Skip to main content

Therrien s'est bien amusé derrière le banc

Le pilote des Canadiens a dit qu'il a été admiratif comme un "fan"

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

LOS ANGELES - Le Match des étoiles de la LNH est le seul où on peut voir Michel Therrien arborer un sourire après une défaite.

L'entraîneur des Canadiens de Montréal était détendu et affable au Staples Center, dimanche, à la suite de l'élimination de la section Atlantique contre la section Métropolitaine, dans la seconde demi-finale du mini-tournoi à trois contre trois, dimanche.

Les étoiles de la Métropolitaine se sont sauvées avec le match en deuxième période, l'emportant au final 10-6.

Price n'a pas été trop malmené en permettant trois buts sur six lancers du cours de la première période de 10 minutes.

Tuukka Rask des Bruins de Boston a été plus éprouvé en cédant six fois sur 14 tirs au cours du deuxième 10 minutes.

« J'étais comme les "fans" derrière le banc, a commenté Therrien. Il y a eu de beaux buts de marqués et je m'exclamais avec des "Oh" et des "Ah" comme le faisaient les joueurs, quand il y avait un beau jeu de part et d'autre », a-t-il ajouté en admettant toutefois que personne ne s'était tué à l'ouvrage. 

« Je comprends les gars parce qu'ils ne veulent pas se blesser, a-t-il enchaîné. Cela dit, ils ont essayé. Ils ont sué. Ils voulaient gagner. »

Des éloges pour Matthews

Therrien s'est dit grandement impressionné par l'attaquant recrue Auston Matthews des Maple Leafs de Toronto.

« Il possède plusieurs aptitudes et il est doté d'un excellent sens du jeu. Il est voué à un bel avenir. C'est un joueur très particulier, un joueur qu'on dit de concession.

« J'avais le dernier mot dans les changements et j'ai voulu le mettre au défi d'affronter Sidney Crosby. C'est la raison pour laquelle on les a souvent vus un contre l'autre. C'était une belle expérience pour le jeune et je trouvais que c'était un beau clin d'œil à faire. »

Therrien a retrouvé le sourire quand on lui a rapporté les propos du défenseur Erik Kalsson des Sénateurs d'Ottawa, selon lesquels Therrien l'avait sermonné.

« Il voulait que je cesse de l'opposer à Wayne Simmonds. Heureusement qu'il a marqué parce que je lui avais dit que s'il ne le faisait pas j'allais continuer à deux défenseurs », a rigolé Therrien.

Le pilote du Tricolore a ri à gorge déployée quand on lui a rapporté que l'entraîneur de la section Centrale Bruce Boudreau avait envisagé de clouer P.K. Subban sur le banc.

Price en jaune

Avant la rencontre, Therrien a pu discuter pendant un moment avec Wayne Gretzky, en plus de fraterniser avec quelques-unes des légendes qui ont été reçues pour une cérémonie protocolaire.

« Nous avons abordé plusieurs sujets, du hockey. Il a été proche de Kirk Muller, a élaboré Therrien. C'est une grande famille la LNH. »

Pour Price, le souvenir qu'il chérira de sa présence à Los Angeles en fin de semaine est la promenade qu'il a faite avec sa petite fille Liv Anniston, au cours du Concours d'habiletés.

« Elle ne se rappellera évidemment de rien, mais moi je n'oublierai pas. » 

Price s'est fait taquiner par l'ailier Brad Marchand des Bruins de Boston parce que l'équipe de la section Atlantique portait un chandail de couleur jaune, rappelant celui des Bruins.

Ce qui a fait dire à Therrien que « le rouge lui va mieux ». 

« Ce n'est pas ce que pense Brad Marchand. Il m'a dit que le jaune m'allait à merveille », a répondu Price, en admettant qu'il avait eu la tâche plus facile qu'il s'y attendait. Au point d'apprécier la formule.

Weber, lui, a dit avoir savouré pleinement l'expérience comme ce fut le cas à chacune de ses cinq autres participations au Match des étoiles.

Le défenseur vedette du CH a exprimé sa désapprobation face à un changement de formule qui pourrait être envisagé afin de rendre le match plus compétitif. 

« Le hockey n'est pas comme le baseball. C'est comme le football, c'est un sport physique. L'objectif est d'éliminer votre adversaire du jeu, a-t-il soulevé. Vous voulez tenir un match où on mettra en valeur la vitesse et qui est agréable à regarder. Vous ne souhaitez voir personne se blesser. Si c'est un joueur de votre équipe, vous ne serez pas content. »

Vite à la maison    

Therrien, Price et Weber n'ont pas traîné au Staples Center, retournant à Montréal avec leur famille à bord d'un avion nolisé par l'équipe avant même la conclusion de la finale.

Quelques joueurs sont proches de faire un retour au jeu. L'entraîneur a souligné que ça augure bien dans le cas de quelques joueurs, ajoutant qu'il ne savait pas au sujet d'Alex Galchenyuk.

Price et Weber auront congé d'entraînement, lundi. Therrien n'a pas voulu dire si Price serait envoyé dans la mêlée dès le premier match des Canadiens au retour, mardi, contre les Sabres de Buffalo au Centre Bell.

« Nous avons un plan et nous allons le respecter. Nous allons vous dire tout ça, lundi. »

En voir plus