Skip to main content

Tanguay et Hamrlik ont mis un bon montant d'argent sur la table

LNH.com @NHL

MONTREAL - Alex Tanguay était souriant après avoir aidé le Canadien à vaincre son ancienne équipe. L'ailier gauche n'a pas dévoilé le montant de la récompense monétaire promise à leurs coéquipiers que le défenseur Roman Hamrlik, qui en était aussi à un premier match face aux Flames, et lui ont affiché sur le tableau dans le vestiaire. Il a simplement dit qu'on pourrait utiliser l'argent afin de défrayer le coût d'un bon souper.

"J'étais plus nerveux qu'à l'accoutumée", a admis Tanguay, en disant avoir apprécié d'avoir été jumelé à Robert Lang et à Alex Kovalev.

"On s'est bien échangé la rondelle. Sur la séquence du quatrième but, c'était une très bonne exécution. On va être dur à contrer si on se fait des passes rapides comme ça."

Lang et Kovalev, qui en étaient à un quatrième match d'affilée ensemble, sont-ils en voie de récréer la magie qu'ils ont déjà eue, à l'époque où ils portaient les couleurs des Penguins de Pittsburgh.

"C'est facile de jouer avec Robert parce que je peux deviner ses intentions, a dit Kovalev. On a joué tellement longtemps ensemble, il reste qu'on doit retrouver le synchonisme. Si on peut retrouver cette même longueur d'onde qu'on a déjà eue."

Kovalev a livré son 1100e match en carrière dans la LNH. Il disait à la blague qu'il lui en reste 900 à jouer parce qu'il veut atteindre le plateau des 2000. "Ou sinon je vais arrêter à l'âge de 50 ans", a-t-il ajouté.

Mine de rien, Lang est le meilleur buteur du bleu-blanc-rouge avec 10 filets.

"??a fait du bien de connaître des matchs productifs du genre, a-t-il avancé. Dernièrement, la rondelle bondissait tout partout et on n'obtenait pas de bons résultats. Ce soir (mardi), on a eu des bonds favorables et on a pu loger la rondelle dans le but. C'est bon pour la confiance. J'étais heureux de voir Alex (Tanguay) se joindre à nous. J'espère qu'on va rester ensemble pendant un bout de temps."

Chez les Flames, l'entraîneur Mike Keenan a moins versé dans les louanges à l'endroit des Tanguay et Kovalev qu'il l'avait fait en matinée. Interrogé à savoir ce qu'il avait pensé du duo Tanguay-Kovalev, deux joueurs qu'il a eus sous ses ordres, il a laconiquement répondu: "pas grand-chose".

Quant au jeune Matt D'Agostini, il continue de mélanger les cartes avec son brio. Guy Carbonneau s'est dit surpris comme tout le monde de la contribution inespérée qu'il apporte.

"Il a passé les 20 premiers matchs dans la Ligue américaine, a fait remarquer l'entraîneur. Il a beaucoup de mérite parce qu'il a travaillé très fort. Il fait très bien avec nous dans le moment."

D'Agostini lui-même a peine à réaliser ce qui lui arrive.

"Tout se déroule selon le plan élaboré, même mieux. Tout se déroule rapidement. Je sens la frénésie qui règne en ville, même si je ne comprends pas grand-chose", a dit l'anglophone unilingue, qui s'est gagné une légion d'admirateurs depuis son arrivée dans l'équipe.

En voir plus