Skip to main content

Tanguay souhaite poursuivre sa carrière chez le CH pendant plusieurs saisons

LNH.com @NHL

BROSSARD - Alex Tanguay souhaite poursuivre sa carrière à Montréal. L'attaquant de Ste-Justine l'a répété, jeudi, au lendemain de l'élimination du Canadien par les Bruins de Boston en quatre petits matchs.

Tanguay n'a pas été le seul à s'exprimer ainsi parmi les 10 joueurs qui pourront se prévaloir de leur autonomie complète le 1er juillet prochain. Alex Kovalev, Robert Lang, Mathieu Dandenault et Mathieu Schneider ont également parlé dans ce sens à l'occasion d'une dernière rencontre avec les médias avant les grandes vacances.

"J'adore faire partie de l'organisation du Canadien. Je suis Québécois et j'ai pu ainsi me rapprocher de ma famille. Ici, je suis chez nous, a rappelé Tanguay.

"J'avais une clause de non-échange quand je suis passé au Canadien. J'aurais pu refuser de venir si j'avais voulu, a-t-il ajouté. Je savais à quoi m'en tenir en venant à Montréal. Les amateurs sont actifs et il y a beaucoup d'ambiance au Centre Bell. C'est sûr que les joueurs reçoivent beaucoup d'attention des médias. Mais moi, je n'ai jamais eu de problèmes avec les médias. Je m'assure de ne pas me mettre dans le trouble."

D'autres ont été moins catégoriques, comme le capitaine Saku Koivu et le défenseur Mike Komisarek. L'avenir nous dira quels sont les joueurs que l'organisation entend garder à Montréal. L'avenir nous révélera aussi si certains joueurs n'entendront pas l'appel des sirènes de l'autonomie.

Les blessures

Tanguay a vécu une saison difficile, sa première à Montréal après son transfert de Calgary. Il a été limité à 50 matchs en raison de blessures aux épaules. Il a quand même récolté 41 points, y compris 16 buts. Mais surtout, il a su donner du souffle au premier trio dans le dernier droit de la saison. C'est ce qui a permis au Tricolore d'accéder aux séries.

"Je vais maintenant me concentrer sur ma santé, a-t-il dit. J'ai eu une saison difficile de ce côté. C'est la première fois que je vis ça dans ma carrière."

Tanguay a profité de la journée pour remettre les pendules à l'heure et répondre à un ancien entraîneur du Canadien ayant mis en doute la gravité de sa blessure.

"Je n'ai aucun problème avec les médias, a-t-il insisté. C'est différent lorsqu'on fait état de spéculations.

"Si je n'ai pas joué, c'est que je suis blessé aux épaules. Je dois être opéré à l'épaule droite durant l'été. La gauche me fait souffrir depuis que j'ai été frappé par Zdeno Chara en fin de saison. Mais elle devrait guérir avec le temps."

Une bonne équipe

Tanguay espère retrouver les mêmes coéquipiers en septembre même si cette perspective est peu probable.

"Je sais que personne ne veut partir, a-t-il dit. En septembre, on croyait tous qu'on serait compétitifs. Malheureusement, ça n'a pas marché comme on l'aurait voulu. Mais j'ai confiance si on revient avec la même formation."

Tanguay dit avoir apprécié la présence de Bob Gainey derrière banc, son temps d'utilisation ayant augmenté sous la direction du directeur général.

"Je n'ai jamais chiâlé. La décision finale appartient toujours au coach", a-t-il dit, sans mentionner le nom de Guy Carbonneau.

Tanguay a hâte de connaître les intentions du Canadien avant la date butoir du 1er juillet. Il espère conclure une entente qui porterait sur plusieurs saisons.

En voir plus