Skip to main content

Thornton aurait aimé avoir une chance de gagner la Coupe

Le vétéran joueur de centre aurait accepté d'être échangé par les Sharks afin de rejoindre une équipe prétendante

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

PHILADELPHIA - Joe Thornton était prêt à quitter les Sharks de San Jose afin d'avoir la chance de remporter une Coupe Stanley. Quoiqu'il en soit, il sera de la formation californienne pour affronter les Flyers de Philadelphie au Wells Fargo Center, mardi (19 HE; NBCSP, NBCSCA, NHL.TV).

« J'aurais aimé avoir une chance, a affirmé Thornton mardi. J'ai pourchassé ce rêve pendant 22 ans et j'aurais aimé me donner l'occasion. Je voulais aussi obtenir quelque chose en retour (pour les Sharks). Mais ça n'a pas fonctionné. Retour à la routine. C'est comme ça. »

À LIRE AUSSI : La quête de la Coupe Stanley de Marleau se poursuit avec les PenguinsSharks : Couture pourrait jouer mardi

Le joueur de centre de 40 possède une clause de non-échange à son contrat d'un an qu'il a signé le 6 septembre, alors il était en mesure de contrôler sa destinée.

 « (Thornton) était très impliqué dans le processus et il était prêt à regarder les options, a indiqué le directeur général des Sharks lundi. Ultimement, nous n'avons pas réussi à trouver une entente. »

Thornton semble incertain du pourquoi.

 « Je ne sais pas vraiment (pourquoi). Évidemment, les équipes ont pris d'autres directions, a dit Thornton. C'est ce qui est forcément arrivé puisque je suis encore un Shark, et je suis heureux de l'être (malgré tout). Je voulais avoir la chance de gagner une Coupe, car je suis rendu un peu vieux. Je crois encore qu'il me reste quelques années, mais en vieillissant vous réalisez que les occasions se font rares. Ç'aurait été bien d'au moins avoir la chance. 

« J'étais prêt à me rendre quelque part pour tenter de gagner une première Coupe Stanley. Je rêve de cela depuis toujours. »

Les coéquipiers de Thornton éprouvaient des sentiments partagés. D'une part, ils sont heureux de pouvoir compter sur un vétéran aguerri dans le vestiaire après les départs de Brenden Dillon (Capitals de Washington), Patrick Marleau (Penguins de Pittsburgh) et Barclay Goodrow (Lightning de Tampa Bay), tous échangés. D'autre part, ils auraient bien aimé voir Thornton obtenir la chance d'atteindre son but ultime de remporter la Coupe Stanley.

« C'est assurément génial de savoir qu'il reste ici, a dit l'attaquant Timo Meier. Nous voulons évidemment tous qu'il gagne une Coupe Stanley. S'il s'était retrouvé avec une autre équipe, nous lui aurions souhaité que le meilleur. Mais l'avoir ici va aider les jeunes, il a tellement d'expérience. Ça va nous aider à aller de l'avant. Il est un morceau important de notre équipe, il est un leader. Nous sommes très chanceux de l'avoir avec nous. »

Video: SJS@NYR: Thornton réplique d'un tir frappé

L'entraîneur Bob Boughner abondait dans le même sens à propos de Thornton, mais il connaît la valeur d'un joueur comme lui au sein d'une jeune équipe.

« Lorsque vous commencez à voir un de ses meilleurs amis (Marleau) partir, toute l'action à travers la Ligue et puis (Goodrow), un autre individu incroyable, vous commencez à penser 'Et si?', a relaté Boughner. Je suis certain qu'il a évalué les scénarios dans sa tête depuis une semaine ou deux. La situation aurait été parfaite pour lui (d'être échangé), mais c'est un gars qui est capable de mettre tout ça derrière lui très rapidement.

« Il est rempli d'énergie aujourd'hui et il se concentre sur le match de ce soir à Philadelphie. Il aide les jeunes joueurs. Égoïstement, je suis heureux de la tournure des événements. Autant pour ce qu'il vaut sur qu'en dehors de la glace. Je suis heureux qu'il soit resté. »

Thornton, avec 1628 matchs joués, pointe au deuxième rang dans la LNH pour le plus de rencontres disputées sans avoir gagné la Coupe Stanley. Marleau, avec 1715, est premier.

Thornton, qui a récolté 27 points (quatre buts, 23 passes) en 62 matchs cette saison, s'est également dit heureux d'être encore avec les Sharks et d'avoir une partie à jouer ce soir. Ça lui permet de penser à autre chose et de chasser les mauvaises pensées de son esprit.

« Nous jouons ce soir, alors ma tête est à cette rencontre, a-t-il mentionné. Je dois enseigner le plus de choses possible aux jeunes joueurs. Ils ont 20 matchs pour prouver qu'ils peuvent avoir un poste régulier l'an prochain. J'ai encore beaucoup de travail à accomplir. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.