Skip to main content

Thomas se sent comme à la maison chez les Tkachuk

La recrue, qui connait du succès en séries avec les Blues, demeure chez l'ancien attaquant de St. Louis et profite de ses conseils

par Mike Zeisberger @Zeisberger / Journaliste NHL.com

SAN JOSE - Robert Thomas en mène large dans la maison familiale des Tkachuk ces temps-ci.

L'attaquant des Blues de St. Louis a habité durant toute sa saison recrue dans la LNH au domicile de St. Louis de Keith Tkachuk, l'ancien attaquant des Blues et actuel dépisteur pour l'équipe. La maison est bien remplie en ce moment avec les deux fils de Keith, Matthew, des Flames de Calgary, et Brady, des Sénateurs d'Ottawa, qui sont revenus après la fin de leur saison respective.

Habituellement, il y a certaines règles auxquelles Thomas doit se plier : ne pas s'asseoir dans la chaise de Keith et, surtout, ne jamais toucher à la télécommande de la télévision quand il est dans les parages.

À LIRE AUSSI : Sous la loupe : Blues vs Sharks, match no 1Berube est le seul candidat pour diriger les Blues la saison prochaine

Mais avec tous les succès que connaissent Thomas et les Blues, les choses ont changé. Ils affronteront les Sharks de San Jose dans le match no 1 de la finale de l'Association de l'Ouest, samedi au SAP Center (20 h HE, TVAS, NBC, CBC, SN).

« Il peut faire ce qu'il veut en ce moment », a lancé Keith durant une entrevue téléphonique, vendredi, avant d'éclater de rire. « C'est lui qui mène. »

Les Tkachuk sont impressionnés de la façon dont le joueur de 19 ans a gagné en maturité sur la glace et à l'extérieur au cours des six derniers mois. Keith a affirmé que l'une des raisons pour lesquelles les Blues ont été en mesure d'atteindre la finale d'association est la performance de Thomas dans la victoire de 2-1 des Blues en deuxième prolongation face aux Stars de Dallas dans le match no 7 de la deuxième ronde de l'Ouest mardi, quand il a amassé deux passes.

Lors d'une mise en jeu en territoire des Stars, le joueur de centre des Blues Tyler Bozak a gagné en remettant à Thomas, dont le tir a frappé le poteau et bondit à l'arrière de la tête du gardien des Stars Ben Bishop avant que la rondelle ne tombe dans le demi-cercle. L'attaquant Pat Maroon a facilement poussé la rondelle dans le filet à 5:50 de la deuxième prolongation pour envoyer St. Louis en finale d'association.

Video: DAL@STL, #7: Maroon joue les héros pour les Blues

« Ce que Thomas a fait sur ce jeu ne me surprend pas », a mentionné Keith Tkachuk. « Il a été de loin le meilleur patineur des deux équipes dans le match no 7. Même les descripteurs en parlaient. Évidemment, quand on voit ce qu'il a fait, son coup de patin et sa vision du jeu… Il est tellement intelligent.

« Pour quelqu'un de si jeune, se démarquer de la sorte dans un match no 7 du début à la fin est l'une des meilleures performances que tu peux voir dans la LNH, selon moi. »

Il s'agit de superbes éloges de la part d'un joueur respecté. Keith, membre du Temple de la renommée du hockey américain, a amassé 1065 points (538 buts, 527 passes) en 1201 parties dans la LNH en 18 saisons avec les Jets de Winnipeg, les Coyotes de Phoenix, les Blues et les Thrashers d'Atlanta.

« Il est comme un père, un grand frère et un entraîneur réunis en une seule personne », a imagé Thomas à propos de Tkachuk, qu'il surnomme Big Walt. « C'est génial. »

Thomas a mentionné que son téléphone n'a pas dérougi après la rencontre avec tous les messages de ses amis et de sa famille réunis à une fête organisée par son père Scott dans sa ville natale d'Aurora, en Ontario. Quand il est revenu chez les Tkachuk, l'ambiance était tout aussi festive.

« Les gars (Matthew, Brady) sont à la maison en ce moment, donc ils analysent toutes les rencontres, a dit Thomas. C'est toujours plaisant d'avoir cette petite aide supplémentaire. Nous regardons le hockey le soir. Tout le monde a son propre mot à dire sur plusieurs sujets. »

Thomas et Matthew étaient coéquipiers avec London dans la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL) en 2015-16, remportant la Coupe Memorial. Quand Matthew a commencé à s'entraîner avec Thomas durant la saison morte au camp de l'ancien joueur de la LNH Gary Roberts à Aurora, il a demeuré au domicile de Thomas.

« Nous avons appris à bien connaître la famille Thomas, a expliqué Keith. Puis, quand nous (les Blues) l'avons repêché en 2017 (20e au total), ç'a vraiment cliqué. »

Quand il est devenu clair que Thomas serait de la formation des Blues pour la saison 2018-19, le directeur général de St. Louis Doug Armstrong a approché Keith avec l'idée que le talentueux adolescent emménage chez lui.

« C'est le fait que les familles se connaissaient, et que Robert a joué avec Matthew pour remporter la Coupe Memorial qui m'a donné cette idée, a indiqué Armstrong. En plus de l'historique de Keith pour intégrer des joueurs. David Backes a habité chez lui quand il était jeune. Il est de cette génération où les joueurs prennent soin des autres.

« Chaque année, Keith voit ses fils aller jouer dans la LNH, donc il y a quelques chambres de libres dans sa maison. Lui et sa femme Chantal l'ont accueilli dans leur maison, et il est comme un troisième fils pour eux. »

C'est exactement de cette façon que Keith voit sa relation avec Thomas.

« C'est un bon jeune, il est calme, a noté Keith. Je le traite comme mes propres enfants, mais je suis moins dur envers lui.

Video: STL@DAL, #4: Thomas marque avec la barre transversale

« Nous sommes fébriles de voir que Robert connait du succès. C'est difficile, car il n'a que 19 ans. Il a été exceptionnel, probablement notre meilleur joueur. Je sais que ça ne parait pas sur la feuille de pointage (un but, quatre passes en 13 matchs), mais il est très efficace en ce moment. »

Thomas a cinq points (un but, quatre passes) en 13 parties éliminatoires. Peu importe ce qui se produira dans le match no 1 face aux Sharks, il s'attendra à recevoir un message de Keith quelques minutes après la sirène finale, comme à l'habitude.

« Ç'a été important pour moi d'être en mesure d'obtenir ses conseils et d'apprendre de lui, et c'est l'une des grandes raisons pour lesquelles je suis ici aujourd'hui, a dit Thomas. C'est génial. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.