Skip to main content

Tant qu'il y aura de la vie pour le CH…

Le directeur général Marc Bergevin affirme qu'il va se battre jusqu'au dernier moment

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL -- Le bilan de la mi-saison de l'équipe n'est pas reluisant, mais on n'est pas prêt chez les Canadiens de Montréal à jeter l'éponge pour ce qui est d'une participation aux séries éliminatoires.

« Je suis un bagarreur et je vais me battre jusqu'à la dernière minute », a déclaré le directeur général Marc Bergevin en commentant la première moitié de saison du Tricolore. « J'entends la même chose de la part du groupe d'entraîneurs et des joueurs, qu'ils vont se battre jusqu'à la dernière minute. »

Tout en reconnaissant la précarité de la situation dans laquelle se retrouve l'équipe, Bergevin a martelé que l'espoir n'est pas perdu. Il a réitéré sa confiance à l'endroit des joueurs, même s'il a admis qu'il souhaiterait leur amener du renfort.

« Je crois encore en eux, mais la marge de manœuvre est mince. Nous avons beaucoup de pain sur la planche. »

Après avoir signé 17 victoires et amassé 38 points au cours des 41 premières rencontres, les Canadiens doivent essentiellement remporter 28 de leurs 41 derniers matchs ou l'équivalent d'une récolte d'au minimum 56 points.

Le gardien vedette Carey Price a beau être de retour en forme, mais il faudra davantage d'autant que le CH est actuellement privé de son pilier en défense Shea Weber, blessé, pour encore un bout de temps.

Video: TBL@MTL: Arrêts incroyables de Price en prolongation

Bergevin a affirmé qu'il décidera de la voie à suivre advenant que la barque ne se redresse pas au cours du prochain mois, ou jusqu'à la date limite des transactions.

« Je vais continuer d'évaluer l'équipe et je prendrai les décisions nécessaires pour le bien-être de l'organisation à courte et à longue échéance », a-t-il indiqué en précisant que le plan avant la saison n'était pas d'avoir à sa disponibilité un montant de 8 millions $ sous le plafond salarial.

Citant à titre d'exemple le redressement d'équipes comme le Lightning de Tampa Bay et l'Avalanche du Colorado, le dg a tout de même estimé qu'il ne manque pas grand-chose à l'équipe afin qu'elle se hisse de nouveau parmi les plus compétitives de l'Association Est. Il a beaucoup parlé de la parité qui existe dans la LNH, en soulignant que le CH se retrouverait dans une position plus favorable en ayant remporté quatre ou cinq victoires de plus.

« Mais nous nous sommes mis dans la position dans laquelle nous nous retrouvons d'entrée de jeu », a-t-il ajouté.

La couenne dure

Bergevin a identifié le manque de constance de l'équipe comme le principal problème, en ajoutant que tout le monde au sein de l'organisation est à blâmer, à commencer par lui.

« Est-ce que j'ai fait des erreurs, oui. Est-ce que j'ai fait de bonnes choses, oui. C'est la réalité d'un dg. Tu essaie de faire plus de bonnes choses que de mauvaises. Quand tu fais une transaction, tu n'as pas de boule de cristal et il y a toujours un risque. Dans l'ensemble, je suis confiant et fier de ce que nous avons accompli jusqu'à maintenant, et nous allons continuer dans la même voie. »

Interrogé au sujet de son avenir, il a assuré ne pas craindre de perdre son poste parce qu'il a dit avoir la couenne très dure.

Il a avoué que plusieurs joueurs n'ont pas été à la hauteur, comme le défenseur Karl Alzner ainsi que les attaquants Max Pacioretty et Jonathan Drouin.

« Tout ce qui a pu mal aller pour Max a mal été, a-t-il mentionné. Quand j'ai fait l'acquisition de Drouin, on pensait qu'il créerait une chimie avec Max, mais ce n'est pas le cas et ce n'est pas la faute de personne. » 

Bergevin a admis que l'expérimentation de Drouin à la position de centre ne rapporte pas les dividendes escomptés.

« Dans un monde idéal, Jonathan évoluerait comme ailier. Dans le moment, c'est au centre qu'il peut aider davantage l'équipe. Je ne suis pas prêt à dire que ça lui cause du tort (de jouer au centre) ou qu'il perd sa saison parce qu'il apprend beaucoup.

« Nous jugeons qu'il redeviendrait vite le joueur qu'il peut être dès qu'on le replacerait à l'aile. Mais il est à l'aise avec notre façon de voir les choses. Même lui, il a dit à (l'entraîneur) Claude Julien qu'il affectionne de joueur au centre parce que ça lui donne plus de libertés. Jonathan fait passer les intérêts de l'équipe en premier. Il comprend la situation. »

Video: Drouin sur le début d'année qui doit être solide

Pour ce qui est du retour du jeune défenseur Victor Mete, Bergevin a dit que ce sera probablement pour la balance de la saison. Après avoir amorcé la saison chez le Tricolore, Mete est allé aider Équipe Canada junior à remporter la médaille d'or au Championnat du monde junior, à Buffalo.

Bergevin a en outre écarté la possibilité que Mete joigne l'équipe canadienne qui participera aux Jeux olympiques de Pyeonchang, en Corée du Sud, le mois prochain.

« Nous estimons qu'il est proche d'être prêt pour la Ligue nationale et qu'il peut nous aider. Nous allons lui fournir le temps de glace nécessaire pour son développement », a-t-il résumé.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.