Skip to main content

Tempête chez les Insulaires

La troupe de Doug Weight a perdu 10 de ses 14 derniers matchs en pleine course aux séries

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Les Islanders de New York veulent tout faire pour éviter de subir le même affront qu'en avril dernier. Et pour ce faire, ils devront certainement limiter le nombre d'erreurs de parcours comme celle survenue mercredi face aux Canadiens.

Impliqués dans une lutte féroce pour une place en séries, la troupe de Doug Weight a subi une dixième défaite en 14 rencontres (4-8-2), une quatrième de suite, cette fois contre une équipe décimée qui n'a pratiquement plus aucune chance de participer au tournoi printanier.

Le Tricolore (24-29-10) posera un autre piège aux Islanders vendredi à Brooklyn, alors que les deux formations croiseront le fer pour la deuxième fois en trois jours (19h HE; RDS, TSN2).

« Ce n'est pas différent (parce que c'est une équipe de fond de classement), a analysé Weight après la défaite de mercredi. Tout le monde ressent la pression de gagner des matchs. Nous avons joué contre une équipe affamée. Il y a de la parité dans cette ligue et des bons joueurs dans chaque équipe. »

Avec cette défaite, les Islanders accusent toujours quatre points de retard sur les Blue Jackets de Columbus et la dernière place de quatrième as dans l'Est.

C'est une position qu'ils connaissent malheureusement trop bien.

La saison dernière, les Islanders ont raté les séries par un seul point lors de la toute dernière journée de la saison. La formation new-yorkaise avait orchestré une remontée qui l'avait menée du dernier rang de la section Métropolitaine à la mi-janvier jusqu'à deuxième place de quatrième as.

Le hic, c'est que les Maple Leafs avaient rapidement mis un terme aux espoirs des Islanders en remportant leur dernier match pour devancer les Islanders par un petit point et obtenir le dernier laissez-passer disponible pour le tournoi printanier.

« Ç'a été dur et frustrant, a déclaré l'attaquant Anthony Beauvillier. Il faut garder le bon état d'esprit même si on regarde le classement et qu'on se tient au courant de la position des autres équipes. Chaque match est vraiment important. C'est spécial quand même, il y a de l'adrénaline. En plus, je n'ai jamais participé aux séries. »

S'il désire vivre la fièvre des séries, Beauvillier doit espérer que son équipe affiche plus de constance et retrouve le chemin de la victoire. Et vite.

Parce que ce n'est pas en faisant du sur place que les New-Yorkais s'approcheront de séries et qu'ils distanceront les équipes qui les suivent de très près. 

« Quand vous regardez notre équipe et la manière dont la saison s'est déroulée, je dirais que nous avons été assez productifs offensivement, a dit l'attaquant Jordan Eberle. Mais nous avons eu de la difficulté à garder la rondelle hors de notre but.

« Ce serait bien si nous pouvions jumeler les deux aspects. Nous avons démontré que nous pouvons marquer et défendre. Si nous pouvons tout faire en même temps, nous aurons une chance de nous tailler une place en séries. »

Défensive problématique

Les Islanders présentent la troisième meilleure attaque dans l'Est à égalité avec les Penguins de Pittsburgh avec 208 buts marqués. Ils ont cependant donné un effarant total de 228, ce qui leur vaut le dernier rang de la LNH à ce chapitre.

Rien pour aider à la cause, le gardien Thomas Greiss est blessé au bas du corps pour une période indéterminée, si bien que le sort des Islanders repose presque exclusivement sur les épaules de Jaroslav Halak. Ce dernier affiche une moyenne de buts alloués supérieure à trois et sera appuyé par le jeune Christopher Gibson jusqu'au retour de Greiss.

Video: NYI@MTL: Drouin trouve le fond du filet en A.N.

« Nous voulons garder la rondelle à l'extérieur de notre filet, a expliqué Weight. Ça ne fonctionne pas comme nous le voudrions. C'est le moment de l'année où le jeu se resserre. Nous devons obtenir le rendement auquel nous nous attendons de certains gars et les autres doivent élever leur jeu d'un cran. »

En plein coeur de la tourmente, le message de Weight est clair : certains éléments doivent faire mieux et tirer l'équipe vers le haut du classement. Parmi eux, le capitaine John Tavares aura certainement un rôle à jouer dans cette course, lui qui n'a inscrit que trois buts à ses 10 dernières rencontres.

Mais pas besoin de lui rappeler, il est bien au courant.

« Depuis les 20 à 30 derniers matchs, nous voulons afficher plus de constance dans notre jeu, a dit le capitaine, qui deviendra joueur autonome sans compensation le 1er juillet. J'ai ma part de responsabilités là-dedans parce que je suis le capitaine et le leader. Tout le monde me prend en exemple et je dois faire un meilleur travail. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.