Skip to main content

Max Domi de retour au centre

L'entraîneur des Canadiens Claude Julien trouve que l'attaquant exploite moins sa vitesse à l'aile gauche

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - L'expérimentation de Max Domi sur le flanc aura été de courte durée chez les Canadiens de Montréal, seulement trois matchs. Estimant que Domi met moins sa vitesse à profit à l'aile gauche, l'entraîneur Claude Julien a décidé de le replacer à la position de centre.

C'est un des nombreux changements que Julien apportera afin de fouetter l'attaque pour le duel contre les Rangers de New York au Centre Bell, samedi (19 h (HE); TVAS, CITY, SN, MSG 2, NHLN).

À LIRE AUSSI: Trop tard pour les remordsLe CH a moins de mordant sans Drouin

« Nous avons remarqué dans les deux derniers matchs que Max Domi ne patine pas aussi bien à l'aile qu'au centre, a expliqué Julien, vendredi. C'est surprenant parce qu'il a passé la majorité de sa carrière à jouer à l'aile. Nous avons peut-être fait la découverte, la saison dernière, qu'il pouvait mieux exploiter sa vitesse de la bonne façon en jouant au centre. »

Domi, que le CH a muté au centre à la suite de son acquisition des Coyotes de l'Arizona avant la saison 2018-19, a effectivement paru moins à l'aise sur le flanc, lui qui connaît une mauvaise passe à l'attaque.

« C'est un gros changement (de jouer à l'aile). Il s'agit de deux positions différentes, ce n'est pas tout pareil, a relevé le principal intéressé. Mais je reviendrai au centre. J'aurai plus la rondelle et je pourrai mieux utiliser ma rapidité. »

Quand on lui a posé la question, Julien a soutenu que ce n'est pas Domi qui a demandé d'être de retour au centre.

« Il avait passé la majorité de sa carrière à l'aile, il y avait zéro frustration de sa part, a-t-il répondu. C'est nous le groupe d'entraîneurs qui, en revoyant les deux derniers matchs, avons constaté qu'il n'est pas capable d'exploiter sa vitesse. »

Julien cherche à redonner du rythme à l'attaque qu'il trouve anémique depuis trois matchs - six buts. Le Tricolore (11-6-5) n'a pas signé de victoire en trois sorties depuis qu'il doit composer avec la perte de deux des plus rapides attaquants de l'équipe, Jonathan Drouin et Paul Byron, blessés. 

Ainsi, le jeune Nick Suzuki reprendra sa place à l'aile droite aux côtés de Domi. Julien a expliqué que les deux pourront être des centres hybrides, en interchangeant entre autres des tâches en défense. Artturi Lehkonen les complétera du côté gauche.

Video: MTL@CBJ : Lehkonen nivelle la marque en fin de 1re

Jesperi Kotkaniemi se verra confier les ailiers Charles Hudon et Joel Armia. Julien a expliqué que Kotkaniemi avait de bonnes jambes mercredi et qu'il aime ce qu'il voit du jeu de Hudon. Nick Cousins et Jordan Weal entoureront Nate Thompson au sein du quatrième trio. Il n'y a que le trio de Phillip Danault, avec Tomas Tatar et Brendan Gallagher, qui demeure inchangé.

Julien a également revampé les deux unités du jeu de puissance. On retrouve Domi, Armia, Kotkaniemi, Weber et Mike Reilly au sein de la principale. Tomas Tatar, Suzuki, Brendan Gallagher, Hudon et Jeff Petry forment la seconde.

« Grosso modo, l'objectif est de marquer plus de buts, a insisté Julien. Il ne s'agit pas de rétrogradations ou de promotions pour certains, mais c'est plutôt une affaire de trouver des solutions. Nous sommes privés des services de deux gars rapides, nous essayons de combler leurs pertes en mettant les joueurs dans une position pour avoir du succès. »

La réintégration du défenseur Reilly dans la formation, à la place de Brett Kulak, s'inscrit dans la volonté d'ajouter de la vitesse. Reilly a été laissé de côté dans les six derniers matchs depuis qu'il a affronté les Flyers de Philadelphie (défaite de 3-2 en prolongation), le 7 novembre.

Domi veut s'en sortir

Pour revenir à Domi, qui a été limité à deux passes en neuf matchs en novembre et qui ne totalise que 13 points en 22 rencontres, il a affirmé ne pas trop se soucier de son manque de productivité.

« Il n'y a pas de doute que je peux en faire plus, c'est l'objectif, a-t-il réagi. Je dois trouver une façon de m'en sortir. Mais ça reste un jeu d'équipe. Je ne dois pas trop m'en faire, mais quand tu n'aides pas l'équipe, tu sais que tu n'en fais pas suffisamment. Il n'y a pas de doute que je peux mieux jouer, autant offensivement que défensivement. Je chercherai à faire un pas dans la bonne voie dès samedi. » 

Le fils de l'ancien hockeyeur Tie Domi, qui a récolté un sommet personnel de 72 points la saison dernière, a dit voir dans la séquence ardue qu'il traverse l'occasion de montrer de quel bois il se chauffe.

« C'est dans des périodes difficiles que ma force de caractère doit ressortir, a-t-il argué. Il n'y a rien de facile, la Ligue nationale est la meilleure ligue au monde. Même les meilleurs joueurs au monde connaissent des passages à vide. Ils trouvent des façons de revenir fort. Je dois faire la même chose. »

Domi, âgé de 24 ans, écoule sa dernière année contractuelle, mais il a assuré qu'il n'y a aucun lien de cause à effet avec les problèmes qu'il éprouve.

« Non. Absolument pas. À 100 pour cent, je n'y pense pas », a-t-il rétorqué.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.