubois, qui a été le troisième joueur repêché vendredi, et Julien Gauthier, 21e espoir, 12 autres ont trouvé preneur, samedi.

Pascal Laberge des Tigres de Victoriaville a été le premier appelé samedi, au 36e rang par les Flyers de Philadelphie.

Le gardien Evan Fitzpatrick du Phoenix de Sherbrooke a été le troisième, après Girard. Les Blues de St.Louis l'ont choisi avec le 59e choix.

Les autres sont Vitaly Abramov, des Olympiques de Gatineau, choisi par les Blue Jackets de Columbus (65e), Luke Green, des Sea Dogs de Saint-Jean, par les Jets de Winnipeg (79e), Brandon Gignac, des Cataractes, par les Devils du New Jersey (80e), Nathan Noel, des Sea Dogs, par les Blackhawks de Chicago (113e), Alex Dostie, des Olympiques, par les Ducks d'Anaheim (115e), Manuel Wiederer, des Wildcats de Moncton, par les Sharks de San Jose (150e), Gabriel Fontaine, des Huskies de Rouyn-Noranda, par les Rangers de New York (171e) et Otto Somppi, des Mooseheads de Halifax, par le Lightning de Tampa Bay (206e).  

Les séances de repêchage à Buffalo se suivent, mais ne se ressemblent pas pour la LHJMQ. En 1998, la ligue avait vu 41 espoirs être sélectionnés, incluant sept dès le premier tour. C'était l'année de Vincent Lecavalier ainsi que des Alex Tanguay, Simon Gagné et Eric Chouinard.

En voir plus