Skip to main content

John Tavares s'invite dans la rivalité

L'attaquant comprend très bien les partisans qui salivent à l'idée de voir les Maple Leafs et les Canadiens croiser le fer au printemps

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - John Tavares avait peut-être marqué à son premier match face aux Canadiens de Montréal dans l'uniforme des Maple Leafs de Toronto, mais il s'est véritablement invité dans la longue histoire de cette rivalité en tranchant le débat en prolongation, samedi.

L'attaquant de 28 ans a accepté la remise parfaite de Mitchell Marner avant de déjouer Carey Price d'une feinte du revers pour permettre aux Maple Leafs de l'emporter 4-3 et de semer l'hystérie chez les très nombreux partisans de l'équipe qui avaient fait le voyage jusqu'à Montréal.

À LIRE AUSSI : Une défaite qui a crevé des coeursTavares règle le cas des Canadiens en prolongation | Tour d'horizon des matchs du 9 février

« C'était fort plaisant, a lancé Tavares. C'était ma première présence ici en tant que joueur des Maple Leafs. Ces matchs sont assez cools parce qu'il y a tellement d'histoire entre ces deux équipes originales. Montréal est une belle ville de hockey et c'était bien d'y jouer un samedi soir. »

La grosse acquisition estivale de la formation ontarienne s'est levée alors que l'enjeu était beaucoup plus important que lorsqu'il avait fait bouger les cordages au tout premier match de la saison.

Si le Tricolore était parvenu à arracher ce point supplémentaire en prolongation, il aurait du même coup rejoint les Maple Leafs au deuxième rang de la section Atlantique. Au lieu de ça, la troupe de Mike Babcock a pris deux points d'avance avec deux matchs de plus à disputer.

Les Maple Leafs respirent peut-être un peu mieux qu'avant la rencontre, mais il reste encore beaucoup de hockey à jouer d'ici la valse printanière. Reste que le portrait actuel des choses fait saliver bien des amateurs : si les séries devaient commencer demain, les deux équipes auraient rendez-vous.

« Ça ne s'est pas produit en tellement d'années », a dit Tavares, qui a vu cette rivalité grandir sous ses yeux, lui qui était un grand partisan des Maple Leafs dans sa jeunesse.

« Les deux villes sont passionnées. Ce sont de grands marchés de hockey qui adorent leur équipe. On peut sentir la passion des deux bases d'amateurs et des deux équipes aussi. Nous sommes contents d'avoir obtenu les deux points ce soir devant leurs partisans. »

Si vous avez de la difficulté à vous remémorer la dernière fois que les deux équipes ont croisé le fer au printemps, c'est que c'est survenu en 1979. Depuis ce temps, leurs chemins ne se sont pas croisés parce qu'elles n'étaient presque jamais au même stade de compétitivité.

Les Maple Leafs sont maintenant équipés pour veiller tard tandis que les Canadiens connaissent une surprenante saison au cours de laquelle tout semble fonctionner. À en juger par le déroulement de la rencontre de samedi, le spectacle serait loin d'être désagréable.

« C'était un match très rapide qui s'est joué à un très haut niveau d'intensité, a commenté Tavares. Tout le monde se battait pour chaque petit pouce. Nous sommes deux équipes qui avons de la vitesse et qui nous démarquons en transition. 

Video: TOR@MTL: Tavares marque le but vainqueur du revers

« Parfois, ça peut parfois avoir l'air d'un match d'échecs, mais c'est ce qui se produit quand l'enjeu est aussi important. »

Les fleurs avant le pot

Comme les séries sont encore loin et que rien n'est coulé dans le béton, les Maple Leafs n'ont pas trop voulu s'avancer sur la possibilité d'un duel éliminatoire. La plupart des membres de l'équipe n'ont cependant pu s'empêcher de sourire à l'idée de livrer une série à leurs éternels rivaux.

« L'ambiance est toujours spectaculaire ici, a vanté Babcock. Les amateurs n'ont pas été gâtés dans les dernières années. Quand je suis arrivé à Toronto, nous n'étions pas bons. L'an dernier, ils ne l'étaient pas non plus.

« Ils n'ont jamais vraiment eu droit à un duel entre deux bonnes équipes en saison régulière. Ce soir, c'était une tout autre histoire. La foule était en feu, elle était là dès la période d'échauffement et elle était prête pour la soirée. »

Tavares s'est même permis d'encenser les Canadiens après la rencontre, une chose qu'il risque de ne pas faire en avril si le portrait demeure inchangé.

« À ce point-ci de la saison, leur position au classement n'est pas de la frime, a-t-il vanté. Ils ont une identité d'équipe et ils obtiennent des résultats. Ils jouent du très bon hockey, ils ont du succès et avec un gardien comme Carey Price, ils ont beaucoup de confiance. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.