Skip to main content

Tim Murray et Dan Bylsma congédiés par les Sabres

Le directeur général et l'entraîneur n'ont pas réussi à mener Buffalo en séries lors de leurs deux saisons en place

LNH.com @NHL

Le directeur general Tim Murray et l'entraîneur Dan Bylsma ont été congédiés par les Sabres de Buffalo mardi.

Les Sabres ont terminé huitième dans la section Atlantique avec une fiche de 33-37-12 cette saison et ont raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley une sixième saison de suite.

Murray, 53 ans, a été engagé le 9 janvier 2011 après huit saisons comme directeur général adjoint avec les Sénateurs d'Ottawa. Il a repêché Jack Eichel et a complété une transaction majeure quand il a fait l'acquisition de l'attaquant Evander Kane et du défenseur Zach Bogosian des Jets de Winnipeg le 11 février 2015 en retour du défenseur Tyler Myers, de l'attaquant Drew Stafford, d'espoirs et d'un choix de première ronde en 2015.

Bylsma, 46 ans, a conservé une fiche de 68-73-23 en deux saisons avec les Sabres. Il a remplacé Ted Nolan le 29 mai 2015 après six saisons derrière le banc des Penguins de Pittsburgh, avec qui il a remporté la Coupe Stanley en 2009.

Les Sabres se sont améliorés par 27 points lors de la première saison de Bylsma (54 points en 2014-15 à 81 points en 2015-16).

Eichel a nié mercredi un article qui a affirmé qu'il n'avait aucun désir de signer une prolongation de contrat avec les Sabres si Bylsma demeurait l'entraîneur-chef de la formation.

Les Sabres ont récolté trois points de moins que lors de la première saison de Bylsma à la barre de l'équipe. Eichel a admis qu'il aurait pu mieux gérer sa frustration lorsque les joueurs des Sabres ont rencontré les médias au terme de la saison, mais qu'il ne blâmait pas l'entraîneur.

« J'étais frustré de mon rendement à la fin de l'année, a expliqué Eichel au Buffalo News. Je ne suis pas le genre de gars qui pointe les autres du doigt et je sens que les gens me perçoivent comme ça. C'est ce qui me frustre le plus et qui me déçoit. Je dois devenir un meilleur joueur, un meilleur coéquipier et un meilleur leader. Je crois que je travaille là-dessus. On ne peut rien faire sauf tenter de s'améliorer, c'est comme ça que je le vois.

« Juste de lire ce que les gens écrivent après ma rencontre avec le directeur général Tim Murray et Dan, je pense que les deux se sont bien déroulés. Rien de ce que j'ai lu jusqu'à maintenant n'est vrai. C'est un peu frustrant parce que je pensais qu'on s'en allait dans la bonne direction en quittant Buffalo. Même si nous n'avons pas eu une bonne saison, il faut regarder vers l'avenir. »

En voir plus